Les précautions alimentaires chez les poissons

Poissons qui mangent
Une alimentation adaptée et variée permet d'éviter tout excès et carence
Selon les espèces, les poissons peuvent être carnivores, herbivores ou encore omnivores, et leurs besoins en différents nutriments (protides, lipides, glucides) sont différents. Une mauvaise alimentation peut être la cause de maladies et de mortalité dans un aquarium. Soyez vigilant!

Attention à l'excès de graisse !

Il est très fréquent chez les poissons d'aquarium qui deviennent plus ronds et leur abdomen (et le foie en particulier) est rempli de graisse blanchâtre. Ils sont alors plus sensibles à toutes les affections parasitaires, mycosiques ou bactériennes. Pour éviter cela, il faut veiller à donner une alimentation pauvre en graisse (moins de 5%), et à préférer la distribution de nourriture hebdomadaire.

En effet, si vous distribuez régulièrement de la nourriture en petite quantité, seuls les poissons les plus gros mangeront et feront une surcharge alors que les petits seront lésés. Veillez toutefois à ne pas distribuer trop de nourriture et à récupérer les excès pour éviter d'autres problèmes.

Un déséquilibre en acides gras (saturé/insaturés) est également responsable d'infections (des nageoires, des branchies) parfois fatales. Ce déséquilibre peut être dû au rancissement des aliments. Il faut donc veillez à ne pas dépasser les dates de péremptions des aliments (même congelés) pour éviter cette altération.


Des excès de glucides sont néfastes

En particulier chez les carnivores, ils ont besoin d'un régime riche en protides et faible en glucides. Les poissons sont affaiblis et meurent de sur-infection. Ce problème est toutefois très rare, à moins de nourrir un poisson carnivore avec des pâtes !
Malgré tout, même si la survenue de trouble est peu fréquente, les glucides en excès peuvent être éliminés (car non digérés) dans l'aquarium et souiller l'eau du bassin en favorisant le développement de bactéries.


Prévenez les carences en vitamines

Elles peuvent être en quantité insuffisante dans certaines préparations (en particulier les préparations ménagères). Les poissons carencés sont affaiblis (lenteur, coloration foncée ou décoloration…) et peuvent encore une fois contracter une maladie en particulier bactérienne. Il faut donc supplémenter les rations que l'on prépare soi-même en vitamines et respecter les dates de péremption des aliments (les vitamines sont vite détruites). Il est donc indispensable d'utiliser une alimentation de qualité et adaptée aux espèces élevées, car même si le coût semble plus important, il sera compensé par une mortalité plus faible.

La nourriture industrielle convient très bien sauf pour quelques espèces qui ne se nourrissent que de proies vivantes. Dans ce cas, il faut être prudent quant à leur provenance car elles peuvent amener des agents pathogènes dans l'aquarium (toxiques, parasites).


N'oubliez pas les vers de vase (vers rouges) et les tubifex (vers bruns)

Ce sont des mets très appréciés des poissons.

Il faut toutefois être prudent car les vers de vase sont capables d'accumuler des substances toxiques responsables d'entérites ou de maladies d'organes (selon le toxique impliqué) chez les poissons, entraînant parfois une mortalité. Si vous achetez ce genre de vers, assurez vous également de ne donner que les vers vivants en les rinçant dans un récipient et en jetant les vers morts, porteurs de bactéries parfois dangereuses pour les poissons, qui restent collés aux parois. Les vers sont également fréquemment porteurs (hôtes intermédiaires) de parasites des poissons et leur transmettent après ingestion.

 

La nourriture congelée est une bonne solution

Si elle est de bonne qualité, les risques de transmission de maladies sont quasiment nuls.

En revanche, il faut veiller à prendre quelques précautions pour éviter les maladies. En effet, les poissons peuvent souffrir d'une entérite chronique (inflammation des intestins). Ils refusent alors la nourriture, maigrissent et meurent.

Ceci peut être dû à plusieurs choses :
> une mauvaise décongélation des aliments (trop rapide ou trop lente),
> une durée de conservation trop longue.

C'est pourquoi il faut veiller à donner des aliments complètement décongelés, sans toutefois les laisser au chaud trop longtemps pour éviter la multiplication de bactéries. Il faut donc conserver ces aliments en petites portions à distribuer entière une fois bien décongelée. De plus, il faut respecter la durée de conservation car les aliments, même congelés, s'altèrent et perdent leurs qualités nutritionnelles, ce qui peut entraîner des carences (notamment en vitamines et en lipides qui s'altèrent plus rapidement).

A vous de jouer et de nourrir vos poissons de la meilleure façon possible afin de limiter tout risque de maladie !

 

Crédit photo Sasha Radosavljevic iStockPhoto.