Les principaux troubles digestifs du furet

Les principaux troubles digestifs du furet
Le furet est sujet aux occlusions intestinales
Au même titre que les autres carnivores domestiques, le furet peut souffrir de différents troubles digestifs. Les principales manifestations sont : de l'anorexie, des vomissements, de la diarrhée ou au contraire de la constipation. Voici une liste des affections digestives rencontrées chez le furet, elle ne se veut pas exhaustive mais permet de donner un aperçu des problèmes les plus fréquents.

 

Corps étrangers

Le furet est souvent sujet aux occlusions intestinales par des corps étrangers. La nature joueuse et curieuse de ce petit animal est le plus souvent la raison de ces occlusions. Les jeunes animaux peuvent ingérer, de manière accidentelle pendant leurs jeux, toutes sortes d'objets tels que des élastiques, des gommes ou des morceaux de tissus. De grosses boules de poils sont également parfois la cause d'occlusions digestives chez le furet adulte.

Une occlusion ne se traduit que rarement par des vomissements chez le furet.

Les symptômes sont souvent frustres : anorexie, fatigue, selles noires et irrégulières, absence de selles, hypersalivation.

Votre vétérinaire pourra réaliser un diagnostic après examen de l'animal (palpation abdominale si le corps étranger est intestinal) ou grâce à la radiographie.

Le traitement est chirurgical sous anesthésie générale afin de retirer le corps étranger.

La bonne prévention est de donner régulièrement à votre furet des produits laxatifs permettant aux boules de poils d'être éliminées.

Le plus raisonnable est de prévenir toute ingestion accidentelle, en retirant de l'environnement de votre compagnon les objets susceptibles d'être avalés.

 

La gastrite à Helicobacter mustelae

Due à une infection bactérienne de la paroi de l'estomac, cette maladie se traduit par des signes intermittents et souvent discrets : fatigue, perte d'appétit, amaigrissement, selles molles et noires, grincements de dents ou vomissements.

Le traitement consiste à lutter contre les vomissements et à éliminer l'infection à l'aide d'antibiotiques et d'antiacides.

La maladie peut devenir chronique, l'utilisation d'antiacide favorise l'élimination de la bactéries dans les selles et rend les animaux contagieux ainsi.

 

Mégaoesophage

C'est une maladie peu fréquente que l'on peut suspecter en cas de vomissements chroniques ou de régurgitations douloureuses.

Le traitement est identique à celui du chien ou du chat. Le pronostic est très réservé.

 

Gastroentérite éosinophilique

C'est une maladie peu courante chez le furet. La cause est encore inconnue mais on suspecte une réaction immunitaire aux antigènes alimentaires ou aux parasites intestinaux.

Les symptômes sont ceux d'une maladie digestive chronique : vomissements, diarrhée, anorexie, fatigue, amaigrissement. le traitement, comme chez l'homme ou le chien, passe par l'administration de corticoïdes à long terme.

 

Entérocolite proliférative

Cette maladie affecte les jeunes furets jusqu'à 18 mois, l'agent responsable serait la bactérie Campylobacter jejuni. Le côlon est touché principalement mais l'intestin grêle peut également être concerné.

Les symptômes sont : diarrhée chronique, amaigrissement, perte d'appétit, difficultés lors de l'émission des selles...

Le traitement fait appel à des antibiotiques.

 

Autres pathologies du système digestif

On peut citer le syndrome inflammatoire granuleux systémique, la salmonellose, ou encore les maladies du foie et l'hypertrophie de la rate.

 

Notez enfin qu'une alimentation inadaptée, un parasitisme digestif, ou encore un simple stress doivent également être évoqués en présence de troubles digestifs chez le furet.

 

Crédit photo A. Dreffier - Glouton - Wanimo.