Digestion chez le lapin

Lapin et sa carotte
Les dents du lapin poussent en permanence

Le lapin a un système digestif très particulier. Respecter une alimentation adaptée est donc fondamental sous peine de provoquer des problèmes de santé graves, parfois mortels.

 

Les dents

Elles poussent en permanence. Leur longueur est maintenue constante par l'usure. Cette usure est continue et assurée par la mastication de végétaux (et plus particulièrement par la silice qu'ils renferment), par le frottement des dents les unes contre les autres et par le fait de ronger.

Les lapins font partie de l'ordre des lagomorphes, et donc différents de l'ordre des rongeurs essentiellement car les lagomorphes possèdent une deuxième paire d'incisives supérieures en arrière de la première. Elles représentent un vestige de l'évolution et ne servent plus à nos lapins d'aujourd'hui !

 

L'appareil digestif

Il est constitué de l'estomac, de l'intestin grêle qui mesure près de 2m chez un lapin nain et du gros intestin. Ce dernier est lui-même composé du cæcum et du côlon. Si, chez les humains, le cæcum est réduit à un appendice inutile, il est très important dans la digestion chez le lapin.

Il ne faut pas oublier le pancréas et le foie, organes annexes de la digestion.

 

La digestion chez le lapin

Tout commence par la mastication qui devient un passe-temps chez le lapin ! L'estomac est ensuite le siège d'une digestion mécanique et chimique grâce à des acides et des enzymes. Celle-ci se poursuit dans l'intestin grêle jusqu'au cæcum où se déroulent les fermentations. C'est dans le cæcum que se concentre la flore intestinale du lapin permettant notamment la digestion de la cellulose. C'est aussi dans le cæcum que sont produits les cæcotrophes. Le côlon, assez long chez le lapin, joue un rôle de stockage des crottes et de réabsorption d'eau.

La cæcotrophie : vous vous êtes peut-être déjà inquiétés de voir, le matin, votre lapin manger ses crottes, mais des crottes molles. Il faut plutôt s'inquiéter s'il ne les mange pas ! En effet, ces cæcotrophes sont fabriqués la nuit dans le cæcum et contiennent tous les éléments non assimilés dans le tube digestif, notamment protéines, acides gras et vitamines.

La durée du transit digestif chez le lapin est de 4 à 5 heures. Il est donc important de donner à manger à votre lapin 3 fois par jour. Ceci explique aussi les précautions à prendre lors de toute transition alimentaire ou introduction d'un nouvel aliment : le système digestif doit avoir le temps de s'adapter.

 

Les dangers d'une mauvaise alimentation sur la digestion du lapin

Une carence en végétaux (et donc en fibres) provoque une mauvaise usure des dents et par conséquent une malocclusion dentaire. Si les dents du lapin ne peuvent pas s'user, elles poussent en permanence et se déforment. Le lapin ne peut plus manger et cela peut même entraîner des abcès et des atteintes de l'oeil.

Les fibres participent aussi au bon transit intestinal, à l'élimination des boules de poils et donc limite tout problème de ralentissement du transit.

Si la ration est trop riche en protéines, en céréales et en graines, l'intestin du lapin va souffrir d'un surplus d'hydrates de carbone. Se développent alors des bactéries dangereuses comme les Clostridies qui provoquent de la diarrhée et des entérotoxémies qui peuvent être mortelles.

 

Crédit photo iStock.