Intoxication à l’antigel

Intoxication à l’antigel
L'intoxication à l'antigel se rencontre surtout chez les chiens.
L’intoxication à l’antigel est une affection fréquente en hiver. Elle est liée à l’ingestion accidentelle de produit antigel, utilisé pour les radiateurs de voiture ou les circuits de chauffage central des bâtiments, pour les circuits de refroidissement, le lave-glace des voitures, … Il s’agit d’une urgence vétérinaire.

 

Qui peut être concerné par une intoxication à l’antigel ?

L’intoxication à l’antigel se rencontre le plus souvent chez les chiens, et plus rarement chez les chats. Elle est également possible chez les Nouveaux Animaux de Compagnie.

L’intoxication est due à l’éthylène glycol contenu dans l’antigel.

Elle est généralement provoquée par une ingestion accidentelle : le produit présente une saveur sucrée, et est donc très appétant.

Le chat est plus sensible que le chien, la dose toxique est en effet de 1,5mL/kg de produit pur chez le chat, et 4,5 ml/kg chez le chien.

 

Quels sont les symptômes d’une intoxication à l’antigel ?

Les signes cliniques apparaissent entre 30 minutes et 12 heures après l’ingestion.

Les symptômes peuvent être caractérisés par :

  • Des troubles digestifs : vomissements
  • Des troubles nerveux : état ébrieux, ataxie (l’animal présente une difficulté à coordonner ses mouvements lors de la marche), convulsions, coma
  • Des troubles cardio-respiratoires : augmentation de la fréquence cardiaque (tachycardie) et respiratoire (tachypnée), suivie dans un second temps d’une baisse des fréquences cardiaque et respiratoire, œdème pulmonaire (entraînant des difficultés respiratoires)
  • Des troubles urinaires : insuffisance rénale aiguë avec augmentation de la prise de boisson et de l’émission d’urine (PUPD)
  • Déshydratation

L’insuffisance rénale aigue se développe généralement après une phase de rémission de un à deux jours. Elle est liée au dépôt de cristaux d’oxalate de calcium dans les reins, et est irréversible.

Il s’agit d’une intoxication très grave, pouvant évoluer rapidement vers la mort de l’animal. Un traitement doit donc être instauré rapidement.

 

Que faire si son animal a ingéré de l’antigel ?

En cas d’ingestion ou de doute sur une éventuelle ingestion, il convient de consulter rapidement un vétérinaire. En effet, le traitement doit être instauré le plus précocement possible.

Il faudra, si possible, indiquer au vétérinaire l’heure d’ingestion, ainsi que la quantité absorbée et la composition exacte du produit (emmenez l’emballage du produit chez votre vétérinaire).

L’animal sera hospitalisé pour mettre en place le traitement et réaliser une surveillance.

Le traitement est symptomatique, c’est-à-dire visant à traiter les symptômes (perfusion pour traiter la déshydratation, anticonvulsivant en cas de convulsions…), et spécifique, ayant pour but de lutter contre l’éthylène glycol et limiter ses effets sur l’organisme.

 

Il est donc important d’éviter les situations à risque pouvant conduire votre animal à ingérer de l’antigel, en stockant les produits dans un endroit sécurisé, inaccessible à vos animaux. En cas d’ingestion accidentelle, consulter immédiatement un vétérinaire.

 

Découvrez aussi les dangers qui sont présents chez vous et qui peuvent être à l'origine d'intoxications pour votre animal sur le site internet de TVM lab : Empoisonnements et intoxications : le coupable peut se cacher chez vous !

 

Crédit photo Istock.