Le suivi de chaleurs chez la chienne

Le suivi de chaleurs chez la chienne
Le suivi de chaleurs permet de connaître avec précision la date d'ovulation et améliorer les chances de réussite.
Si vous souhaitez faire reproduire votre chienne, vous vous demandez sans doute quel est le meilleur moment pour la présenter au mâle. Pour déterminer avec précision la date de l’ovulation et les dates des saillies, il est conseillé de réaliser un suivi de chaleurs. Nous vous proposons d’en savoir plus sur la reproduction de la chienne et plus particulièrement sur le suivi de chaleurs.

 

Rappels sur le cycle sexuel de la chienne

Les chaleurs chez la chienne sont composées de deux phases :

  • Le pro-œstrus : la chienne présente un gonflement de la vulve et des pertes de sang. La durée de cette période est de 9 jours en moyenne, mais cela est très variable selon les chiennes (entre 2 et 25 jours).
  • L'œstrus : c’est la « vraie » période des chaleurs. La durée de l’œstrus est aussi de 9 jours en moyenne mais on observe également une grande variabilité entre les chiennes (3 à 21 jours). C’est pendant cette phase qu’a lieu l’ovulation.

La chienne est ensuite en metœstrus puis en anœstrus.

 

Pourquoi réaliser un suivi de chaleurs chez la chienne ?

La durée du pro-œstrus et de l’œstrus est très variable d’une chienne à une autre : il est donc très difficile de déterminer la période pendant laquelle une chienne est féconde et les dates des saillies.

Si vous souhaitez faire reproduire votre chienne, il est conseillé de réaliser un suivi de chaleurs afin de déterminer avec précision la date d’ovulation et améliorer les chances de réussite.

Cela permet également  de déterminer les dates de saillies. Il est parfois nécessaire de réaliser beaucoup de route pour réaliser les saillies et il est préférable de savoir quel est le moment idéal pour les réaliser.

Cela permet également d’avoir des portées de chiots plus nombreuses. Si les saillies ne sont pas réalisées pendant la période la plus propice, alors il y a un risque d’avoir une petite portée.

Enfin, la date de la mise-bas sera connue avec plus de précision : la gestation dure 61 à 63 jours après l’ovulation chez la chienne.

 

Comment procéder pour réaliser un suivi de chaleurs ?

Il faut avant tout faire un frottis vaginal afin de savoir où se situe la femelle dans le cycle. Si la femelle est en pro-œstrus, alors un nouveau frottis sera réalisé quelques jours plus tard.

Un dosage de progestérone sera réalisé à partir du moment où la chienne présente un frottis d’œstrus.

Lorsque la chienne est en œstrus, les dosages de progestérone sont réalisés généralement tous les 2 jours pour connaître avec précision la date d’ovulation.

Le taux de progestérone augmente progressivement au cours de l’œstrus jusqu’à dépasser un seuil ( 8 à 10 ng/ml ou 25 à 30 nmol/l). L’ovulation a lieu deux jours après que le taux de progestérone ait dépassé le seuil. 

L’ovocyte est mature deux jours après l’ovulation et il survit ensuite pendant 2 à 3 jours. Les saillies doivent avoir lieu entre le deuxième et le cinquième jour après l’ovulation.

Il existe aussi des tests réalisés dans les cliniques vétérinaires qui permettent de savoir si le seuil de progestérone a été dépassé (mais pas de connaître de façon précise le taux de progestérone). Il est également conseillé de réaliser un test tous les deux jours. Les saillies doivent avoir lieu entre le deuxième et le quatrième jour après un test positif.

 

Crédit photo istock.