Les affections des glandes anales du furet

Furet couché
L'ablation des glandes anales est désormais interdite en France
Les glandes anales (ou sacs anaux) du furet sont bien connus du fait de l'odeur désagréable qui en émane. Mais outre cette odeur caractéristique, les glandes anales peuvent poser bien d'autres problèmes. Les principales affections rencontrées sont les abcès de glandes anales, suivis ensuite par les phénomènes tumoraux.

 

Les problèmes de glandes anales les plus fréquemment rencontrés sont des abcès consécutifs à une infection de la glande.

L'épaississement de la sécrétion produite par les glandes anales peut engendrer une obstruction du « canal de sortie ». Les sécrétions ne s'évacuant alors pas convenablement, des germes infectieux peuvent se développer et être à l'origine de la formation d'un abcès. Il en résulte parfois une fistule autour de l'anus d'où s'échappe du pus. Ce phénomène est douloureux. Le furet se lèche alors fréquemment, et son état général peut être atteint.

Il est nécessaire de consulter un vétérinaire qui mettra en place un traitement antibiotique, ou décidera d'une intervention chirurgicale.

Chez les sujets âgés, on observe parfois des phénomènes tumoraux qui touchent les sacs anaux.

NB : La convention européenne pour la protection des animaux de compagnie est entrée en vigueur en France le 1er mai 2004 et interdit l'exérèse des glandes anales pour raison de convenance, seule une affection avérée peut désormais justifier une telle intervention.

 

 

Crédit photo eurobanks iStockPhoto.