Les maladies respiratoires du furet

Les maladies respiratoires chez le furet
Le furet est très sensible au virus de la grippe humaine.
Le furet est un petit animal dont les voies respiratoires sont relativement fragiles. Que votre furet tousse, a le nez qui coule ou éternue, différentes causes sont à envisager. Pour réagir à temps et gagner en efficacité, il est important de connaître les différentes maladies respiratoires dont peut souffrir le furet.

Rhinite

Les furets explorent leur environnement en se servant essentiellement de leur odorat (plutôt que leur vue). Ils inhalent donc facilement des poussières. Ils sont donc prédisposés à la toux et aux éternuements de manière physiologique, c'est-à-dire qu'un furet qui tousse ou éternue une à deux fois par jour n'est pas forcément malade.

Si les éternuements et la toux deviennent plus fréquents, sans altération de son état général et de son comportement (appétit, vigueur conservés), il peut s'agir d'une simple rhinite due à une irritation ou une allergie.

Dans un premier temps, il est conseillé d'éliminer le plus possible les sources de poussières (litières pour chat, copeaux, foin), les produits pouvant provoquer des irritations (produits ménagers) et d'éviter tout courant d'air.

Si malgré ces mesures, les symptômes ne rétrocèdent pas ou s'aggravent, une consultation chez le vétérinaire s'impose. Celui-ci jugera de la nécessité de mettre en place un traitement adapté.

 

Infections bactériennes

Les infections respiratoires deviennent souvent chroniques chez le furet lorsqu'elles ne sont pas traitées à temps.

Les infections bactériennes peuvent être associées à des infections virales (séquelles de grippe par exemple). Les bactéries rencontrées le plus souvent sont : Streptococcus, Klebsiella, Escherichia coli, Bordetella et Pseudomonas.

Les symptômes commencent par des éternuements, de la toux ou une respiration encombrée. Lorsque l'infection devenue chronique, une baisse de l'état général est présente et les signes respiratoires peuvent devenir absents.

Un traitement antibiotique prescrit par votre vétérinaire est utilisé d'emblée pour traiter ces infections lorsqu'elles sont présentes. Des prélèvements pour analyse bactériologique et antibiogramme sont préalablement réalisés si le vétérinaire pour déterminer quel est le germe en cause.

 

Maladies virales

La grippe

La grippe peut être attrapée par le furet au contact d'humains ou d'autres furets infectés. Le virus est en effet le même que chez l'Homme. L'incubation est de 48 heures. Les animaux présentent alors, après une phase de fièvre, de la toux, des éternuements, des écoulements au niveau des yeux et du nez, de l'anorexie et de la fatigue.

Dans les formes bénignes, la maladie n'affecte que les voies respiratoires supérieures et la guérison spontanée intervient en 1 semaine.

Chez les très jeunes furets et les adultes affaiblis, une surinfection bactérienne peut toucher l'appareil respiratoire profond et le grippe peut évoluer en bronchopneumonie.

Le traitement alors mis en place fait appel aux anti-inflammatoires, aux antibiotiques et à ds soins de nursing. Il n'existe pas de vaccin utilisable chez le furet.

 

La maladie de Carré

Les furets sont très sensibles au virus de la maladie de Carré (Paramyxovirus) et la maladie est souvent mortelle chez ces animaux.

L'incubation est de 7 à 10 jours après contamination par contact direct ou par inhalation de sécrétions d'un furet malade.

Les premiers symptômes de la maladie de Carré sont, en général, ceux d'une infection de l'appareil respiratoire. Un des symptômes de départ est un écoulement nasal purulent souvent associé à une conjonctivite. La toux est très sèche au départ et devient grasse et productive par la suite. D'autres symptômes sont présents : anorexie, fatigue, lésions croûteuses au niveau du nez et des lèvres, signes nerveux (torticolis, convulsions, perte d'équilibre...).

La mort arrive en 1 à 2 semaines. Il n'existe pas de traitement mais il existe un vaccin, c'est pourquoi il est indispensable de vacciner votre furet contre la maladie de Carré.

 

Crédit photo E. Prost - Pago - Wanimo.