La médiation animale

Le chien comme médiateur
Le fabuleux rôle social du chien
Abordée et présentée comme un complément à l’activité des professionnels de santé, cette approche consiste à impliquer un animal dans des projets tels que l’accompagnement social, la réinsertion, …

 

Dans toute situation de souffrance, et notamment lors de difficultés psychologiques, sociales, l’animal peut représenter une chaleur, une présence qui ne juge pas et peut développer des liens rassurants. Les tensions, appréhensions, l’anxiété peuvent s’oublier l’espace d’un instant au profit de la découverte, du contact et de la curiosité, des caresses.

Le cheval, le chien, le dauphin, le lapin, le chat font preuve de leur talent à ce jour. Chez les enfants par exemple, l’animal peut apporter de l’aide dans le cadre de troubles de l’attention et de la concentration, de dépréciation de soi. Chez les personnes âgées, la solitude et l’isolement sont potentiellement adoucies par des interventions encadrées.

En veillant aux questions d’hygiène liées à l’introduction d’un animal dans les hôpitaux, maisons de soins ou de retraite, l’idée du recours au chien comme médiateur commence à faire son chemin.  Le chien n’incarne pas le rôle de thérapeute mais en participant au quotidien des personnes, peut leur apporter un peu de bien être : du rire, des souvenirs, une source d’échanges, une présence affectueuse. Des chiens participent également à des programmes de réinsertion en maisons pénitentiaires et aident à apaiser les tensions.

 

Crédit photo 04-23-09 © sedmak.