FAQ sur les antiparasitaires

FAQ antiparasitaires
Toujours penser à traiter l'habitat
Découvrez les questions les plus fréquemment reçues sur le sujet des traitements antiparasitaires contre les puces, les tiques, les moustiques et phlébotomes.

 

 

Pendant l’hiver dois-je quand même traiter mon animal contre les puces ?

Même si les températures extérieures sont moins propices au développement des puces en hiver, les températures dans nos maisons sont idéales ! Rappelez-vous toujours que la source de contamination principale par les puces est l’environnement, donc en hiver c’est votre appartement… Si un de vos animaux a un jour ramené une puce chez vous, il y a toujours un risque de contamination… C’est pour cela que l’on conseille de traiter l’environnement avec des insecticides adaptés. De plus, si votre animal est sensible, s’il présente notamment une DAPP, ne vous posez pas la question et traitez-le tous les mois de l’année.

 

Quand dois-je traiter mon habitat contre les puces ?

Si vous voyez 1 puce sur votre chien ou votre chat, sachez que cette puce a déjà pondu 100 œufs chez vous : il est donc urgent de traiter aussi votre habitat car ces œufs se transforment en larves, puis en puces qui vont à nouveau contaminer votre animal... Découvrez comment faire pour traiter l'environnement sur notre fiche à ce sujet.

 

Mon animal est infesté de puces, que faire ?

Traitez votre animal et tous les autres animaux de la maison avec un antiparasitaire efficace et traitez également l’environnement avec des antiparasitaires pour habitat.

 

Mon animal a toujours des parasites malgré son traitement, pourquoi ?

Assurez-vous de bien appliquer le produit correctement en relisant attentivement la notice et en demandant conseil à votre vétérinaire, traitez l’habitat et traitez tous les animaux du foyer tous les mois. Il est aussi possible que la pression d’infestation soit très importante dans certaines zones à certaines périodes, dans ce cas il faut adapter le traitement (consultez votre vétérinaire).

 

J’ai traité mon animal mais il a toujours des puces : cela prouve que la molécule n’est plus efficace ?

Il existe une idée reçue sur la résistance des puces à certaines molécules utilisées depuis longtemps. Il n’existe actuellement aucune résistance aux antiparasitaires pour chien et chat en France. Un échec du traitement peut être dû à plusieurs causes : application du produit, présence d’œufs de puces dans l’habitat, autre animal non traité, pression d’infestation très forte dans la zone...

 

J’ai des enfants : quelles précautions prendre avec les antiparasitaires ?

Si vous traitez votre chien ou votre chat avec une pipette, expliquez à votre enfant qu’il ne faut pas toucher l’animal pendant une demi-journée, ensuite le produit sera absorbé et donc le risque disparait. Si votre enfant n’est pas en âge de comprendre, traitez votre animal en début de soirée après le coucher afin que le produit soit absorbé durant la nuit.
Si votre animal a un collier antiparasitaire, il faut expliquer à vos enfants qu'ils doivent éviter de toucher le collier.

 

Je traite mon chien avec de la perméthrine, quels sont les risques pour mon chat ?

Si vous traitez votre chien avec un produit à base de perméthrine et que vous avez un chat, faites très attention de ne pas mélanger les pipettes. En effet la perméthrine a des effets létaux sur le chat. Tenez votre chat à l’écart du chien pendant une demi-journée, le temps que le produit soit absorbé.

 

Les antiparasitaires naturels sont-ils suffisants pour protéger mon animal ?

Les antiparasitaires naturels peuvent suffire pour repousser les parasites à conditions que la pression d’infestation soit faible. Vous pouvez alterner avec des antiparasitaires classiques.

 

Mon chien s’est fait piquer par une tique. Que risque-t-il ?

Les tiques peuvent transmettre des maladies comme la piroplasmose, la maladie de Lyme, l’ehrlichiose… Les germes passent dans le sang de l’animal à la fin du repas sanguin de la tique qui dure environ 48h. Rassurez-vous : toutes les tiques ne sont pas porteuses de ces germes et si votre animal est correctement traité avec un antiparasitaire, la plupart des tiques sont tuées et donc n’auront pas le temps de le contaminer.

Bon à savoir : toutes les tiques ne transmettent pas une maladie à chaque piqure !

 

Mon chien est traité mais je trouve quand même des tiques sur lui, pourquoi ?

Les antiparasitaires externes n’empêchent pas les tiques de se fixer sur l’animal, ils agissent en les tuant une fois qu’elles sont fixées, cela évite la transmission des maladies.

Conseil + : nous vous conseillons quoi qu’il arrive de toujours retirer les tiques que vous voyez sur votre chien à l’aide d’un crochet adapté.

 

Pourquoi dois-je protéger mon chien contre les moustiques ?

Certains moustiques, les phlébotomes, peuvent transmettre une maladie grave et extrêmement difficile à soigner : la leishmaniose. Mieux vaut prévenir en protégeant votre chien contre ces insectes vecteurs de leishmaniose. Pour éviter au maximum le contact avec ces insectes, évitez de sortir votre chien au crépuscule, car c’est à ce moment de la journée qu’il y a le plus de phlébotomes.

 

Crédit photo istockphoto.