Prendre l'avion avec son animal

Prendre l'avion avec son animal
Il est important de se renseigner directement auprès de la compagnie aérienne pour connaître les règles à respecter
Vous allez prendre l'avion avec votre animal et vous vous posez des questions, c'est normal. Un tel voyage peut être stressant à la fois pour vous et pour votre chien ou votre chat. Formalités administratives, règlementation des compagnies aériennes, stress pendant le vol, voici nos conseils...

 

Tout d'abord il faut bien que votre chien ou votre chat soit identifié par puce électronique.

L'identification des chiens et des chats est obligatoire en France pour toute cession d'un animal à titre gratuit ou onéreux.

Et en dehors de toute cession, l’identification est également obligatoire pour les chiens nés après le 6 janvier 1999 âgés de plus de 4 mois et pour les chats nés après le 1er janvier 2012 âgés de plus de 7 mois.

Pour prendre l'avion et voyager dans l'Union Européenne il faut donc que le chien ou le chat soit identifié par puce électronique. C'est également le cas pour le furet.

L’identification par tatouage ne reste valable que si celui-ci a été réalisé avant le 3 juillet 2011, et qu’il soit toujours bien lisible. 

Depuis le 3 juillet 2011, seule la puce électronique sera reconnue comme moyen d'identification valable.

 

Pour voyager, votre chien ou votre chat doit aussi avoir un passeport européen qui atteste de sa vaccination contre la rage notamment.

 

Pour l'avion en lui même, chaque compagnie aérienne a sa propre réglementation.

Il convient donc de bien se renseigner lors de l'achat du billet sur les conditions de voyage : caisse de transport, sac de transport, en soute ou en cabine, vaccinations demandées, certificat de bonne santé, etc...

En général, les chiens et chats de moins de 4 kg peuvent voyager en cabine (et non en soute). Une caisse ou un sac de transport fermé reste obligatoire.

Les exigences concernant cette caisse de transport (ou sac) doivent être bien définies à l'avance pour ne pas être bloqué à l'embarquement. On parle souvent des normes IATA (International Air Transport Association) pour les caisses de transport, n'hésitez pas à lire notre fiche à ce sujet.

Certaines compagnies refusent également de transporter certaines races de chiens comme les races brachycéphales, qui sont plus sujets aux problèmes respiratoires.

 

Concernant le comportement de l'animal pendant le vol et notamment le stress pendant le voyage, il est possible si votre animal est d'un naturel très anxieux d'anticiper et de l'aider avec des anti-stress.

Il peut s'agir dans des cas de stress léger de compléments alimentaires à commencer 1 semaine avant le voyage, mais dans les cas d'anxiété vraiment sérieuse, votre vétérinaire peut prescrire un médicament à prendre quelques heures avant l'embarquement.

Certains médicaments diminuent les sensations de nausée et agissent comme un calmant. Tous les médicaments n'ont pas les mêmes durées d'action, celles-ci sont en général assez courtes. Demandez conseil à ce sujet à votre vétérinaire, il vous prescrira le traitement le plus adapté à votre animal et au voyage.

 

Prévoyez de placer dans la caisse de transport une serviette éponge et si possible une alèse jetable absorbante. Cela permettra à votre animal de ne pas être tout mouillé s'il urine dans sa caisse par exemple.

Si vous avez votre petit chien ou votre chat avec vous en cabine dans un sac de transport, n'hésitez pas à recouvrir son sac ou sa caisse avec un linge pour lui éviter les courants d'air et la vue de l'agitation ambiante.

 

Crédit photo Fotolia.