Hiver : le chat vivant à l'intérieur

Chat dans drap jaune
Une petite sieste au chaud en hiver... Le bonheur !
En Europe, 3 chats sur 10 vivent exclusivement à l’intérieur. Les conséquences sur les cycles naturels, ses besoins énergétiques, ses comportements sont importantes tout au long de l’année. Existe-t-il des précautions particulières en hiver quand le froid arrive, quand vous mettez votre chauffage ?

Température optimale

La température dans nos maisons varie peu au cours de l’année. Toutefois, les chauffages sont parfois excessifs. Pour le bien-être de toute la famille y compris de votre chat, maintenez votre intérieur à une température de 20 à 22 °C, voire même moins la nuit.

 

Perte de poils

A l’automne, les chats subissent une mue, c’est-à-dire que leurs poils d’été sont remplacés par un pelage d’hiver plus fourni ; au printemps, ce sera alors le contraire. Si à l’arrivée des grands froids, vous chauffez votre appartement de façon importante, votre chat perdra alors ses poils de façon importante. Il est alors important, même en dehors des périodes de mue physiologique, de bien brosser votre animal très régulièrement tous les deux jours si nécessaire.

A quoi sert le brossage ? Outre que le brossage évite que les poils tombés se retrouvent sur votre canapé, il permet aussi que votre chat ingère moins de poils en faisant sa toilette. Les poils ingérés peuvent, en effet, former des boules de poils qui perturberont sa digestion. Sachez qu’il existe des compléments alimentaires et des croquettes qui permettent une meilleure élimination des boules de poils.



Parasites

N’oubliez pas de continuer à traiter votre animal régulièrement (tous les mois) contre les puces. En effet, lorsque le chauffage est mis en fonctionnement, les œufs et larves de puces qui peuvent être présents dans l’environnement de votre chat reprennent leur développement.

Par conséquent, le traitement doit être poursuivi tout au long de l’année.

Pourquoi traiter les chats d’intérieur ? Il faut traiter votre chat contre les puces, même s’il vit exclusivement en appartement. En effet, les puces peuvent provenir de l'extérieur. Elles peuvent se déplacer et passer sous votre porte d'entrée, venir sur votre balcon... amenées par des animaux voisins infestés par les puces. Il est donc possible que votre animal ait des puces même s’il ne sort pas.

De plus, les puces peuvent apporter des parasites internes (vers) à votre chat (par ingestion), il est donc nécessaire de le vermifuger régulièrement (tous les 6 mois).

 

Accès limité au balcon

Votre chat a peut-être accès à votre balcon à volonté pendant les beaux jours. A l’arrivée du froid, faîtes attention de ne pas le laisser sortir trop longtemps. Il vaut mieux lui ouvrir plus souvent mais le faire rentrer assez rapidement (5 à 10 minutes).

Pour compenser cette activité réduite, jouez plus souvent avec votre chat, offrez-lui des jouets variés, un arbre à chat, une vue sur l’extérieur…

Nous espérons que ces quelques conseils vous permettront d'offrir à votre chat un hiver agréable !

 

Crédit photo Margarete Kelm _ Fotolia.