Préparer une ration BARF pour son animal

Préparer une ration BARF pour son animal
Une ration BARF est composée essentiellement d'os charnus et de viande crue (80% de la ration).
De nos jours, les propriétaires d’animaux sont soucieux d’offrir à leurs animaux la meilleure alimentation possible afin de préserver leur santé. Ils souhaitent aussi se rapprocher au maximum du régime alimentaire des animaux à l’état sauvage, les chiens et les chats étant des carnivores. Une solution est de leur préparer des rations à base d’os charnus et de viande crue : c’est ce qu’on appelle le régime BARF.

 

Qu’est-ce que le régime BARF ?

BARF (Biologically Appropriate Raw Food) signifie nourriture biologiquement appropriée.

L’objectif de ce type d’alimentation est d’offrir à son animal une alimentation qui se rapproche du régime alimentaire originel des chiens et des chats (viande, abats, os charnus…). Aucune céréale n’est apportée par ce type d’alimentation. Les rations sont pauvres en glucide et riches en protéines. La majorité du régime doit être cru.

Les propriétaires apprécient de voir leurs animaux savourer leurs repas qui est plus appétent qu’un aliment industriel (croquettes). Il peut par contre être plus difficile de passer un chat sur une alimentation BARF.

La vitesse d’ingestion est ralentie par rapport à un aliment industriel et elle apporte un plus grand sentiment de satiété à l’animal (les rations sont plus volumineuses).

Les rations sont également peu caloriques ce qui permet de prévenir les problèmes de poids des animaux.

 

Comment élaborer une ration équilibrée pour son animal ?

En principe, une ration BARF doit être composée de :

  • 40% d’os charnus (ailes et cous de volaille par exemple)
  • 40% de viande crue (sans os)
  • 10% d’abats (par contre il faut limiter l’apport de foie riche en vitamine A)
  • 10% de légumes et de fruits variés
  • Des suppléments divers : huile végétale (huile de colza par exemple), huile de poisson, algues, levure de bière, vinaigre de cidre…

Pour que la ration soit équilibrée, il est conseillé de se faire aider par un spécialiste en nutrition pour le choix des ingrédients, les quantités, etc… Attention, ce régime est à utiliser avec précaution chez les chiots pour lesquels une alimentation équilibrée et un apport en minéraux adapté sont essentiels pour une bonne croissance. Ce régime est aussi à utiliser avec précaution chez les chiens âgés.

Bon à savoir : l’approvisionnement en viande se fait généralement en grosse quantité. Des congélateurs dédiés à la viande de l’animal sont pratiques pour le stockage et la conservation des viandes à -20°C.

Attention : les « steaks » pour chiens vendus en grande distribution ne peuvent être intégrés dans un régime BARF. Ils ne permettent pas d’établir une ration équilibrée pour les animaux.

 

Quelles sont les précautions à prendre ?

Les os posent surtout problème lorsqu’ils sont cuits car ils se cassent et les fragments peuvent être responsables de perforations digestives et d’obstructions. Dans le cadre d’un régime BARF, les os sont charnus et crus. Les os crus sont élastiques et ils ne conduisent pas à la formation de fragments. De plus, ils sont enrobés de viande ce qui facilite leur évolution dans le tractus digestif. Le risque d’occlusion est néanmoins toujours présent même s’il est fortement diminué.

Il faut porter une attention particulière à la provenance des viandes et si possible privilégier les viandes françaises. En effet, la France dispose de services vétérinaires performants qui contrôlent la qualité des viandes dans les abattoirs.

Les viandes sont crues dans le cadre d’une alimentation BARF. Une étude a montré qu’il y a plus de salmonelles dans les selles de chiens nourris avec de la viande crue : il existe donc un risque bactérien zoonotique à prendre en compte (à éviter si le chien est en contact avec de jeunes enfants ou des personnes âgées ou immunodéprimées). Une alternative est la préparation de rations ménagères où la viande peut être cuite. N’hésitez pas à lire notre fiche Préparer une ration ménagère pour son animal pour plus de renseignements.

La personne qui prépare les repas doit également prendre des précautions (port de gant si besoin) et une hygiène rigoureuse du plan de travail et de la gamelle de l’animal est nécessaire.

 

Crédit photo istock.