L’alimentation du hérisson

Alimentation du hérisson
Le hérisson est omnivore mais se nourrit principalement d’insectes.
Le hérisson d’Europe est une espèce au mode d’alimentation nocturne et omnivore. Il est présent partout en France et surtout en zone urbaine où il trouve de quoi se nourrir en abondance. Que lui donner à manger si un hérisson a trouvé refuge dans votre jardin ?

 

Le hérisson d’Europe, une espèce protégée

Le hérisson présent en France est une espèce protégée dont la capture et la détention sont interdites. Les hérissons sont essentiellement pris en charge par les centres de soins et les centres de protection de la faune sauvage.

Le hérisson est présent en France en grand nombre au niveau des régions au climat atlantique car l’hiver y est doux et humide, ce qui constitue le mode d’habitat privilégié par le hérisson.

Le hérisson est un animal solitaire, nocturne et crépusculaire : il est donc actif au coucher du soleil et la nuit, et dort dans un nid la journée. C’est pourquoi, si vous voyez un hérisson en pleine journée, il est fort probable qu’il soit malade.

Durant l’hiver, le hérisson entre en hibernation, ce qui qui lui permet d’économiser ses réserves de graisses, il ne s’alimente donc pas. C’est à l’entrée de l’hiver que les centres de soins reçoivent de jeunes hérissons orphelins nécessitant une prise en charge alimentaire mais aussi médicale.

 

En France, le hérisson est davantage présent dans les zones urbaines et en périphérie des villes par rapport aux zones rurales car il y trouve de la nourriture en abondance, de multiples abris (haies de jardin par exemple…) et une température plus douce.

Les principaux prédateurs du hérisson sont le blaireau et le hibou, mais il craint également la chouette, le renard, le sanglier, la fouine ainsi que le chat et le chien.

 

Que mange le hérisson ?

Le hérisson est un animal insectivore : il se nourrit de millepatte, fourmi, abeille, perce-oreille, scarabée, limace, ver de terre, araignée… ainsi que de végétaux (12% de son alimentation). Ses repas varient en fonction de la saison.

En se rapprochant de la ville, le hérisson est devenu omnivore : c’est un opportuniste et il peut également manger des œufs, des carcasses de petits animaux… en plus des insectes.

Si vous hébergez un hérisson dans votre jardin car celui-ci a trouvé refuge sous votre haie, vous pouvez lui proposer un peu de nourriture sans toutefois chercher à l’attraper ou le déplacer (c’est une espèce protégée !).

Si c’est un hérisson adulte, vous pouvez lui donner :

  • Croquettes pour chats ou chiens, idéalement au poulet ou du moins à la viande
  • Pâtées pour chats ou chiens, idéalement au poulet, ou au moins à la viande
  • Poulet cru ou bouilli, jambon cuit
  • Œuf (maximum une fois par mois)
  • Miel
  • Carottes bouillies et fruits frais (pomme, poire, banane, raisin, abricot, pêche, nectarine, melon, pastèque, framboises, fraises, myrtilles...) ou compotes de fruits sans sucre
  • Fruits oléagineux : noix, noisettes et amandes cassées en morceaux

 

S’il s’agit d’un bébé hérisson, vous pouvez lui donner :

  • Du lait pour chiot ou chaton (Royal Canin de préférence, ou Whiskas). Mais attention, le lait maternisé TVM « ne convient pas à l’allaitement du hérisson » ! Le lait doit être donné tiède. Les autres laits de substitution (lait maternisé pour bébé ou lait de vache) sont à éviter.
  • Un mélange œuf cuit et cru + fromage blanc + huile végétale.

Il est cependant nécessaire de contacter le centre de soins ou le centre de protection de la faune sauvage le plus proche car ce bébé hérisson nécessite probablement des soins médicaux et une prise en charge adaptée !

 

Crédit photo iStock.