Le syndrome confusionnel chez le chien âgé

Le syndrome confusionnel chez le chien âgé.
Le syndrome confusionnel chez le chien âgé présente des similitudes avec la maladie d'Alzheimer chez l'homme.
Lorsque les chiens vieillissent, leur comportement peut changer : ils dorment le jour et vivent la nuit, ils font leurs besoins dans la maison, etc… Ces changements pourraient s’apparenter aux troubles observés en humaine lors de la maladie d’Alzheimer.

 

En vieillissant, les chiens peuvent présenter des troubles que l'on désigne par le terme de "syndrome confusionnel du chien âgé". Ce syndrome est caractérisé par les 4 éléments suivants :

  • de la malpropreté
  • une altération des interactions avec les propriétaires et les autres animaux
  • une désorientation
  • une altération du sommeil 

Les propriétaires ont l’impression de ne plus reconnaître leur chien : il peut devenir malpropre, anxieux, destructeur. Il se perd dans sa propre maison, il se met à aboyer excessivement, etc… Toutes ces modifications peuvent détériorer la relation entre le propriétaire et son animal. Les symptômes apparaissent progressivement au cours du temps.

Ces changements de comportement sont dus à des plaques protéiques qui se forment au niveau du cerveau et qui interfèrent avec le bon fonctionnement de celui-ci. Ce syndrome présente des similitudes avec ce qui se passe dans la maladie d’Alzheimer chez l’homme. Nous vous invitons à lire notre fiche conseil "Ce que les chiens peuvent nous apprendre sur la maladie d’Alzheimer" pour plus de renseignements.

Il est conseillé de consulter un vétérinaire si le comportement de votre chien a changé. Des traitements peuvent être mis en place et améliorer le confort de vie de l’animal et de son propriétaire. Cela ne permet pas de guérir le chien mais diminuer (voire faire disparaître pendant quelques temps) les symptômes.

Il est bien évidement déconseillé de punir son chien car cela peut être source d’anxiété et aggraver le problème.

Les troubles liés au vieillissement sont à différencier des symptômes liés à des maladies. Si votre chien pousse sa tête contre un mur, tourne en rond, marche de façon automatique, etc… alors cela évoque davantage des troubles neurologiques par exemple. Le vétérinaire traitant de l’animal recherchera alors des causes pouvant expliquer ces symptômes (tumeur cérébrale, atteinte hépatique ou rénale, etc…).

Crédit photo Fotolia.