Chien : Les soins d'urgence

Accidents, piqûres, morsures, intoxications, de nombreux dangers guettent votre chien
Quel que soit le problème rencontré, faîtes examiner au plus tôt votre chien par un vétérinaire
Lorsque l'on est confronté à une situation d'urgence, il faut agir vite, mais surtout bien. Il existe quelques gestes de base à effectuer en cas d'urgence. Il est bon de les connaître, tout comme il est bien d'avoir en permanence à portée de main le numéro de téléphone du vétérinaire le plus proche assurant les urgences, ou du service d'urgence à domicile s'il y en a un dans votre région.

Attention, il ne faut jamais donner de l'aspirine (acide acetylsalicylique) et ses dérivés à un chien.

L'accident

En cas d'accident, vous devez prendre quelques précautions afin d'éviter l'aggravation de l'état de votre chien:

  • Placer votre chien au calme dans un endroit où il fait chaud.
  • Proposez-lui à boire par très petites quantités à la fois. Ne jamais le forcer.
  • Ne prenez jamais l'initiative de lui donner un médicament, vous pourriez lui faire plus de mal que de bien.
  • S'il ne peut plus bouger tout en étant conscient, il se peut que la colonne vertébrale soit atteinte. Dans ce cas, vous devez absolument éviter de le déplacer. Laissez-le dans la position dans laquelle il était. Si vous devez le déplacer, essayer de le faire en conservant sa colonne bien droite (en le déplaçant sur une planche de bois par exemple).

Cependant, il est fondamental qu'un vétérinaire l'examine ensuite afin de déterminer s'il y a des lésions internes.

Pour diminuer les risques d'accident de la voie publique, vous devez tenir votre chien en laisse lors de vos promenades (cette mesure est d'ailleurs obligatoire sur la plupart des communes de France).

Si vous possédez un jardin, pensez à poser un grillage assez haut et enfoui dans le sol, le chien est un animal qui saute haut (jusqu'à deux mètres pour certains) et qui creuse facilement.

Nous vous conseillons également de prendre une assurance de responsabilité civile pour vous couvrir en cas de dégâts ou d'accidents provoqués par votre chien. Renseignez vous auprès de votre assurance multirisque habitation, votre chien est généralement couvert par cet intermédiaire.

 

Les plaies

En cas de plaies, qu'elles soient superficielles ou profondes, évitez de les désinfecter avec de l'alcool. Utilisez plutôt un antiseptique doux tel que l'Hexomédine®, la Bétadine®, Iodosol®, ou encore le Chlorexivet®, produit spécifiquement vétérinaire.
Une fois la plaie nettoyée et désinfectée, vous pouvez appliquer un pansement afin d'éviter que les bactéries viennent à nouveau se loger dans la plaie, et ainsi provoquer une infection.

 

Les hémorragies

Vous pouvez essayer d'arrêter les saignements en comprimant la plaie, par exemple avec des compresses stériles ou un tissu propre. Vous pouvez aussi poser un bandage compressif (serré) si la plaie se trouve au bout de la patte.
Dans tous les cas, si l'hémorragie ne s'arrête pas très rapidement (moins de cinq minutes) vous devez absolument consulter le plus rapidement possible un vétérinaire qui fera le nécessaire.

 

Les fractures

Si la fracture se situe au niveau d'une patte ou du bassin, évitez de faire bouger la zone concernée. N'essayez pas d'immobiliser vous-même le membre, vous risqueriez d'aggraver les choses. Laissez-donc la patte dans la position que votre chien a choisi, c'est celle qui est la moins douloureuse pour lui.

 

Les urgences oculaires

Les problèmes au niveau des yeux sont souvent graves.
Un saignement ou un gonflement peuvent indiquer une piqûre d'insecte, la présence d'un objet (brindille, morceau de métal…). Il faut alors consulter impérativement un vétérinaire.
Dans tous les cas, n'appuyez jamais sur l'œil même s'il saigne, ceci peut provoquer un ralentissement du cœur, voire un arrêt cardiaque.
De plus, si le problème est dû à la présence d'un objet, évitez de l'enlever, vous risqueriez de l'enfoncer. Amenez plutôt votre chien chez un vétérinaire le plus vite possible.

 

Les piqûres et morsures

Les piqûres d'insectes

Les abeilles et les guêpes peuvent être dangereuses. Certains chiens y sont allergiques. En cas de piqûre, surveillez votre chien.
Quelques minutes à quelques heures après la piqûre, il va présenter un gonflement de la zone piquée (souvent la bouche car il essaye de « gober » l'insecte, les babines sont « cartonneuses » ).
S'il est allergique, il risque de faire un « œdème de Quincke » : sa gorge gonfle et il a du mal à respirer.
Si votre chien présente ces symptômes, n'attendez pas pour consulter le vétérinaire le plus proche qui lui fera des injections pour éviter les complications.

Les morsures de serpents

Si votre chien se fait mordre, ne tentez pas de retirer le venin ou de poser un garrot. Vous pouvez lui faire très mal sans pour autant le sauver, vous pouvez même aggraver le problème.
Vous pouvez éventuellement appliquer une poche de glace qui pourra ralentir la progression du venin et calmer un peu la douleur.
La zone mordue est souvent très douloureuse et difficile à examiner. Il faut toutefois essayer de rester calme afin de ne pas affoler son chien davantage.
Amenez votre chien chez le vétérinaire le plus proche qui mettra en place le traitement d'urgence qui s'impose.
Toutes les morsures ne sont heureusement pas dangereuses pour nos compagnons.

