Décrypter les étiquettes des aliments

Décrypter les étiquettes des aliments
Pour choisir l’aliment de votre animal, il faut définir ses besoins, afin de choisir un aliment adapté
Les étiquettes des aliments nous délivrent de nombreuses informations. Il est parfois un peu difficile de comprendre ce que toutes ces valeurs signifient, et de savoir ce qui est bon pour notre animal ou non. Voici quelques informations pour vous aider à décrypter les étiquettes des aliments.

 

Comment comparer deux aliments ?

La comparaison entre deux aliments ne peut se faire qu’entre deux aliments de même type.

Il existe en effet des aliments secs et des aliments humides, la teneur en eau étant beaucoup plus importante dans les aliments humides.

On trouvera des aliments pour animaux en croissance, pour animaux adultes (stérilisés ou non), et pour animaux seniors.

Pour choisir l’aliment de votre animal, il faut donc tout d’abord définir ses besoins (croissance, senior, stérilisé…), afin de choisir un aliment adapté.

Il existe ensuite deux niveaux de qualité d’aliment : standard ou Premium. Le prix varie selon la qualité de l’aliment : un aliment Premium coûte plus cher à l’achat, car il contient des ingrédients de meilleure qualité. Cependant, les quantités à donner seront inférieures à celle d’un aliment standard, pour répondre aux besoins de l‘animal. Un aliment Premium ne revient donc finalement pas beaucoup plus cher. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre fiche sur « Pourquoi choisir un aliment Premium pour mon chien ».

Il est important de regarder les mentions aliment complet ou aliment complémentaire. Un aliment complet est conçu pour couvrir l’ensemble des besoins de l’animal, tandis qu’un aliment complémentaire ne couvre pas totalement les besoins nutritionnels, et doit donc être complété pour répondre aux besoins de l’animal.

Il est ensuite possible de comparer les ingrédients, ainsi que l’analyse moyenne de l’aliment.

 

Les ingrédients

Les ingrédients sont indiqués par ordre de quantité décroissante : les ingrédients présents en plus grande quantité sont au début de la liste, alors que les ingrédients présents en très faible quantité sont indiqués en fin de liste des ingrédients.

Cependant, la réglementation autorise à regrouper des ingrédients de nature proche. Ceci diminue donc la précision de l’information. Par ailleurs, il faut savoir que plus la liste est détaillée, plus la composition de l’aliment sera fixe. Une liste moins précise permet au fabricant de modifier les matières premières en fonction des approvisionnements, pouvant entrainer une composition un peu différente entre deux lots.

 

L’analyse moyenne

Elle indique le taux de protéines brutes, matières grasses, glucides, cellulose brute, cendres brutes (minéraux), l’énergie métabolisable… L’humidité est également indiquée, surtout pour les aliments humides.

Pour les aliments humides, il faut évaluer les taux en pourcentage de la matière sèche, car le taux sera différent en fonction du pourcentage d’humidité.

Le rapport protido-calorique (RPC), correspond à l’analyse conjointe des protéines et de l’énergie. Pour deux aliments conçus pour un même besoin physiologique, le RPC peut être comparé pour évaluer la qualité de l’aliment. Ce RPC varie selon le stade et le besoin physiologique de l’animal : taille, âge, stérilisation ou non, activité, besoins spécifiques (gestation, embonpoint, maladie…).

Il est important de savoir que pour une même analyse moyenne, les matières premières peuvent être très différentes, et que la qualité n’est pas nécessairement identique.

Les additifs regroupent des éléments très variés : vitamines, oligo-éléments, acides gras essentiels, conservateurs (naturels ou chimiques)… Il est donc important de regarder le détail de ces additifs. Ils vont varier en fonction des besoins de l’animal : on apportera plutôt des protecteurs articulaires dans les aliments destinés aux chiens âgés, et des omégas 3 et 6 pour la beauté de la peau et du pelage.

Pour plus d’informations sur la lecture des étiquettes des aliments, vous pouvez consulter notre fiche à ce sujet.

Crédit photo Istock.