Le tétanos chez le chien

Tétanos chez le chien
Le tétanos peut prendre une forme localisée ou généralisée
Le tétanos est une maladie infectieuse redoutable chez l'homme et chez le cheval, bien qu'elle soit de meilleur pronostic chez le chien ou le chat (le chien est 600 fois moins sensible et le chat 7200 fois moins sensible que le cheval), elle reste très impressionnante. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur la bactérie responsable du tétanos : Clostridium tetani, les symptômes qu'elle occasionne chez le chien et quel est le traitement de la maladie.

 

A quoi est du le tétanos ?

La bactérie Clostridium tetani est responsable de la maladie. Elle produit une neurotoxine : la tétanospamine.

Clostridium tetani a la capacité de former des spores (cellules de reproduction) extrêmement résistantes dans l'environnement et notamment dans la terre, le sol (on parle d'une maladie tellurique), ainsi que dans le tube digestif des animaux.

Cette bactérie Clostridium tetani est résistante aux désinfectants classiques.

La contamination se fait par une blessure, une plaie : les spores pénètrent dans une plaie non soignée dans laquelle le milieu est anaérobie (sans oxygène) et se développent en la forme végétative de la bactérie. Ensuite Clostridium tetani produit la tétanoplasmine en 4 à 8 heures qui va entrainer l'apparition des symptômes en se propageant jusqu'au système nerveux central par les nerfs périphériques.

Le tétanos peut toucher tous les animaux domestiques et l'homme mais la sensibilité varie selon les espèces : le cheval et l'homme y sont très sensibles, le cobaye aussi, le chien 600 fois moins et le chat 7200 fois moins.

 

Comment se manifeste le tétanos chez le chien ?

Les signes clinique mettent 3 à 12 jours à apparaître en moyenne (parfois jusqu'à 3 semaines chez le chien et le chat). Plus la période d'incubation (période entre l'infection et l'apparition des symptômes) est courte, plus les symptômes sont importants et le pronostic mauvais.

La forme la plus fréquente du tétanos chez le chien est la forme localisée.

On peut observer une contracture permanente d'un groupe de muscles souvent un membre sur lequel une plaie s'est infectée. C'est la plaie d'entrée de la bactérie.

Cette forme est de bon pronostic. Le chien se remet lentement mais complètement en quelques semaines en général.

L'autre forme du tétanos est la forme généralisée

On observe alors :

  • des difficultés locomotrices et une rigidité des muscles, même la queue est souvent recourbée.
  • une procidence de la troisième paupière et une énophtalmie (oeil enfoncé dans l'orbite) à cause de la contraction du muscle rétracteur du globe oculaire
  • les oreilles dressées sur la tête, le front plissé et un "rire sardonique" ou "faciès ricanant" qui est assez caractéristique

Dans les cas les plus graves :

  • ouverture de la gueule impossible par contracture des muscles masticateurs (on parle de trismus)
  • modification de la fréquence cardiaque, augmentation de la température, hypersalivation
  • dysfonctionnement des muscles respiratoires entrainant des difficultés respiratoires pouvant entrainer la mort
  • dysphagie, méga-oesophage, hernie hiatale, pouvant entrainer des fausses déglutitions
  • si le cerveau est atteint on peut observer une hyperréactivité et des crises convulsives

 

Comment traiter le tétanos chez le chien ?

Le traitement se fait obligatoirement après le diagnostic chez le vétérinaire.

Il faut neutraliser la toxine tétanique avec un sérum antitétanique, administrer un antibiotique efficace pour éliminer toutes les clostridies, nettoyer et parer la plaie contaminante chirurgicalement et en utilisant l'eau oxygénée...

En plus de cela des soins importants de nursing sont primordiaux dans la forme généralisée : sédatifs et myorelaxants pour combattre les spasmes musculaires et les convulsions, alimentation assistée (parfois la pose d'une sonde est nécessaire)...

 

Une amélioration des symptômes après la mise en place du traitement est souvent observée dès la première semaine. La guérison peut être complète au bout d'un mois.

 

Contrairement à ce qui se fait chez l'homme ou chez le cheval, on ne vaccine pas les chiens et les chats contre le tétanos, car ils sont bien plus résistants que nous et les cas sont assez rares.

Il est par contre conseillé pour la prévention de cette maladie, de bien nettoyer et désinfecter toutes les plaies. Pour les plaies profondes, un parage chirurgical peut être indiqué. N'hésitez pas à consulter votre vétérinaire dès que vous observez une plaie chez votre animal.

Crédit photo istock.