L'asthme du chat

Lors de crises aigües, consultez le vétérinaire
L'asthme du chat est associé à des allergies

L'asthme félin, comme chez les humains, est une maladie responsable de difficultés respiratoires qui apparaissent soudainement et qui sont dues à la contraction des muscles lisses des bronches.

Quels en sont les symptômes ?

L'asthme félin se manifeste, comme chez l'homme, par des crises de difficulté respiratoire intense : le chat a du mal à respirer, il respire parfois la gueule ouverte. On peut aussi observer une inspiration forcée et sifflante ainsi qu'une expiration brève. Souvent, l'apparition d'une toux sèche et quinteuse survient quelques jours avant les premiers signes de détresse respiratoire.


Quelle origine ?

Il s'agit vraisemblablement, comme chez l'homme, d'un problème d'origine allergique.
Chez le chat, on pense que les allergènes en cause, c'est-à-dire les substances responsables de l'allergie sont des pollens, des acariens, des squames humains, des parasites, la fumée de cigarette.


Et le diagnostic ?

Divers examens complémentaires permettent de diagnostiquer la présence d'asthme félin :

  • la radiographie thoracique des chats asthmatiques révèle en effet des lésions pulmonaires et bronchiques caractéristiques.
  • un lavage broncho-alvéolaire (LBA) est possible. Il consiste à injecter du liquide physiologique dans la trachée sous endoscopie afin de récupérer les mucosités présentes dans les bronches. Le LBA permet de mettre en évidence le type d'inflammation auquel on a affaire et d'effectuer une culture bactérienne ainsi qu'un antibiogramme pour évaluer les résistances des bactéries au cas où une surinfection pulmonaire serait survenue.


Que faire en cas de crise aiguë?

Lors de crise aiguë, il y a urgence et vous devez vous rendre rapidement chez un vétérinaire.
Si le problème est pris à temps, il n'y a pas trop de soucis à se faire : un soutien respiratoire et des médicaments anti-inflammatoires suffisent généralement à faire rentrer les choses dans l'ordre.

Les chats asthmatiques doivent être suivis régulièrement par un vétérinaire et une consultation s'impose dès que des problèmes respiratoires se manifestent.
Lorsque l'affection devient chronique, on peut constater la persistance d'une toux et il peut y avoir des surinfections bactériennes.


Le traitement au long cours

Dans le traitement au long terme de l'asthme, les antibiotiques sont utilisés uniquement en cas de surinfections bactériennes.
Les autres traitements consistent en l'administration de corticoïdes et de broncho-dilatateurs.
Il faut aussi supprimer les causes reconnues qui déclenchent les crises ou les substances irritantes (poussières, fumée de cigarette).

 

Crédit photo biglama Fotolia.