Larmoiement chez le chat

Larmoiement chez le chat
Les chats brachycéphales peuvent présenter une conformation anatomique empêchant l’écoulement correct des larmes
Les chats peuvent parfois présenter un larmoiement important, à l’origine d’une souillure des poils, voire de la formation de croûtes, au coin interne des yeux. Ce larmoiement, qui est appelé épiphora, peut être secondaire à de nombreuses causes.

 

Comment expliquer l’épiphora ?

Un larmoiement excessif chez le chat peut s’expliquer par plusieurs phénomènes différents : pour faire court, un excès de production de larmes ou un obstacle à leur écoulement.

Le chat peut présenter un excès de secrétion de larmes : les larmes peuvent être produites de façon trop abondante et s’écouler alors au bord interne de l’œil.

Une obstruction des voies lacrymales peut également être présente : les voies lacrymales permettent en effet l'évacuation des larmes vers le nez puis la bouche. Leur point de départ se situe dans le coin interne de l’œil et elles se terminent dans les cavités nasales du chat. Ainsi, si elles sont obstruées, les larmes ne peuvent pas s’écouler correctement et vont être à l’origine d’un larmoiement important.

Enfin, certaines races, et notamment les chats brachycéphales (à nez court) comme le Persan, peuvent présenter une conformation anatomique empêchant l’écoulement correct des larmes dans le système lacrymal.

 

Quelles sont les causes d’un larmoiement chez le chat ?

Des obstacles à l’écoulement physiologique des larmes :

  • La conformation anatomique : l’épiphora peut alors être secondaire à un mauvais placement des orifices d’écoulement des larmes, ou à un enroulement de la paupière inférieure dans l’angle interne de l’œil (le canal lacrymal n’est alors pas accessible pour les larmes) secondaire à un excès du pli de peau situé entre la narine et l’angle interne de l’œil. On parle alors d’entropion médial.
  • Une obstruction du canal lacrymal : imperforation des orifices lacrymaux, obstruction par un bouchon muqueux.

Un excès de production de larmes :

  • Une conjonctivite : d’origine infectieuse (coryza, chlamydiose), secondaire à une irritation (corps étranger, cil ectopique, entropion, ectropion), ou secondaire à une insuffisance lacrymale.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter notre fiche sur la conjonctivite du chat.

  • Un ulcère cornéen : Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter notre fiche sur les ulcères cornéens du chat.
  • Un glaucome : il s’agit d’une augmentation de la pression intraoculaire

 

Que faire lorsque son chat présente un larmoiement important ?

Il convient tout d’abord de bien nettoyer quotidiennement les sécrétions oculaires, à l’aide d’un produit d’hygiène oculaire adapté. En effet, outre le fait qu’un larmoiement excessif soit à l’origine de souillures au coin des yeux (les poils apparaissent alors marron), il faut savoir qu’il peut entrainer une infection cutanée du fait de l'humidité permanente des poils et de la peau mais aussi une inflammation de l’œil.

Il convient également, si votre chat présente un larmoiement important, de consulter votre vétérinaire. Il pourra alors examiner votre chat et effectuer des examens complémentaires afin d’en rechercher l’origine. Il pourra ensuite mettre en place un traitement adapté.

Crédit photo Fotolia.