Les pertes d'équilibre chez le chien

Perte d'équilibre chez le chien
Un trouble de l'équilibre traduit un problème de l'oreille interne ou du tronc cérébral
Une perte d’équilibre chez le chien peut être plus ou moins impressionnante, parfois le chien tombe d’un seul coup, parfois il s’agit juste de troubles de la démarche. Les causes de ces pertes d’équilibres sont également plus ou moins graves et bien sûr le traitement dépend de la cause. Dans certains cas il n’y a rien d’autre à faire que d’attendre que cela passe…

 

 

L’équilibre chez le chien

Le chien contrôle son équilibre grâce à :

  • l’oreille interne* qui contient différentes structures qui permettent à l’animal de savoir s’il bouge, s’il se déplace (avant, arrière côté, haut, bas…). Ces informations sont ensuite transmises à…
  • la partie du cerveau qui gère l’équilibre (dans le tronc cérébral) qui permet enfin au corps d’adapter sa position.

*L’oreille est composée de 3 parties : l’oreille externe (qui va jusqu’au tympan), l’oreille moyenne aussi appelée bulle tympanique et l’oreille interne qui sert à l’ouïe et à l’équilibre.

 

Perte d’équilibre, ataxie et syndrome vestibulaire

Un chien qui perd l’équilibre peut présenter d’autres signes associés : tête penchée, yeux qui bougent comme des essuie-glaces  (on parle de nystagmus horizontal, vertical ou rotatoire), déficits d’autres nerfs crâniens (paralysie faciale, syndrome de Claude Bernard Horner), paralysie des pattes, etc…

Ces signes sont caractéristiques d’un syndrome vestibulaire. On parle aussi d’ataxie vestibulaire.

L’ataxie est une incoordination motrice des membres, de la tête et/ou du corps liée à un déficit sensoriel.

Le syndrome vestibulaire peut être central ou périphérique :

  • central si le problème concerne la partie du cerveau qui contrôle l’équilibre (dans ce cas le chien peut présenter une paralysie des pattes du côté de la lésion)
  • périphérique si le problème concerne l’oreille interne (il n’y a dans ce cas pas de paralysie des pattes)

 

Les causes possibles de perte d’équilibre

Un syndrome vestibulaire central peut être causé par une infection (maladie de Carré, néosporose), une inflammation, une intoxication (certains médicaments comme le métronidazole), un processus tumoral ou un traumatisme crânien.

Un syndrome vestibulaire périphérique peut être dû à une otite moyenne, une hypothyroïdie, un processus tumoral de l’oreille interne, un traumatisme ou bien être idiopathique (c’est-à-dire qu’on ne connaît pas la raison).

Le syndrome vestibulaire idiopathique touche surtout les chiens âgés et même s’il peut être très impressionnant (chien qui tourne en rond, tête penchée, qui vomit, qui peut ne pas tenir du tout sur ses pattes avec la tête qui fait des tours si on le change de position…) est d’assez bon pronostic : en général les symptômes régressent d’eux même en 3 jours. Il n’existe pas de traitement spécifique, en général le vétérinaire traite les symptômes (les vomissements) et garde le chien en observation sous perfusion.

Bon à savoir : les accidents vasculaires cérébraux sont rares chez le chien, donc un chien qui a soudainement la tête penchée, qui perd l’équilibre ne fait pas un AVC, il fait beaucoup plus probablement un syndrome vestibulaire idiopathique.

 

Votre vétérinaire pourra vous proposer de réaliser des examens complémentaires (ou de vous référer dans une structure équipée pour le faire), ceci afin de poser un diagnostic précis pour ces pertes d’équilibre : otoscopie (examen du conduit auditif), prise de sang, IRM, ponction de liquide céphalo-rachidien…

 

Crédit photo istock.