Le lapin : Hygiène et soins

Lapin hygiène et soins
Des soins réguliers sont à apporter à votre lapin pour le garder en pleine forme
L’espérance de vie du lapin de compagnie est d’environ 7 à 12 ans : que ce soit pour vos enfants ou vous-même, il faut bien réfléchir avant l’acquisition d’un nouveau compagnon ! Le lapin a besoin qu’on lui consacre du temps et de l’affection. Il a aussi besoin de se dépenser, ce qui implique de pouvoir lui offrir un espace suffisant, ou si cela n’était vraiment pas possible, une cage suffisamment spacieuse.
Voici ici les grandes lignes des soins à apporter à votre lapin au quotidien, pour préserver sa santé et profiter d’instants précieux avec lui !

 

Comment le porter ou le tenir ?

Certains lapins, anxieux ou n’ayant pas été habitués jeunes, n’aiment pas trop être portés et tenus. Patience, calme et friandises permettront de gagner leur confiance petit à petit. Pour soigner son lapin, le transporter, le câliner, il faut le tenir et le porter doucement, en soutenant ses pattes arrières afin qu’il ne gesticule pas trop et ne risque pas de se blesser ou tomber. Ne le soulevez pas trop haut et restez près du sol surtout au début, afin de réduire son stress et le risque de chute.
Attention ! Il ne faut jamais tenir votre lapin par les oreilles, cette posture étant très dangereuse pour lui (et stressante !).


Les yeux, les oreilles et les dents

Les soins réguliers consistent surtout à contrôler que tout va bien car le lapin se toilette beaucoup, et ne manifeste pas toujours explicitement quand quelque chose ne va pas. Si les yeux ou le nez coulent, vous pouvez délicatement les essuyer à l’aide de sérum physiologique et d’un coton doux.
Dans tous les cas, la détection d’une anomalie nécessite de contacter votre vétérinaire afin d’examiner votre lapin et le soigner.
Enfin il faut savoir que la pousse des dents du lapin est continue : une mauvaise usure pouvant entraîner de graves problèmes de malocclusion, il faut surveiller la dentition de votre lapin et apporter un soin tout particulier à son alimentation (foin, végétaux, branches d'arbres).



Les poils et les griffes

Un brossage délicat et régulier, surtout chez les lapins aux poils longs, est nécessaire afin de surveiller la peau, retirer les poils morts, empêcher la formation de nœuds, vérifier l’absence de parasites ou lésions sur la peau. Cela permet aussi de limiter l'ingestion de poils lors de la toilette et donc les boules de poils intestinales qui risquent de bloquer le transit. Le brossage est, bien sûr, plus facile si le lapin est habitué : plus vous commencez tôt, plus il acceptera ce soin indispensable.
Il existe des accessoires de toilettage spécifiquement étudiés pour les lapins.
L’arrière-train peut être souillé par les urines ou lors de diarrhée, il faut alors apporter une attention toute particulière à la toilette, et cela nécessite parfois des soins locaux et une tonte des poils afin d’éviter les infections : en cas de doute parlez-en à votre vétérinaire.
En fonction de son exercice, le lapin use normalement ses griffes. Si cela ne suffisait pas, il faut parfois les raccourcir un peu en les coupant afin qu’elles ne le gênent pas ou dévient à cause d’une trop grande longueur. Pour apprendre à réaliser cette manipulation indolore, demandez conseil à votre vétérinaire : il vous montrera comment habituer votre lapin à se laisser faire, et comment couper à la bonne longueur sans danger pour lui à l’aide d’un petit coupe-ongles.


Vaccination et parasites

Il existe deux maladies graves pour lesquelles il est possible de vacciner son lapin actuellement : la myxomatose et la maladie hémorragique. En fonction du mode de vie de votre lapin, le vétérinaire pourra vous conseiller de le vacciner : n’hésitez pas à lui en parler. Pour plus d'informations n'hésitez pas à lire notre fiche santé sur la vaccination.
Outre les vers digestifs, des parasites peuvent également être à l’origine de problèmes de santé chez votre lapin, comme les puces (qui peuvent aussi lui transmettre la myxomatose), les acariens responsables de gales, les champignons responsables de teignes, les poux, les mouches, etc…  Une prévention efficace est judicieuse et votre vétérinaire saura vous conseiller pour votre lapin.


Litière, cage et matériel

L’habitat de votre lapin est tout aussi important que les soins que vous lui apportez ! La litière, la cage et le matériel font l’objet d’une fiche santé qu’il ne faut pas hésiter à consulter.
Votre lapin a besoin de jouer, se dépenser quotidiennement en dehors de sa cage. Offrez-lui des jouets adaptés ! Si cela est possible, laissez le gambader sous surveillance à la maison, voire dans votre jardin sous surveillance. Un parc de détente en extérieur ou même en intérieur sera le bienvenu ! De plus, en consacrant du temps à sortir votre lapin, vous pouvez jouer avec lui et créer des liens très importants pour le plus grand bonheur de tous.


Vous l’aurez compris, bien s’occuper de votre lapin n’est pas anodin, il a besoin de soins et en passant du temps avec lui vous apprendrez à détecter les signes d’inconfort ou de maladies. Sachez enfin qu’une alimentation adaptée est indispensable à sa bonne santé et n’hésitez pas à consulter nos fiches à ce sujet.

Crédit photo Dansin.