Et l'homéopathie pour mon chat ?

L'homéopathie peut accompagner un traitement classique
Tout traitement implique l'établissement d'un diagnostic
Avec ses adeptes et ses détracteurs, l’homéopathie est une discipline plutôt largement utilisée en médecine humaine, perçue comme une médecine douce aux effets indésirables réputés inexistants. Elle peut aussi être utilisée chez le chat.

 

 

En « soignant le mal par le mal », l’homéopathe apporte au patient une substance qui produit les mêmes symptômes que la maladie à soigner mais en quantités infimes (dilution importante quantifiée en CH : 1 CH signifie que le principe actif est dilué 100 fois). Aussi le traitement n’annule pas les symptômes mais soigne l’animal dans sa globalité en les canalisant, au moyen d’un choix spécifique à chaque individu.

Les formes galéniques les plus utilisées sont les granules et les gouttes, et à ce jour les indications les plus fréquentes sont observées en dermatologie et traumatologie, seules ou en association avec un traitement « classique ».

 

Les principales affections traitées par l’homéopathie en médecine vétérinaire sont : l’insuffisance rénale chronique, les diarrhées, les dermatites et les troubles comportementaux chez le chat.

 

Attention cependant aux risques de l’automédication, le bon sens devant rester de mise. En effet soigner, quelle que soit la méthode souhaitée, nécessite l’établissement d’un diagnostic ! N'hésitez pas à solliciter votre vétérinaire traitant, il pourra vous orienter vers un confrère spécialisé s'il ne l'est pas lui-même.

 

A lire également : l'homéopathie chez le chien.

Crédit photo 06-14-07 © ingret.