Comment savoir si mon rongeur ou mon lapin est malade ?

Comment savoir si mon rongeur ou mon lapin est malade ?
En cas de doute sur l'état de santé de votre animal, nous vous conseillons de consulter un vétérinaire.
Les rongeurs et les lapins sont des animaux fragiles qui nécessitent une prise en charge médicale rapide lors de maladies. Il est important de savoir quels sont les signes d’appel d’une maladie pour agir précocement en cas de problème. Nous vous proposons de découvrir les principaux symptômes qui doivent vous amener à consulter un vétérinaire.

 

Changement de comportement

En tant que propriétaire, vous êtes le mieux placé pour déceler un changement de comportement chez votre animal et cela doit vous interpeller.

En effet, si votre animal ne se comporte pas comme d’habitude, s’il reste en boule dans un coin de sa cage, s’il se montre soudainement agressif, etc… alors il est peut-être malade. Une consultation chez votre vétérinaire traitant est alors nécessaire pour qu’il contrôle son état de santé.

 

L’appétit et la consommation d’eau

Un lapin ou un rongeur malade refusera généralement de s’alimenter et de boire (anorexie). Une consultation en urgence chez un vétérinaire est nécessaire.

Les problèmes de dents peuvent par exemple conduire à une anorexie chez les rongeurs et les lapins.

Rappelons qu’une alimentation adaptée est nécessaire pour un bon transit et une usure correcte des dents. N’hésitez pas à consulter notre fiche conseil sur l’alimentation des rongeurs et nos dernières recommandations pour l’alimentation du lapin pour plus de renseignements.

 

La température rectale

La température rectale normale varie en fonction des espèces. Par exemple, elle est comprise entre 38,5°C et 39,5°C chez le lapin et entre 37,5°C et 39,5°C chez le cobaye.

Ce critère sera toutefois rarement utilisé par les propriétaires car il est très difficile de prendre la température de ces petits animaux à la maison.

Attention aux coups de chaleurs en été car les rongeurs et les lapins sont sensibles aux températures élevées. N’hésitez pas à consulter notre fiche conseil sur les rongeurs et la canicule pour savoir comment les protéger au mieux lors des fortes chaleurs.

 

Le poids

Un amaigrissement peut être le signe d’une maladie. Il peut être dû à une maladie digestive, une malocclusion dentaire, une tumeur, etc….

Attention : une perte de poids de quelques dizaines de gramme est déjà importante chez un rongeur ou un lapin et est à prendre au sérieux.

Nous vous conseillons de peser régulièrement votre animal pour suivre son poids.

 

Les symptômes respiratoires

Les lapins et les rongeurs peuvent présenter de la toux, des éternuements, une respiration bruyante, etc… Ce sont des animaux très sensibles sur le plan respiratoire et de tels symptômes peuvent être dus à des bactéries, des virus, une allergie respiratoire, des courants d’air, etc…

Une consultation chez le vétérinaire est nécessaire pour la mise en place d’un traitement adapté. Il sera nécessaire en parallèle de s’assurer que les conditions environnementales sont correctes. Il faudra notamment choisir une litière peu poussiéreuse comme la litière de chanvre par exemple. N’hésitez pas à consulter notre fiche « Quelle litière pour mon NAC ? » pour en savoir plus.

 

Les symptômes digestifs

Les rongeurs et les lapins peuvent aussi présenter des troubles digestifs comme de la diarrhée ou encore un arrêt de transit. Une consultation chez un vétérinaire est également nécessaire.

Les diarrhées peuvent être dues à des parasites, un stress, etc… Le vétérinaire pourra établir un diagnostic et prescrire un traitement adapté. Chez le lapin, un complément alimentaire pour la digestion pourra être donné en complément du traitement médical.

Attention aux occlusions intestinales chez les lapines souffrant de grossesse nerveuse : elles s’arrachent des poils pour créer un nid et il y a un risque d’occlusion intestinale si elles en ingèrent.

 

Des affections de l’appareil urinaire

Les lapins et les rongeurs peuvent souffrir d’affections de l’appareil urinaire. Attention notamment aux calculs urinaires chez le lapin. Il faudra faire attention à ne pas donner de granulés riches en calcium et de foin de luzerne aux adultes car ils favorisent les calculs urinaires. Nous vous invitons à lire notre fiche conseil « Bien choisir son foin » pour vous aider à choisir au mieux le foin de votre lapin.

 

Des affections de l’appareil génital

Les femelles non stérilisées peuvent souffrir d’un pyomètre (infection de l’utérus) mais aussi de tumeurs de l’utérus. Des pertes vulvaires sanguines ou purulentes doivent motiver le propriétaire à consulter un vétérinaire.

La stérilisation est le seul moyen de prévenir ces affections de l’appareil génital. 

 

Les boiteries

Les boiteries peuvent avoir de nombreuses causes chez les rongeurs et les lapins : fractures, luxations, etc….Il faudra être vigilant lorsque vous les portez car ils peuvent chercher à fuir subitement et se blesser si vous ne les tenez pas correctement.

Les boiteries sont souvent dues à des pododermatites chez les rongeurs et les lapins. Plusieurs facteurs prédisposent au développement de pododermatites comme de mauvaises conditions d’hygiène. Nous vous invitons à lire notre fiche conseil sur les pododermatites.

Bon à savoir : chez le cobaye, les boiteries peuvent être dues à une carence en vitamine C. Une complémentation quotidienne en vitamine C est donc recommandée pour les cobayes. Consultez notre fiche conseil sur la carence en vitamine C chez le cobaye pour en savoir plus.

 

Les symptômes neurologiques

Des symptômes neurologiques peuvent être rencontrés. Il existe notamment une maladie neurologique d’origine parasitaire appelée encéphalitozoonose qui touche essentiellement les lapins. Ils présentent alors un syndrome vestibulaire (pertes d'équilibre, torticolis), une paralysie, une faiblesse de l'arrière train, des convulsions, etc….

 

Les symptômes dermatologiques

Les problèmes dermatologiques sont fréquents chez les rongeurs et les lapins. Les symptômes rencontrés sont alors une perte de poils, des démangeaisons, des croûtes, etc…

Des maladies parasitaires sont souvent responsables des manifestations cutanées chez les rongeurs et les lapins comme par exemple la teigne, la gale, etc…

 

En conclusion, nous vous conseillons de consulter rapidement un vétérinaire si vous avez le moindre doute sur la santé de votre animal. Une prise en charge précoce permettra de le soulager et d’améliorer le pronostic de sa maladie.

Crédit photo istock.