Mon chat boit et urine beaucoup

Le syndrome polyuro-polydipsie du chat
Le diabète chez le chat peut être responsable de polyuro-polydipsie.
On parle de syndrome polyuro-polydipsie (PUPD) lorsqu’un chat boit et urine plus que la normale. Plusieurs maladies peuvent être responsables de PUPD chez le chat. Une consultation chez un vétérinaire est nécessaire pour établir un diagnostic et mettre en place un traitement adapté.

 

Qu’est-ce que le syndrome polyuro-polydipsie ?

On parle de syndrome polyuro-polydipsie lorsqu’un chat boit et urine plus que la normale. Les propriétaires de chats ne sont pas souvent alarmés par une augmentation de la prise de boisson car ils ne voient pas toujours leurs chats boire. Par contre, ils sont souvent interpellés par les urines dans la litière : celle-ci est rapidement souillée et elle doit être changée plus régulièrement. Les urines sont très diluées, la densité urinaire est basse.

On considère qu’un chat boit trop lorsque sa consommation d’eau est supérieure à 100 ml/kg/jour.

Il est possible de quantifier la quantité d’eau bue quotidiennement par votre chat. Nous vous invitons à lire notre fiche « Votre chat aime l’eau ! » pour savoir comment procéder.

Il est conseillé de consulter un vétérinaire si votre chat boit ou urine beaucoup. Il pourra l’examiner et réaliser des examens complémentaires (analyses urinaires et sanguines notamment) afin d’établir un diagnostic.

Attention : il ne faut pas rationner votre chat en eau, cela ne résoudra pas le problème et il risque de se déshydrater.

 

Quelles sont les maladies responsables de PUPD ?

Il existe de nombreuses maladies pouvant être responsables de PUPD, nous allons en détailler quelques-unes.

 

Le diabète 

Le diabète correspond à une augmentation du taux du glucose dans le sang à cause d’un manque d’insuline ou d’une mauvaise réponse du corps à l’insuline.

Les symptômes les plus souvent rencontrés sont : une polyuro-polydipsie, une augmentation de l'appétit, etc…

Une analyse sanguine permet de mettre en évidence une augmentation de la glycémie.

N’hésitez pas à lire notre fiche sur le diabète du chat pour plus de renseignements sur cette maladie.

 

L’insuffisance rénale chronique :

L’insuffisance rénale chronique chez le chat est due à la destruction progressive et irréversible des reins.

Les chats souffrant d’insuffisance rénale chronique présentent une polyuro-polydipsie, des vomissements, une perte d’appétit, etc…

On observe une augmentation des paramètres sanguins (urée et créatinine) lors d’une analyse de sang.

Pour en savoir plus sur cette maladie, vous pouvez consulter notre fiche santé sur l’insuffisance rénale chez le chat.

 

L’hyperthyroïdie

L’hyperthyroïdie est fréquente chez le chat âgé. Elle est due à une augmentation de la sécrétion d’hormones thyroïdiennes.

Les chats hyperthyroïdiens peuvent présentent une perte de poids, une augmentation de la consommation de nourriture, une polyuro-polydipsie, etc…

Le diagnostic se fait par dosage du taux de T4 (hormone thyroïdienne) dans le sang.

 

D’autres causes peuvent être responsables de PUPD chez le chat et notamment l’administration de médicaments (corticoïde, pilules, etc…).

Le traitement à mettre en place dépend de la cause de la PUPD.

Lorsque la maladie est stabilisée grâce à la mise en place d’un traitement adapté, la consommation d’eau se normalise généralement.

 

Crédit photo Fotolia.