Wanimo Véto

Thu30102014

Derniers ajouts

La leishmaniose

Collier contre la leishmaniose

Index de l'article

La leishmaniose est une maladie transmise par les phlébotomes et sévissant principalement sur un large pourtour méditerranéen. Que vous viviez dans une région concernée par la maladie ou que vous soyez susceptibles d'y séjourner avec votre chien, même pour quelques jours, il est indispensable que vous connaissiez cette affection, le mode de contamination et surtout les mesures préventives à mettre en place.

Quels sont les signes de la maladie ?

La leishmaniose est une maladie chronique due à un protozoaire parasite (une leishmanie), c'est à dire un organisme microscopique qui se reproduit dans certaines cellules de l'organisme. Cette maladie est très répandue dans différentes régions du Monde. En Europe, elle concerne principalement le Bassin Méditerranéen. En France, la région méditerranéenne, la région du Sud-Ouest ainsi que certains départements de la région Rhône-Alpes comme l'Ardèche sont concernés. Cette maladie est en effet transmise par la piqûre d'un moustique bien particulier (il s'agit d'ailleurs plutôt d'un moucheron), le phlébotome, qui ne vit que dans certaines régions du globe. L'aire de répartition de la maladie dépend donc directement de l'aire de répartition de ce moustique.

Cette maladie est une zoonose (maladie commune au chien et à l'homme).

Chez l'homme, cette maladie n'atteint généralement que les personnes immunodéprimées ou les enfants. Les manifestations de la maladies sont également très variées. La maladie est également transmise à l'homme lors de piqûre par les phlébotomes. De rares cas de transmission chien-homme ont été soupçonnés, mais non confirmés.

La leishmaniose est une maladie d'évolution lente dans la plupart des cas, parfois très grave chez le chien. Tous les chiens piqués par le moustique ne développent heureusement pas la maladie ! Certains chiens sont prédisposés et il semble que certaines races ou certains individus autochtones soient naturellement protégés contre la maladie (ils hébergent le parasite sans être malades). Le moment d'apparition des symptômes est très variable d'un chien à l'autre (de un mois à 6 ans après la piqûre, parfois beaucoup plus). Ce protozoaire parasite les cellules de différents organes. Il est à l'origine de dommages multiples dans ces différents organes (foie, peau , rate, ganglion, rein).

De ce fait, les symptômes de cette maladie dépendent de la localisation du parasite dans l'organisme du chien. Ils peuvent apparaître simultanément ou séparément, ce qui rend le diagnostic d'autant plus difficile.

Les principaux symptômes essentiels de cette maladie sont les suivants :

  • Un amaigrissement progressif du chien.
  • Des problèmes cutanées. Les lésions de la peau sont généralement des lésions ulcératives (formant des « cratères » dans la peau) en particulier au niveau du nez, des oreilles, des coussinets. La peau présente souvent des pellicules en grand nombre (dermatite sèche) mais sans démangeaisons. Le chien malade peut également perdre ses poils.
  • Des saignements de nez plus ou moins fréquents et souvent impressionnants.
  • Des ongles anormalement longs.
  • Les ganglions, le foie et la rate qui augmentent de taille.

D'autres symptômes sont plus occasionnels comme :

  • Fièvre (pas toujours présente)
  • Une atteinte des yeux: les parasites peuvent également entraîner une inflammation des structures de l'œil (kétaro-conjonctivite, uvéite). Elle se manifeste par un œil rouge, larmoyant, douloureux, avec des écoulements.
  • Une atteinte rénale, qui peut être très grave et souvent irréversible. Elle se manifeste par une augmentation de la prise de boisson et par conséquent le chien urine plus et plus souvent.