La stérilisation de la lapine

La stérilisation de la lapine.
La stérilisation de la lapine permet de prévenir certains problèmes de santé.
Comme pour les chiens et les chats, la stérilisation présente plusieurs bénéfices pour les lapines. Nous vous proposons de découvrir pourquoi il est conseillé de faire stériliser votre lapine et les principes de la stérilisation.

 

Pourquoi faire stériliser sa lapine ?

La stérilisation des lapines présentent les avantages suivants :

Eviter des portées non désirées

La stérilisation permet tout d’abord d’éviter des portées non désirées. En effet, les lapines peuvent se reproduire très jeunes, la maturité sexuelle étant atteinte entre l’âge de 4 et 8 mois. De plus, les lapines  peuvent se reproduire toute l’année, et l’ovulation est déclenchée par l’accouplement. Consultez notre fiche conseil sur la reproduction des lapins pour en savoir plus.

Pour éviter des portées non désirées, il est donc conseillé de stériliser les lapines. Cela est important pour la santé de votre lapine, des portées répétées risqueraient de la fatiguer.

 

Réduire les comportements indésirables et les problèmes de cohabitation

Les lapins sont des animaux territoriaux qui peuvent présenter de l’agressivité, marquer leur territoire, etc… Ces comportements indésirables peuvent être exacerbés lors de la maturité sexuelle. La stérilisation des femelles peut donc permettre de limiter certains comportements gênants et de favoriser une cohabitation harmonieuse avec les autres lapins.

Attention toutefois, la stérilisation ne permet pas toujours la disparition de certains comportements gênants.

 

Absence de grossesses nerveuses

Les lapines peuvent présenter ce que l’on appelle une grossesse nerveuse. Cela se traduit par une montée de lait, une agitation et la construction d’un nid (avec des poils, de la paille, etc…). Les grossesses nerveuses s’observent en fin de cycle, elles peuvent être dues à plusieurs choses : accouplement avec un mâle qui n’a pas fonctionné, aux câlins de ses propriétaires, aux modifications hormonales…

Le risque lié aux grossesses nerveuses est essentiellement lié à la montée de lait, car il peut y avoir des complications. Une consultation chez le vétérinaire est donc nécessaire. De plus, les lapines  peuvent s’arracher des poils pour construire leur nid et en ingérer, ce qui peut conduire à un ralentissement du transit voire une occlusion intestinale. La seule solution pour éviter les grossesses nerveuses chez les lapines est la stérilisation.

 

Prévenir certains problèmes de santé

La stérilisation permet d’éviter certains problèmes de santé chez la lapine tels que :

  • Le pyomètre : c’est une infection qui se caractérise par l’accumulation de pus à l’intérieur de l’utérus. Il est souvent associé à des pertes purulentes : le propriétaire peut donc être interpellé car sa lapine présente l’arrière train souillé par des sécrétions. Cela est associé à une baisse d’état général, une anorexie, de la fièvre, etc… Une intervention chirurgicale est alors nécessaire afin d’enlever l’utérus et les ovaires. Des antibiotiques seront également prescrits car le pyomètre correspond à une infection bactérienne.
  • Les tumeurs utérines : ce sont des affections fréquentes chez les femelles non stérilisées (plus de la moitié des lapines âgées de 4 ans et plus). Ce sont essentiellement des adénocarcinomes (tumeurs malignes pouvant métastaser). Il est difficile de diagnostiquer précocement ces tumeurs car les symptômes sont souvent discrets : pertes sanguines, parfois des kystes mammaires sont présents,… Le traitement consiste également à réaliser une ovario-hystérectomie, c'est-à-dire à enlever l’utérus et les ovaires.


En quoi consiste la stérilisation ?

La stérilisation des lapines se fait généralement à partir de l’âge de 6 mois. Elle consiste à enlever les ovaires et l’utérus (ovario-hystérectomie).

Contrairement aux chiennes et aux chattes chez qui on enlève seulement les ovaires (ovariectomie), on retire l’utérus chez la lapine pour éviter le développement de tumeurs utérines.

N’hésitez pas à contacter votre vétérinaire traitant si vous souhaitez plus de renseignements sur cette intervention chirurgicale.

 

Crédit photo iStock.