Effets indésirables des vaccins pour chien et chat

Les effets indésirables des vaccins pour chien et chat
Il est vivement conseillé de vacciner les chiens et les chats de plus de 8 semaines pour les protéger contre des maladies graves.
Les vaccins sont sujets à controverse aussi bien pour les humains que pour les chiens et les chats. Beaucoup de propriétaires se posent la question de l'utilité d'une vaccination annuelle pour leurs animaux de compagnie. Les vaccins sont aussi attaqués par rapport aux effets secondaires graves qu'ils peuvent engendrer... Malgré les controverses, nous allons voir que la vaccination reste très majoritairement bénéfique pour les chiens et les chats et fortement conseillée pour les garder en bonne santé. Des précautions sont toutefois à prendre pour limiter les risques liés à la vaccination.

 

A quoi servent les vaccins ?

Les vaccins permettent de protéger les chiens et les chats contre des maladies infectieuses graves comme la parvovirose (chez le chien) ou le typhus (chez le chat). La vaccination permet à la fois de protéger l'animal vacciné mais aussi les animaux avec lesquels il est en contact.

Grâce à la vaccination, certaines maladies sont devenues très rares en France comme la maladie de Carré par exemple. Il est difficile de se rendre compte de l'utilité d'un vaccin lorsque les maladies deviennent rares mais il est important de maintenir la pression vaccinale pour éviter d'avoir à nouveau à faire face à ces maladies.

Parmi les vaccins, on distingue les valences essentielles (réalisées chez tous les animaux) des valences non essentielles. Ces dernières sont réalisées uniquement si l'animal présente un risque d'être exposé aux maladies contre lesquelles elles protègent. Cela dépend de son mode de vie, de son lieu d'habitation...

Les vaccins pour chien et pour chat ne sont pas obligatoires (mis à part le vaccin contre la rage lors de voyages à l'étranger) mais ils sont fortement conseillés étant donné les bénéfices apportés par la vaccination.

N'hésitez pas à lire nos fiches sur la vaccination chez le chien et la vaccination du chat pour plus de renseignements.

 

Quels sont les effets indésirables des vaccins ?

Comme tous les médicaments, les vaccins peuvent être responsables d'effets indésirables. Ceux-ci sont rapportés dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP) des vaccins.

Certains effets secondaires sont sans gravité pour l'animal. C'est le cas par exemple des réactions qui apparaissent au site d'injection (inflammation et oedème pendant une courte durée). Les chiens et les chats peuvent aussi présenter une petite baisse de forme, une perte d'appétit...

Il existe aussi des effets indésirables graves tels que :

  • des troubles gastro-intestinaux
  • des troubles neurologiques
  • des réactions allergiques (hypersensibilité de type 1)
  • un manque d'efficacité de la vaccination
  • le décès de l'animal

Les effets indésirables graves sont rencontrés majoritairement chez les jeunes chiens (moins d'un an) et les chiens de petite taille (moins de 5 kg) à l'exception du manque d'efficacité rencontré surtout chez les chiens de moyenne et grande taille (Rottweiller notamment).

Les effets indésirables graves apparaissent généralement dans les heures qui suivent la vaccination. Plus l'apparition des symptômes est éloignée de l'injection vaccinale, moins il y a de chance qu'il s'agisse d'effets secondaires de la vaccination.

Si un animal présente des symptômes suite à la vaccination, le vétérinaire réalisera une déclaration de pharmacovigilance. Une étude sera alors réalisée pour savoir si un lien de causalité peut être établi entre le vaccin et les symptômes présentés par l'animal. Les déclarations de pharmacovigilance sont très importantes pour en savoir plus sur la sécurité des médicaments.

Il faut savoir que les effets indésirables graves sont rares, les bénéfices apportés par la vaccination sont bien supérieurs aux risques. La vaccination est donc vivement recommandée pour les chiens et les chats. Plusieurs précautions sont à prendre afin de limiter le risque d'effets indésirables.

 

Comment limiter le risque d'effets secondaires ?

Il est tout d'abord nécessaire de vacciner les chiens et les chats uniquement contre les maladies qui représentent un danger pour eux. Cela permet d'éviter de réaliser des vaccins inutiles pour l'animal et donc limiter le risque d'effets indésirables. Il faut également bien suivre les recommandations du fabricant dans la notice du vaccin.

Il est aussi possible d'alléger le protocole de vaccination des animaux adultes et espacer les rappels pour certaines valences. En effet, le risque d'effets indésirables augmente avec le nombre de valences utilisées. Par contre, il est conseillé de renforcer la primovaccination et réaliser 3 injections à 8, 12 et 16 semaines pour réduire le risque de manque d'efficacité des vaccins. En effet, lors de la vaccination à l'âge de 8 semaines, il y a un risque que le vaccin soit inefficace par interférence avec les anticorps maternels. Pour plus de détails, n'hésitez pas à lire nos fiches "Faut-il faire vacciner son chien tous les ans ?" et "Est-il nécessaire de vacciner son chat tous les ans ?".

Il faudra porter une attention particulière aux jeunes chiots et aux chiens de petite taille qui sont les plus concernés par les effets indésirables graves. L'idéal est de prévoir la vaccination en début de matinée pour pouvoir surveiller l'animal tout au long de la journée.

Pour les animaux ayant déjà présenté des effets secondaires, le vétérinaire choisira soit de ne plus vacciner l'animal, soit de changer de vaccins, etc... cela dépendra de la gravité de l'effet indésirable, du contexte épidémiologique... 

Crédit photo istock.