Contrôler les agents physiques dans votre aquarium

Poisson rouge
Les besoins en oxygène sont variables en fonction des poissons

Les poissons sont très sensibles à toute variation brutale des conditions d'environnement. Quelles sont les précautions à prendre pour prévenir un problème dû à des agents physiques ?

En effet, une modification des agents physiques dans l'aquarium peut se manifester par une mortalité importante. Pour certains paramètres, une tolérance existe en cas de variation progressive mais le système immunitaire (qui permet à l'organisme de se défendre) s'en trouve souvent affaibli et des infections ou des infestations par des parasites peuvent alors se déclarer. Il est donc bon de contrôler ces différents paramètres afin d'éviter la survenue de ces maladies.

La température

Tous les poissons, selon leur provenance et leur milieu de vie naturel, ne vivent pas dans les mêmes gammes de températures. Il faut donc être vigilant et ne pas mélanger poissons tropicaux et poissons de torrents ! Dans cette gamme de températures, il existe pour chaque espèce une température optimale de croissance, pour laquelle les poissons profitent mieux et se reproduisent. Ainsi, pour certaines espèces, une baisse ou une hausse de températures est nécessaire pour la reproduction.

Comme nous l'avons déjà dit, le grand danger survient lors de variations brutales de ce paramètre. En pratique, on ne rencontre ce cas que lors du changement de l'eau ou du transfert des poissons dans un bassin de quarantaine par exemple. Il faut donc veiller dans ces cas à éviter les chocs thermiques importants, qui se manifestent par un comportement de stress (couleurs foncées, panique, respiration rapide…) et par une carence en oxygène dans des eaux trop chaudes (respiration rapide, nage en surface…).

Lors de l'achat de poissons, veillez à remettre le sac de transport à la température du bassin, en le laissant tremper quelques heures dans votre aquarium. Vous pourrez par là même observer le comportement de vos poissons vis-à-vis des nouveaux arrivants (agressivité).

L'oxygène

L'oxygène est essentiel à la survie des poissons. Une carence grave peut conduire à la mort rapide des poissons; un manque chronique d'oxygène les affaibli fortement. Les poissons atteints respirent vite et montent à la surface. La quantité d'oxygène (O2) dissous dans l'eau est variable en fonction de la pression atmosphérique, de la température (elle diminue à température élevée) et des différentes réactions chimiques qui consomment de l'O2 (nitrification, putréfaction). C'est la raison pour laquelle un aquarium fortement souillé par des déchets alimentaires et par des cadavres est carencé en oxygène. Il est donc indispensable d'assurer une bonne hygiène de l'aquarium et de l'alimentation.

Les besoins en O2 sont variables en fonction des poissons : certains sont très sensibles au manque d'oxygène, alors que certains sont adaptés à la survie dans des eaux stagnantes donc pauvres en oxygène. Quoi qu'il en soit, il est indispensable de favoriser les échanges gazeux entre l'eau et l'atmosphère à l'aide de systèmes d'oxygénation. Le système le plus efficace consiste à créer des vagues à la surface de l'eau, par l'évacuation de retour de la pompe. Encore une fois, il faut adapter la taille de la pompe, et donc le débit de retour, à la taille de l'aquarium. Ce système est bien plus efficace que les pierres poreuses créant des bulles au fond du bassin. Elle peuvent toutefois venir en complément pour oxygéner l'aquarium de façon plus efficace. En cas de panne de courant prolongée par exemple, il faut renouveler l'oxygène en remuant vivement l'eau de l'aquarium.
Une hygiène régulière du filtre permet également d'améliorer ses performances.

Les gaz dissous

Les gaz dissous dans l'eau peuvent être en quantité excessive dans de nombreuses situations :

- Lors d'un renouvellement d'eau important par de l'eau de ville : cette eau est sous pression dans les canalisations et contient plus de gaz dissous qui se détendent progressivement.

- Lors de photosynthèse importante par un excès de plantes ou d'algues dans l'aquarium.

- Lorsque la pompe est mal installée et qu'elle absorbe de l'air en même temps que l'eau, elle relargue alors l'eau dans le bassin sous pressions, avec les gaz de l'air dissous.

Une sursaturation en gaz peut provoquer une « maladie des bulles » qui se manifeste par un état de stress des poissons. Les bulles de gaz se forment un peu partout dans le bassin (vitres, plantes) voire sur les poissons. En cas de très forte saturation, les gaz peuvent envahir les fluides corporels et provoquer des embolies mortelles. Pour éviter ces problèmes, il faut laisser reposer l'eau dans un récipient à l'air libre pendant quelques heures afin de laisser le temps à tous les gaz en excès de se détendre (et de s'échapper dans l'atmosphère). Cela est surtout vrai pour les changements massifs d'eau.

Il faut également veiller à l'étanchéité de la pompe et au contrôle de la pullulation des algues et des plantes aquatiques. Soyez toujours vigilants en cas d'apparition de bulles de gaz en grande quantité dans votre aquarium et cherchez-en tout de suite la cause. N'hésitez pas à transférer les poissons dans un autre bassin en cas de doute sur leur état de santé.

 

La dureté de l'eau

Tous les poissons ne sont pas habitués à vivre dans une eau dure (c'est-à-dire riche en sels de calcium et de magnésium). S'ils n'y sont pas habitués, il seront incapables d'éliminer l'excès de minéraux, qui précipiteront alors dans les reins, provoquant la mort à long terme. Les poissons se dégradent progressivement, sont plus sensibles aux infections, et meurent soit d'une sur-infection, soit d'insuffisance rénale. Il faut donc toujours veiller à adapter la dureté de l'eau aux exigences particulières de chaque espèce.

On devra également contrôler fréquemment cette dureté qui varie dans le temps afin de la corriger régulièrement.

 

Crédit photo M. Leuranguer - Wanimo.