L’acupuncture chez les animaux

Acupuncture chez les animaux
L'acupuncture libère des endorphines
L’acupuncture fait partie des médecines complémentaires et alternatives. Depuis plusieurs années, le désir grandissant de l’homme pour se soigner « au naturel » est également observé concernant leurs animaux. Originaire de l’Orient et pratiquée en médecine chinoise, l’acupuncture se développe désormais en occident et vient souvent compléter des traitements plus classiques et traditionnels en pratique vétérinaire.

 

 

L’acupuncture a été introduite en France au 17ème siècle grâce aux expéditions en Orient. Son étude par les médecins s’est faite au 19ème siècle, mais il aura fallu attendre l’année 1950 pour que son utilisation soit appliquée aux animaux.

Certains vétérinaires ayant suivi une formation spécifique pratiquent aujourd’hui l’acupuncture. N’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire si cela vous intéresse.

 

Chez l’animal, comme chez l’homme, l’acupuncture utilise des points spécifiques : les points d’acupuncture, et des lignes reliant ces points : les méridiens.

L’utilisation d’aiguilles sur ces points entraine l’activation de phénomènes neurobiologiques agissant à différents endroits de l’organisme.

L’action anti-douleur de l’acupuncture est désormais reconnue : on observe une libération d’endorphines. Une action sur l’hypothalamus et l’hypophyse a également été mise en évidence avec des modifications de la sécrétion d’hormones et de transmetteurs. Toutefois tous les mécanismes ne sont pas encore connus.

 

Important à savoir : l’acupuncture peut s’avérer très efficace pour aider à traiter certains maux, mais attention : dans d’autres cas (en dehors de ses domaines de prédilections) elle peut aggraver l’état du malade. C’est pour cela qu’il est indispensable de faire appel à votre vétérinaire !

 

Crédit photo Fotolia.