Maladies de la poule de compagnie

Maladies de la poule de compagnie
La poule de compagnie nécessite un suivi médical régulier.
La poule est un animal de compagnie de plus en plus répandu, en ville comme à la campagne. Elle est devenue un Nouvel Animal de Compagnie. Elle est appréciée car elle évoque la nature et elle nous rappelle des souvenirs d’enfance à la campagne. Les propriétaires voient également une « utilité » à leurs poules car elles produisent des œufs et elles mangent les restes de table. Il n’est donc absolument pas question de la manger !

 

Quelques généralités sur la poule de compagnie

La poule est un animal social qui a besoin de vivre en groupe : il faut donc au minimum 2 poules, même pour un élevage familial. 

Il existe une hiérarchie entre les individus d’un groupe. Lorsqu’on introduit un nouvel animal, il faut faire attention aux bagarres qui peuvent être responsables de blessures.

Il est recommandé de ne pas laisser les poules en liberté dans votre jardin pour les protéger des prédateurs : il faut donc leur construire un enclos. A l’intérieur de l’enclos, il faut installer un poulailler ombragé car les poules sont sensibles à la chaleur et un perchoir leur permettant de s’isoler en cas de conflit.

L’alimentation est composée de déchets organiques et d’un aliment complet du commerce.

 

Maladies rencontrées chez la poule

Comme les chiens et les chats, les poules peuvent être malades. Les propriétaires sont de plus en plus demandeurs de soins auprès des vétérinaires.

Les principaux symptômes qui doivent alerter sont de l’abattement, une anorexie, une perte de poids, une chute ou un arrêt de la ponte, de la diarrhée, une boiterie, etc…

Les affections que l’on rencontre chez la poule peuvent avoir plusieurs origines :

  • Les maladies parasitaires : les poules ont fréquemment des parasites externes (poux communs, poux rouges (Dermanyssus gallinae), etc…) mais aussi des parasites internes (vers ronds (ascaris), vers plats (ténias) et vers du jabot (capillaires)). L’infestation par les parasites externes est principalement visible par le propriétaire à cause des démangeaisons, alors que pour les parasites internes, la diarrhée est le principal signe d’appel. Une infestation massive par des parasites peut entraîner la mort des poules. Il est donc nécessaire de vermifuger régulièrement votre poule et de la traiter contre les parasites externes lorsqu’elle en a. Votre vétérinaire pourra vous conseiller sur les vermifuges et antiparasitaires les plus adaptés.
  • Les maladies infectieuses : elles peuvent être dues à des virus (maladie de Mareck, maladie de Newcastle, etc…) ou à des bactéries (pasteurellose, salmonellose, etc…). Ces maladies sont graves et rapidement mortelles, il est donc nécessaire de consulter un vétérinaire afin de mettre en place un traitement adapté de façon précoce.
  • De mauvaises conditions environnementales : les poules sont fragiles et les conditions environnementales sont importantes pour garder son animal en bonne santé. Par exemple, il est nécessaire que la litière soit de bonne qualité, propre et sèche, pour éviter les dermatites à l’origine de boiteries.
  • Des carences en sels ou en vitamines : certaines poules peuvent trier et laisser les éléments les plus fins contenant les minéraux et les vitamines ce qui entraîne des carences. Les animaux carencés peuvent présenter du pica. Il est donc recommandé de distribuer la ration qu’une fois par jour pour qu’elles terminent en totalité la ration afin d’éviter les carences.

Si vous devez emmener votre poule chez le vétérinaire, il est préférable de l’emmener dans une cage de transport afin de diminuer le stress lié aux chiens et aux chats dans la clinique.

Il est recommandé de peser régulièrement la poule car une perte de poids peut être un signe d’alerte d’une affection, comme une maladie parasitaire par exemple.

 

Comment prévenir les maladies chez la poule ?

Il est tout d’abord nécessaire que l’environnement de la poule soit parfaitement adapté et que l’alimentation soit de qualité.

Afin de prévenir les maladies infectieuses, les poules peuvent être vaccinées. En général, les poules sont déjà vaccinées lorsque vous les achetez en animalerie ou en élevage contre plusieurs maladies comme la maladie de Mareck par exemple.

Si ce n’est pas le cas, il est conseillé de la vacciner, votre vétérinaire pourra vous conseiller sur la vaccination de votre poule.

 

Découvrez le site Ma-basse-cour réalisé par Biocanina : vous y trouverez de nombreuses informations sur les poules, leur alimentation, le poulailler, leur santé, etc...

Crédit photo iStock.