La toxoplasmose

toxoplasmose
Respectez des règles d'hygiène simples avec votre chat
La toxoplasmose est une zoonose, c'est-à-dire qu’elle est transmissible de l’animal à l’homme. Elle est due à un parasite : Toxoplasma gondii. Le toxoplasme a un cycle complexe qui fait intervenir plusieurs animaux dont les chats et il peut passer chez l’homme. Pour comprendre les risques que représente cette maladie il faut comprendre le cycle du parasite.

 

Le cycle du toxoplasme

Le premier stade est celui de l’œuf qui se trouve partout dans la nature : terre, sable, végétaux, etc… A ce stade les œufs peuvent être avalés par un animal ou par l’homme (qui mange des végétaux pas bien lavés) et vont donner lieu au 2ème stade.

Le 2ème stade est celui de larve. Les animaux et les hommes qui ingèrent les œufs et chez qui le parasite se transforme en larve sont appelés hôtes intermédiaires. Après son entrée par ingestion (d’œufs sur les végétaux ou la terre pour les ruminants ou de larve dans la viande contaminée pour l’homme), le parasite passe dans le sang, la lymphe et peut aller se loger (c’est rare toutefois) dans différentes parties du corps sous forme de kystes (dans les muscles, les poumons, le foie, le cœur, le cerveau, etc…).

Le dernier stade est celui de parasite adulte. Il intervient uniquement chez l’hôte définitif qui est le chat. Le chat avale des larves enkystées dans les muscles de ses proies et les larves qui se retrouvent dans son intestin terminent leur développement en toxoplasme adulte qui émettra des œufs éliminés dans les matières fécales du chat. Ces œufs contamineront à nouveau l’environnement : terre, sable, végétaux, etc…

 

Toxoplasmose chez le chat

Plus de 60% des chats sont séropositifs pour cette maladie, c'est-à-dire qu’ils ont été en contact avec le toxoplasme et qu’ils ont produit des anticorps contre lui. Attention cela ne veut pas dire qu’ils sont porteurs du parasite et qu’ils peuvent le transmettre.

Le chat s’infeste en chassant des rongeurs qui se sont eux même contaminés par des œufs dans l’environnement ou bien en mangeant de la viande crue ou mal cuite dans son alimentation.

Les signes cliniques passent généralement inaperçus chez le chat : ganglions gonflés, diarrhée, etc…
Le chat contaminé n’émet des œufs dans ses selles que pendant 3 semaines puis il sera immunisé à vie. Le chat ne peut donc contaminer son entourage que pendant les 3 semaines qui suivent son infestation.

 

Toxoplasmose chez l’homme

Environ 25% des gens sont immunisés contre le parasite. Bien sûr le pourcentage est plus important pour certaines catégories de personnes : fermiers, vétérinaires, éleveurs… plus important  selon les habitudes alimentaires (viande crue ou peu cuite) et selon l’hygiène en général (lavage de mains). Généralement les personnes sont immunisées à une vingtaine d’années.

L’homme peut se contaminer de différentes manières :
-    La source principale est la viande infestée crue ou insuffisamment cuite, surtout le mouton ou le porc
-    L’ingestion de fruits et légumes mal lavés
-    Le contact avec les matières fécales des animaux porteurs (chat notamment) en sachant qu’il ne suffit pas d’un simple contact mais bien d’une ingestion
-    La manipulation de végétaux et de terre en général
-    L’eau courante dans certaines régions (système de distribution mal adapté)

Les signes cliniques de la maladie sont différents selon la situation du patient :
-    Le plus souvent, la toxoplasmose passe inaperçue. Il peut y avoir une fièvre discrète, une fatigue importante, des ganglions gonflés, des raideurs musculaires, des maux de tête. Puis la personne sera immunisée à vie.
-    Chez les personnes immunodéprimées, il peut y avoir des rechutes correspondant aux « réveils » du parasite qui reprend sa multiplication et son voyage dans le corps.
-    Chez la femme enceinte, le danger est plus grand, en fait il y a danger pour le bébé. Si une femme enceinte fait une toxoplasmose pour la 1ère fois pendant sa grossesse, le parasite peut entrainer (pas systématiquement toutefois) un avortement ou bien des malformations selon le stade de développement du fœtus. Si la femme enceinte est déjà immunisée par contre, même si elle est à nouveau en contact avec le parasite, il n’y a aucun risque pour le futur enfant.

 

Prévention

Il existe un traitement à base d’antibiotiques mais il n’est pas efficace à 100%. La prévention reste la meilleure façon de se protéger.

Voici les précautions à prendre pour éviter la toxoplasmose :
-    Il faut se laver régulièrement les mains : avant chaque repas, après chaque manipulation de viande crue, de terre, de végétaux, d’animaux…
-    Il faut laver correctement tous les fruits et légumes

Plus particulièrement pour les femmes enceintes non immunisées :
-    pour détruire le parasite dans la viande il faut la cuire à 60° minimum, à cœur, ou la congeler à -15°C pendant 3 jours. On peut aussi éviter de manger de la viande de mouton ou de porc.
-    Il faut faire changer quotidiennement la litière du chat, de préférence par une autre personne.
-    Eviter de jardiner ou bien porter des gants pour le faire…

 

En conclusion : il n’est surtout pas nécessaire de vous débarrasser de votre chat si vous êtes enceinte et non immunisée contre la toxoplasmose, il faut tout simplement respecter les règles d’hygiène de base. N’oublions pas que le chat n’est absolument pas la source principale de contamination : c’est la viande pas assez cuite.