La maladie virale hémorragique (VHD)

Les lapins peuvent être touchés par deux maladies graves : la myxomatose et la maladie virale hémorragique. Nous vous proposons d’en savoir plus sur la maladie virale hémorragique. Quel est l’agent responsable de cette maladie ? Quels sont les symptômes et les traitements ? Comment prévenir cette maladie ?

La maladie virale hémorragique
Il est possible de faire vacciner votre lapin pour le protéger de cette maladie.

 

Qu’est ce que la maladie virale hémorragique ?

La maladie virale hémorragique (VHD) est une maladie souvent mortelle causée par un calicivirus (RHDV). Elle touche les lapins sauvages et domestiques âgés de plus de 2 mois. Cette maladie n’est pas transmissible à l’homme, ce n’est pas une zoonose.

Par contre, c’est une maladie très contagieuse pour les lapins. Le virus pénètre dans l’organisme essentiellement par voie orale mais aussi par voie lacrymale, respiratoire et transcutanée (après blessure). La contamination peut avoir lieu par contact direct avec un lapin ou indirectement (par du matériel contaminé, par l’homme via ses habits, ses chaussures, par des insectes et petits rongeurs (vecteurs du virus), etc…)

Tous les facteurs entraînant une baisse de l’immunité favorisent l’apparition de cette maladie : stress, maladies systémiques, parasites, etc…

Ce virus est essentiellement responsable d’une hépatite nécrosante et qu’une coagulation intravasculaire disséminée (troubles majeurs de la coagulation). Les symptômes présentés par les lapins sont graves : anorexie, abattement, fièvre, difficultés respiratoires, hémorragies, symptômes nerveux, etc… La mort survient après l’apparition des symptômes (après 12 à 48 heures).

Depuis 2010, un nouveau variant de ce virus est présent en France : le RHDV-2. Ce variant touche les lapins de tous âges. Il est responsable de symptômes moins sévères et la mort survient plus tardivement.

 

Existe-t-il des traitements ?

Comme pour de nombreuses maladies virales, il n’existe pas de traitements spécifiques pour cette maladie. Etant donné la grande contagiosité de cette maladie et la forte mortalité, des mesures préventives sont très importantes.

 

Comment protéger son lapin de cette maladie ?

Les mesures de prophylaxie sanitaire concernent essentiellement les élevages pour lesquels cette maladie peut avoir d’importantes répercussions : quarantaine, réglementation des échanges commerciaux, désinfection des locaux, etc…

Il existe également un moyen de prophylaxie médicale : la vaccination. Plusieurs vaccins existent pour protéger les lapins contre le virus RHVD1. Il n’existe pour le moment qu’un seul vaccin pour le variant RHDV-2. Il est conseillé de vacciner votre lapin contre les deux variants de la maladie.

Pour plus d'informations concernant la vaccination chez le lapin, vous pouvez lire notre fiche santé à ce sujet.

 

 

Crédit photo istock.