La puce électronique ou transpondeur chez le chien

Identification du chien
L'identification de votre chien est obligatoire
L’identification par puce électronique de tous les chiens de plus de 4 mois, ainsi que de tous les chiens, donnés ou vendus, quel que soit leur âge est une obligation légale. C’est de plus la seule preuve que l’animal vous appartient bien, et vous permet d’être contactés si votre chien venait à être retrouvé après s’être échappé ou perdu.

 

Présentation et installation

La puce électronique ou transpondeur est un tout petit cylindre de la forme d'une gélule de 1 mm de diamètre pour 3 à 4 mm de long environ.

Il ne contient aucun système magnétique ou électrique pouvant être nuisible au chien ou au chat; c'est le lecteur qui reconnait la puce et est capable son code. L'efficacité de la puce est totale puisqu'elle est placée en position sous-cutanée : elle ne peut pas être facilement ôtée ou falsifiée. L'implantation adoptée en France est au niveau de ce que l'on appelle la "gouttière jugulaire gauche", soit dans le cou, sur le côté, en arrière de l'oreille gauche (pour un chien de taille moyenne, à environ un travers de main derrière l'oreille). Certains chiens identifiés à l’étranger peuvent l’être en région scapulaire (soit sur l’arrière de la base du cou, entre les omoplates).

Seul le vétérinaire est habilité à poser cette puce. Il possède un dispositif adapté et peut faire enregistrer le numéro unique correspondant à votre animal auprès de la société d'identification.

Un lecteur spécial permet de la lire à travers la peau ; il suffit de passer ce lecteur à quelques centimètres du chien. Ainsi le chien sera identifié exactement comme avec le tatouage ou un code-barre.

Le code est à 15 chiffres. Il permet l'identification du pays (250 pour la France), de l'espèce (26 pour les chiens et chats) et de l'individu grâce à 7 chiffres.

Les transpondeurs pourront être lus par les vétérinaires, les refuges, la fourrière, voire la police, les mairies et les pompiers (dès qu'ils seront équipés d'un lecteur).

En ce qui concerne la douleur lors de la pose, il semble que celle-ci ne soit pas très importante lorsque l'on place la puce en sous-cutanée : cela ressemble à une injection sous-cutanée, certes avec une aiguille assez grosse. Pour les chiens, on la posera généralement sans anesthésie.

 

Avantages du transpondeur

La puce est donc très pratique par rapport au tatouage pour plusieurs raisons:

La pose ne nécessite pas d'anesthésie, et évite donc ainsi les risques pouvant y être liés.

La lecture peut se faire "à distance"; avantageux à l'égard des animaux apeurés ou nerveux, contrairement aux tatouages souvent difficiles à lire, dans l'oreille ou à l'intérieur de la cuisse, et qui nécessitent donc de manipuler l'animal.

Elle est invisible donc plus esthétique.

Elle est infalsifiable: en effet, il existe encore des individus malveillants qui sont capable d'effacer le tatouage d'un chien en lui coupant l'oreille ou en modifiant/raturant le numéro, de manière généralement douloureuse. Le transpondeur étant indétectable à la palpation, il n'est pas possible de le retirer.

Elle est permanente, elle ne risque pas comme le tatouage de s'effacer avec le temps.

Le fichier est international, le chien pourra être facilement identifié aux frontières et à l'étranger. En cas de voyages, pas de soucis si votre animal se perd.

Important à savoir : l'identification offre 40% de chances en plus de retrouver un animal perdu. Votre animal est-il bien identifié ?
81% des animaux identifiés perdus sont retrouvés contre seulement 59% pour ceux qui ne le sont pas (source : enquête TNS Sofres pour I-Cad, septembre 2016).

Le saviez-vous : vous êtes tenus d'identifier tout chien de plus de 4 mois depuis 1999 et tout chat de plus de 7 mois depuis 2012.
Aujourd'hui en 2016 seulement 46% des chats sont identifiés et 88% des chiens...

 

Entrée en vigueur et législation

La mise en vigueur de la puce en France date du 3 décembre 2001. Tous les vétérinaires disposent désormais d’un lecteur de puce.

Depuis le 3 Juillet 2011, tout animal identifié devra impérativement l’être par puce électronique, s’il est amené à passer une frontière quelle qu’elle soit au cours de sa vie. Les tatouages réalisés après le 3 juillet 2011 ne permettront plus aux animaux de voyager en dehors de la France. Les tatouages réalisés avant le 3 juillet 2011 restent quant à eux pour le moment valables pour partir à l’étranger à condition qu'ils soient bien lisibles.

Et n'oubliez pas que selon la loi du 6 janvier 1999, tous les chiens de plus de 4 mois doivent être identifiés, soit par tatouage soit par puce électronique. Ainsi que tout animal vendu ou donné quelque soit son âge.