Le chien d'assistance

Le chien guide est plus qu'un compagnon
Un chien en or
Plus qu’un ami, le chien assiste les mains, les jambes, les yeux ou les oreilles, devient un médiateur et apporte un soutien moral indiscutable. Ses rôles variés valent de l'or et méritent d'être soulignés.

 

 

Guide d’aveugle

Le chien aide son maître à éviter les obstacles et pièges de la vie quotidienne.  Il repère les passages piétons, trottoirs, marches, entrées et portes, …  Il peut emprunter les transports en commun et redonne à son maître une autonomie inestimable, en sécurité car il sait aussi désobéir en cas de danger ( !). Avec son nouveau compagnon, le mal voyant retrouve un contact social, une meilleure mobilité et peut mieux surmonter cette épreuve. Confié après un apprentissage adapté, le chien devient meilleur prétexte aux échanges que la canne blanche et améliore les relations sociales établies par son propriétaire : au-delà de l’aide « matérielle », cette présence et ce contact permanents créent un lien affectif très fort qui aide le non-voyant à sortir d’un inévitable repli sur soi.

La Fédération Française des Associations Chiens guides d'aveugles (F.F.A.C.), fondée en 1972 et reconnue d'utilité publique en 1981, regroupe en France dix Ecoles de Chiens Guides d'Aveugles, une Association Nationale des Maîtres de Chiens Guides d'Aveugles (ANMCGA) et un Centre National d'Elevage (CESECAH).

Les chiens Guides d'Aveugles

 

 

Guide pour malentendant

Formé à réagir à des stimulations auditives, le chien prévient son maître par contact physique en cas de danger, et l’entraîne vers la source du bruit. Les sons domestiques (sonnette, réveil,… ) sont « écoutés et rapportés » par le chien qui aide ainsi son maître au quotidien. Cette communication tactile et visuelle est précieuse et efficace. De plus, ici encore, le chien adopte un rôle social fondamental en palliant à l’isolement et au repli sur soi, car les personnes atteintes de surdité ont parfois des difficultés à s’exprimer et se faire comprendre.

Les chiens pour Malentendants

 

 

Aide à la personne handicapée

Les chiens d’assistance sont formés pour aider au quotidien les personnes atteintes d’un handicap moteur ainsi que les enfants atteints de maladies neuromusculaires comme la myopathie notamment.

Capable de réaliser une cinquantaine d’actions et/ou commandes, le chien peut :

- Ramasser et rapporter un objet hors de portée d’une personne handicapée

- ouvrir ou fermer un tiroir, une porte

- accompagner leur maître dans les magasins et l’aider à effectuer une transaction

- aboyer sur commande pour prévenir l’entourage en cas de problème

- aller chercher et rapporter à leur maître le téléphone sans fil de la maison, …

 

L’association Handi’Chiens a pour mission de remettre gratuitement des chiens d’assistance à des personnes atteintes d’un handicap moteur. Sélectionné, placé en famille d’accueil, le chien est suivi de près et accompagné. Puis il revient en formation avant de participer au stage d’adaptation et être confié. Une nouvelle vie, faite de complémentarité et de complicité, peut alors commencer !

L’aide précieuse du chien est évidente et reconnue, et s’accompagne encore d’un bénéfice émotionnel, social et moral énorme. Le chien est un stimulant physique et psychologique.

Handi'Chiens

 

Eveil, enfants, autisme, …

Des associations comme Handi’Chiens éduquent également des chiens d’assistance dits « chiens d’éveil  » destinés à des enfants souffrant de troubles autistiques, de trisomie, ou polyhandicapés et des chiens d’assistance dits « chiens d’accompagnement social  » qui seront confiés à des référents dans des établissements accueillant des personnes âgées dépendantes, souffrant de la maladie d’Alzheimer ou des adultes handicapés.

Les chiens participent à la vie des résidents de centres médico-sociaux et leur apporte du bien être, en jouant un véritable rôle de médiateur, d’apaisement, etc…  Auprès des enfants, il permet une ouverture au monde extérieur, crée des contacts, des échanges. L’enfant tente de se faire comprendre par des gestes et des mots, apprend la patience et à mieux se concentrer, à s’occuper d’un être vivant et se responsabilise.  Les interactions ne sont pas uniquement verbales et, il semble que le jeu, les caresses, l’amour du chien sans jugement lui donnent une place de plus en plus grande auprès des enfants malades ou en difficulté.

 

Crédit photo 01-06-14 © Ljupco.