La maladie surrénalienne du furet

Maladie surrénalienne du furet
Une chute de poils symétrique à partir de la queue est un signe d'appel de la maladie surrénalienne
La maladie surrénalienne du furet est de plus en plus rencontrée de nos jours. Comme son nom l'indique, cette maladie concerne les glandes surrénales et provoque des troubles hormonaux aux symptômes divers. Quels sont les signes de cette maladie, comment la reconnaître ? A quoi est-elle due et qu'en est-il du traitement ?

 

Qu'est ce que la maladie surrénalienne ?

La maladie surrénalienne du furet est due à une hypersécrétion d'hormones sexuelles par les surrénales (liée à une hyperplasie ou une tumeur). Il s'agit de la deuxième tumeur endocrine du furet après l'insulinome qui touche le pancréas.

On la rencontre depuis quelques années de plus en plus : en 2003 elle touchait environ 70% des furets alors qu'en 1993 elle ne concernait que 30% d'entre eux.

La maladie surrénalienne touche les furets de plus de 3 ans, le plus souvent stérilisés, qu'ils soient mâle ou femelle.

Les facteurs favorisants sont la stérilisation chirurgicale, l'allongement de la photopériode par la lumière artificielle et le surpoids.

 

Comment reconnaître les signes de la maladie surrénalienne ?

Le principal signe d'appel est une alopécie (chute de poils) symétrique qui commence sur la queue et qui s'étend sur le dos, le ventre et les flancs.

On observe également un abattement (baisse de forme), un amaigrissement et une fonte musculaire.

On peut aussi observer des signes sexuels bien que l'animal soit stérilisé : comportement de rut ou de chaleurs, oedème de la vulve chez la femelle, écoulements vulvaires, agressivité, odeur plus marquée, etc...

Il peut y avoir chez le mâle des signes urinaires : difficultés à uriner à cause d'une hyperplasie prostatique.

Dans les cas les plus graves il peut y avoir une anémie et une diminution de l'immunité (à cause de l'effet toxique des oestrogènes sur la moelle osseuse) et une polyuro-polydipsie (augmentation de la prise de boisson et de la quantité d'urines émise).

 

Le diagnostic sera réalisé par votre vétérinaire en combinant l'examen clinique, l'analyse des symptômes, une échographie abdominale éventuellement pour observer les surrénales et détecter une hyperplasie ou une tumeur. Un dosage hormonal pourra être proposé.

 

Traitement de la maladie surrénalienne

Il peut être chirurgical ou médical.

La surrénalectomie est un acte chirurgical qui consiste à retirer la glande surrénale qui est responsable de la maladie, dans le cas où l'on suspecte une tumeur c'est le traitement de choix. Cette intervention est en général conseillée chez les furets jeunes et en bon état général et également si le traitement médical a échoué.

Le traitement médical consiste quant à lui à inhiber la sécrétion d'hormones sexuelles des surrénales : un implant de deslorénine peut être posé en sous-cutané par exemple. C'est une technique qui est également utilisée pour castrer médicalement les furets.

 

Comment prévenir la maladie surrénalienne ?

On conseille de plus en plus de stériliser les furets médicalement plutôt que chirurgicalement pour éviter l'apparition de la maladie surrénalienne.

Il est aussi conseillé de respecter une durée d'obscurité journalière de 12 heures et de faire attention au poids du furet.

 

Crédit photo istock.