Le métier de vétérinaire

Le métier de vétérinaire
Le vétérinaire en clinique soigne et protège les animaux
Vous aimez les animaux, vous avez envie de les soigner, et vous vous dites que le métier de vétérinaire pourrait vous correspondre mais vous vous posez quelques questions ? Voici quelques éléments de réponse sur les études pour devenir vétérinaire et sur le métier de vétérinaire.

 

Comment devenir vétérinaire ?

Pour devenir vétérinaire, il est nécessaire d’intégrer une Ecole Nationale Vétérinaire (ENV). Il existe quatre écoles vétérinaires en France :

- L’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort, située en banlieue Parisienne

- L’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse

- L'Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l’Alimentation Nantes Atlantique – ONIRIS

- L’Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon - VetAgro Sup

 

Pour rentrer à l’école vétérinaire, il est nécessaire de passer un concours d’entrée, qui sera différent en fonction des études réalisées. En effet, plusieurs cursus sont possibles pour intégrer une école vétérinaire :

- Le concours A, après deux années de classe préparatoire aux grandes écoles B.C.P.S.T. (biologie, chimie, physique, sciences de la terre) ou T.B. (Technologie- Biologie). Le nombre de places au concours est plus important pour les élèves issus de prépa BCPST.

- Le concours B, pour les étudiants titulaires d’un D.E.U.G. B (Diplôme d’Etudes Universitaires Générales mention Sciences de la Vie) et aux étudiants inscrits en troisième année à caractère scientifique dans les domaines liés aux sciences de la vie.

- Le concours C, pour les élèves de certains D.U.T. (Diplôme Universitaire de Technologie), titulaires d’un B.T.S.A. (Brevet Technicien Supérieur Agricole) ou d’un B.T.S. avec autres options.

- Le concours D, pour les titulaires d’un doctorat en médecine, pharmacie et sciences odonto-stomatologiques.

Le nombre de places aux concours varie en fonction des années, il était en 2015 de 444 places pour le concours A, dont 436 places pour les élèves issus de prépa B.C.P.S.T, et 8 places pour les élèves issus de prépa T.B. ; 44 places pour le concours B, 56 places pour le concours C, et 4 places pour le concours D.

Le concours d’entrée aux ENV ne peut être passé que deux fois.

S’il réussi le concours, l’élève intègre l’une des quatre Ecoles Nationales Vétérinaires, pour cinq années de formation théorique et pratique: quatre ans de tronc commun puis une année d’approfondissement dans la filière choisie (animaux de compagnie, équine, animaux de production).

A l’issue de son année d’approfondissement, l’étudiant soutient une thèse de Doctorat Vétérinaire, et obtient le titre de Docteur Vétérinaire.

 

Suite à l’année d’approfondissement, il est possible de faire un internat d’un an, puis éventuellement de continuer ensuite pour se spécialiser dans une discipline précise : chirurgie, imagerie…

Il est également possible de faire la cinquième année en santé publique vétérinaire (ENSV ou Ecole Nationale des Services Vétérinaires), ou en recherche.

 

Que fait un vétérinaire ?

Quand on parle de vétérinaire, on pense immédiatement au vétérinaire travaillant en clinique, en contact avec les animaux, mais il existe également de nombreuses autres facettes du métier de vétérinaire.

Le vétérinaire en clinique soigne et protège les animaux.

Là encore, le métier est très varié, le vétérinaire pouvant soigner une ou plusieurs espèces (chiens, chats, chevaux, animaux de la ferme, mais également les nouveaux animaux de compagnie ou NAC). Au sein d’une même espèce, l’exercice est lui aussi très varié : consultations (médecine générale, vaccination, ophtalmologie, neurologie, orthopédie…), chirurgies, gestion des urgences, radiologie…

Certains vétérinaires sont spécialisés dans une discipline précise : ophtalmologie, neurologie, comportement…

Le vétérinaire en clinique est également amené à réaliser des gardes de nuit et weekend, pour les urgences. Il doit aussi être disponible le weekend pour s’occuper des animaux hospitalisés.

Si l’amour des animaux motive souvent à être vétérinaire, d’autres qualités sont également importantes. Il faut savoir être à l’écoute des propriétaires, et faire preuve de patience avec les animaux : il est important de prendre son temps et d’y aller en douceur avec les animaux, qui sont souvent très stressés de venir chez le vétérinaire. C’est un métier passion, auquel on consacre beaucoup de temps : il faut être disponible pour les urgences, les soirs, les nuits et les weekends. Le métier de vétérinaire apporte beaucoup de satisfaction : soigner les animaux, sauver des animaux parfois en état très critique… le bonheur du propriétaire fait alors la satisfaction du vétérinaire !

Mais tous les vétérinaires ne travaillent pas en clinique vétérinaire. Voici quelques exemples d’autres activités :

- Les vétérinaires de l'agroalimentaire : ils participent à la conception, à la fabrication et à la commercialisation d’aliments industriels pour animaux de rente ou de compagnie. Ils peuvent également travailler dans des entreprises pour l’alimentation humaine, où ils doivent veiller sur la qualité, l’hygiène et la santé publique.

- Les vétérinaires de l'industrie pharmaceutique : ils travaillent à la mise au point, la production et la commercialisation des médicaments.

- Les vétérinaires Inspecteurs de la filière viande en abattoir.

- Les vétérinaires enseignants chercheurs, qui enseignent dans les écoles vétérinaires, et font de la recherche.

- Les vétérinaires conseil en santé animal en entreprise et pour les médias.

- Les vétérinaires en préservation de la faune et de l’environnement, comme les vétérinaires de parcs zoologiques ou de parcs naturels, chargés du soin des animaux, mais aussi de la conservation des espèces.

 

Si vous vous interrogez sur le métier et hésitez à vous lancer dans les études sans savoir si cela vous plaira vraiment, n’hésitez pas à réaliser des stages afin de découvrir le métier !

 

Crédit photo Istock.