Le chat senior : implications sur la santé

Chat couché sur le coté
Un bilan de santé régulier est conseillé pour tout chat de plus de 8 ans environ
Votre chat approche des 10 ans, il devient nécessaire de lui préparer une vieillesse heureuse. Oui, mais comment? Comment savoir quels organes peuvent être touchés en premier? Toutes les réponses à vos questions concernant votre chat âgé...

 

Comme pour l'homme, le vieillissement de votre compagnon s'accompagne de modifications de son organisme plus ou moins importantes. Il convient d'être très vigilant car de nombreux cas de décès, attribués à la vieillesse, sont en réalité dus à l'affaiblissement d'un ou de plusieurs organes qu'il est possible de traiter.


Les maladies rénales

L'insuffisance rénale constitue la seconde cause de mortalité chez le chat âgé. Elle est fortement favorisée par les excès alimentaires ou les aliments mal équilibrés qui fatiguent prématurément les reins. Il n'existe aucun médicament permettant de guérir les maladies rénales. Il convient donc de les dépister très précocement, afin de ralentir leur progression, et de minimiser leurs effets: augmentation de la soif, vomissements, diarrhée, faiblesse…. Cette prévention passe obligatoirement par une alimentation diététique spécifique.

 

L'obésité

Si elle ne constitue pas une véritable maladie en elle-même, la surcharge pondérale peut provoquer de graves dégâts dans l'organisme du chat âgé. Elle participe à l'apparition d'affections telles que l'arthrose, le diabète, les insuffisances rénales, et cardiaques, qui vont diminuer l'espérance de vie de votre compagnon.

 

Le cœur

Organe essentiel, il subit de profondes modifications avec l'âge surtout si l'animal présente un excès de poids ou s'il a souffert de problèmes dentaires: infections, tartre, gingivites… Des signes d'essoufflement, des difficultés respiratoires peuvent représenter les premiers symptômes d'une maladie cardiaque.

 

La mobilité

En vieillissant un chat peut perdre en mobilité : vous pouvez observer que votre chat devient plus réticent à sauter sur les meubles, qu'il est moins leste. Il dort beaucoup, lorsqu'il se lève il est un peu raide et il peut même boiter.

Si votre chat boite franchement, consultez votre vétérinaire afin qu'il recherche l'origine de cette boiterie et puisse mettre un traitement en place afin de le soulager, car la boiterie est signe de douleur franche.

 

Mieux vaut prévenir que guérir : une récente étude a montré que l'espérance de vie des animaux médicalisés avait doublé ces dix dernières années, grâce aux progrès de la médecine. En surveillant régulièrement votre chat, vous pourrez peut-être détecter suffisamment tôt certains de ces signes. Mais le plus sûr est de faire pratiquer régulièrement, dès l'âge 9 ou 10 ans, un bilan de santé par un vétérinaire.

Crédit photo Bulent Ince.