La hernie discale chez le chien

La hernie discale chez le chien
On parle de hernie discale lorsqu'une partie d'un disque intervertébral vient appuyer sur la moelle épinière et la comprime.
La hernie discale consiste en un déplacement du disque intervertébral (ces disques séparent les vertèbres entre elles) vers le haut. Cela provoque alors une compression de la moelle épinière et a des conséquences sur la locomotion du chien : douleur, raideur, difficultés locomotrices pouvant aller jusqu'à la paralysie... Comment arrive une hernie discale et que peut on faire chez le chien ?

 

Comment survient une hernie discale ?

L'ensemble des vertèbres forment la colonne vertébrale. Au sein de cette colonne se trouve la moelle épinière dans la partie dorsale des vertèbres. Chaque vertèbre est séparée de sa voisine par un disque intervertébral dans la partie ventrale de la colonne.

On parle de hernie discale lorsqu'une partie d'un disque intervertébral vient appuyer sur la moelle épinière et la comprime. Souvent cela survient à cause d'une dégénérescence du disque.

Un disque intervertébral est constitué d'un noyau pulpeux au milieu (comme un coeur coulant), entouré d'un anneau fibreux (croûte).

Il existe plusieurs types de hernies discales :

  • la hernie discale de type Hansen I : le noyau pulpeux se calcifie et la partie dorsale de l'anneau fibreux s'affaiblit ce qui entraine une protrusion du noyau pulpeux dans le canal vertébral. Les races chondrodystrophiques sont prédisposées à ce type de hernie qui peut apparaître dès l'âge de 3-4 ans : Teckel, Beagle, Pékinois, Bouledogue Français, Lhasa Apso, Shih-Tzu, Basset Hound, Jack Russell, Bichon frisé et maltais...
  • la hernie discale de type Hansen II : la partie dorsale de l'anneau fibreux s'épaissit et appuie sur la moelle épinière dans le canal vertébral. Les grandes races de chien sont prédisposées : Bergers Allemands, Labradors, Rottweilers, Dobermans... Ce type de hernie apparaît un peu plus tard vers l'âge de 6-7 ans
  • la hernie discale de type III aussi appelée hernie explosive : elle intervient suite à un traumatisme (accident, choc, chute...) et concerne toutes les races à tout âge

 

Les symptômes d'une hernie discale chez le chien

Les symptômes varient en fonction du stade de la hernie et de sa localisation. Si aucun traitement n'est mis en place, l'évolution se fera toujours vers l'aggravation.

Les différents stades de hernie sont les suivants avec leurs symptômes associés :

  • Stade 1 : le chien est douloureux (il couine, il est raide, il rechigne à se promener)
  • Stade 2 : le chien présente de la douleur et des difficultés locomotrices, même s'il peut encore se déplacer
  • Stade 3 : le chien est douloureux et ne peut plus se déplacer, même s'il peut encore bouger les pattes
  • Stade 4 : le chien présente de la douleur et une paralysie (aucun mouvement volontaire des pattes possible)
  • Stade 5 : une incontinence urinaire est présente en plus de tous les signes précédents
  • Stade 6 : le chien perd la sensibilité douloureuse

Si la hernie survient dans la partie basse de la colonne vertébrale, alors seules les pattes arrières seront touchées, par contre si la hernie survient dans le cou, les 4 pattes seront touchées.

 

Le traitement de la hernie discale

Si votre chien présente des symptômes de hernie discale, il ne faut pas attendre et consulter le plus rapidement possible votre vétérinaire traitant. Celui-ci pourra être amené à vous référer à un vétérinaire spécialisé en chirurgie qui a l'habitude, l'équipement et l'expérience pour prendre en charge ce type d'affection.

Pour traiter correctement la hernie, il faut que le vétérinaire voit exactement où celle-ci se situe, il va donc réaliser des examens d'imagerie : une myélographie (radiographie avec injection de produit de contraste dans le canal vertébral, c'était auparavant la méthode standard de diagnostic mais elle est progressivement abandonnée), un scanner ou une IRM (standard pour le diagnostic aujourd'hui).

Le traitement est essentiellement chirurgical.

Seul le stade 1 (douleur seule) peut être concerné par un traitement médical : du repos strict et des anti-inflammatoires.

Tous les autres stades nécessitent une intervention chirurgicale pour décomprimer la moelle épinière. Plusieurs techniques existent et seront choisies par le chirurgien en fonction de la localisation de la hernie.

Les chances de récupération dépendent de plusieurs choses : si la hernie discale est aiguë et prise en charge très rapidement le chien a de grande chance de remarcher après la chirurgie, par contre si la hernie est chronique, les lésions sur la moelle (atrophie, disparition des fibres nerveuses) sont irréversibles même si on décomprime la moelle, enfin si la hernie est en stade 6, c'est à dire que le chien ne ressent plus la douleur quand on lui pince fortement les doigts par exemple, les chances qu'il remarche même après une chirurgie sont extrêmement faibles.

 

Crédit photo istock.