Les morsures d'animaux sauvages ou de chiens

Lors de morsures, les lésions internes (déchirures de muscles, perforation d'organes) sont fréquentes même si les dégâts semblent peu importants au niveau de la peau. Consultez systématiquement un vétérinaire.
D'autre part, il faut savoir que les animaux sauvages peuvent transmettre de nombreuses maladies, dont la rage (renard, chauve-souris).
Notez qu'un protocole de mise sous surveillance devra être systématiquement mis en place pour tout animal ayant mordu, qu'il soit convenablement vacciné (y compris contre la rage) ou non.

 

Les dangers de la maison

Ils sont nombreux car les chiens sont très curieux et certains sont même « casse-cou ».

  • Les fils électriques : Les chiots sont les plus concernés car ils sont joueurs et en sont malheureusement particulièrement friands. Ils risquent bien sûr de s'électrocuter en les mordillant. Nous vous conseillons donc de bien les cacher, surtout en votre absence.

  • Les produits ménagers : Comme pour les enfants, ils représentent un danger majeur pour les animaux. Ils sont très souvent caustiques et peuvent entraîner des brûlures de la peau, de la bouche ou des yeux par projection. Il est fréquent que des chiots jouent avec des flacons et les percent. En cas d'ingestion, n'essayez pas de faire vomir votre chien, vous pourriez aggraver les lésions (brûlures). Ne lui donnez pas de lait non plus. Pour chaque produit toxique il existe une procédure différente à suivre. Ne faites rien avant d'avoir parlé à votre vétérinaire. Dans tous les cas, téléphonez-lui tout de suite ou appelez le centre anti-poison vétérinaire, avec le flacon du produit à portée de main. Il vous dira que faire en attendant d'arriver chez lui.
  • Les chutes : Les balcons constituent un lieu de jeu et de repos pour les chiens, mais ils représentent également un risque de chutes. Pensez à poser du grillage, surtout si l'animal doit rester seul. Pour un petit chien, les canapés et les lits constituent également une source non négligeable d'accidents. Soyez vigilants.
  • Les médicaments : Comme pour les enfants, il faut placer les médicaments hors d'atteinte. Les chiens peuvent avaler les boîtes entières en jouant ou manger les comprimés qui traînent par terre. En cas d'ingestion accidentelle, il faut agir comme pour les produits toxiques vus ci-dessus.
  • Les plantes : Certaines plantes d'intérieur peuvent être très toxiques pour les animaux (les ficus, les chlorophytums et de nombreuses autres). Un chien peut avoir envie de mâchouiller des feuilles pour jouer ou pour se « purger ». Faites attention à ce qu'il n'ait pas accès aux plantes ou vérifiez qu'elles ne soient pas toxiques. En cas d'ingestion, consultez votre vétérinaire.

 

Les intoxications

Les symptômes que peut présenter votre chien lors d'une intoxication sont nombreux : il peut être abattu, il peut présenter des tremblements, une « paralysie », de la fièvre, une salivation importante, il peut tomber dans le coma. Si votre chien présente un ou plusieurs symptômes indifféremment, appelez votre vétérinaire.

  • Les intoxications par les plantes : Lors de ballades en extérieur, ne laissez pas votre chien manger les plantes qu'il peut rencontrer. Certaines sont toxiques (exemples : if, laurier cerise, digitale, narcisses). En cas de doute sur la toxicité d'une plante, coupez une feuille (et éventuellement une fleur et un fruit) et aller voir le vétérinaire le plus proche. Il vous renseignera sur sa toxicité.
  • Les intoxications causées par des animaux : Les animaux dangereux par contact ou ingestion sont les crapauds et les chenilles processionnaires. Les crapauds se trouvent au bord des mares pendant une grande partie de l'année. Leur toxicité est modérée. Certains chiens jouent avec et peuvent même les avaler. Les chenilles processionnaires en revanche, constituent un risque important d'intoxication. Elles descendent des arbres, à la queue leu-leu, au printemps (de mars à mai), pour aller s'enfouir dans le sol. Elles aiment particulièrement les conifères (pins du Sud de la France).
    Quel que soit l'animal que votre chien a rencontré, les principaux symptômes que vous pouvez observer sont un abattement et une salivation importante, et parfois une atteinte des yeux (paupières enflées, yeux rouges, larmoyants). Si vous pensez qu'il est possible que votre chien soit entré en contact avec un de ces animaux, consultez au plus vite votre vétérinaire.
  • Les intoxications causées par des produits chimiques : De nombreux produits chimiques sont toxiques :
    • les désherbants
    • les anti-insectes et anti-limaces
    • les anti-souris et anti-rats (« mort aux rats »).

Les symptômes que votre chien peut présenter sont : des hémorragies, des tremblements ou des convulsions, des paralysies (raideur des membres), une salivation importante, de la fièvre, de l'abattement.

Si vous observez un seul de ces symptômes, consultez au plus tôt votre vétérinaire.

 

Crédit photo Christoph Hähnel iStockPhoto.