Apprendre au chiot à marcher en laisse

Le chiot va rapidement comprendre et apprendre à marcher en laisse
Apprenez au chiot à marcher en laisse dès son plus jeune âge

Vous êtes fier de vous promener avec votre petit chiot équipé de tout le matériel que vous lui avez offert ! Mais ces balades représentent une aventure nouvelle pour lui, comme pour vous et peuvent devenir un vrai cauchemar si votre chiot n’obéit pas et tire sans cesse sur sa laisse.

 

Découvrez la vidéo interview du Dr Marjolaine Rivory vétérinaire sur la marche en laisse sur la chaîne Youtube de Wanimo.

Quand débuter l’apprentissage ?

Votre petit chiot est encore tout jeune, et il n'est pas facile de le calmer et d’avoir toute son attention à l'extérieur. Il est normal qu'il tire et soit excité pendant la promenade car tout ceci est nouveau pour lui et c'est un vrai plaisir de découvrir la vie à l'extérieur. Cependant, il faut absolument qu’il comprenne qu’il ne doit pas tirer sur sa laisse et lui apprendre à marcher au pied dès son plus jeune âge car, selon son poids à l’âge adulte, les balades risquent de devenir impossibles !

En effet, il est fondamental de procéder à cet apprentissage le plus tôt possible. Le chiot est parfaitement capable de comprendre ce que l’on attend de lui très rapidement. De plus, pour les chiens de grande race, il vaut mieux le leur apprendre avant qu’ils ne pèsent plus de 40 kg !


Quel matériel utiliser ?

Tout d'abord, il ne faut pas utiliser de laisse à enrouleur (laisse rétractable), car le chien est perturbé lorsque la longueur de la laisse varie en permanence. Ces laisses peuvent être utilisées seulement lorsque le chien sait bien marcher au pied.

Pour éviter de comprimer la trachée, les harnais sont préférables. Il en existe pour tous les gouts à assortir ou non à la laisse !

Si votre chiot est particulièrement turbulent, qu’il a des difficultés à se concentrer, vous pouvez avoir recours à un licol, qui permet de diriger le chien et de le retenir en agissant directement sur sa tête.

Il existe des colliers dont le but est de diminuer la traction du chien : le collier à pointes et le collier étrangleur. Ces colliers sont parfois efficaces, mais dangereux pour la santé de votre chien (il existe un risque d'écrasement de la trachée). Nous les déconseillons sauf dans le cadre de séances d'éducation avec un éducateur qui pourra vous aider à bien les utiliser.

Les solutions de l’expert Petsafe :

« Le harnais Easy Walk est la solution idéale pour empêcher les tiraillements sur la laisse sans nuire ni causer aucune gêne à votre chien. Cette laisse frontale unique qui repose sur la partie inférieure du sternum, évite à votre chien un mauvais comportement et un entêtement en le guidant en douceur vers vous, le rendant plus facile à contrôler.

Le licol Easy Walk est une solution de dressage alternative qui utilise une simple boucle qui entoure soigneusement le cou de votre chien. Le design unique exerce une légère pression sur l’arrière du cou de votre chien plutôt que sur la gorge comme les colliers conventionnels, mettant un frein aux tiraillements et empêchant les comportements indésirables. »

Découvrez le harnais et le licol EasyWalk.


Comment faire ?

Vous avez le bon matériel ? Alors c’est parti ! Comme tout apprentissage avec un chien, il va falloir « travailler » avec lui. Des petites séances de 10 minutes renouvelées plusieurs fois dans la journée sont préférables à une longue séance : les chiots n’ont en effet pas une capacité de concentration aussi longue qu’un chien adulte.

Il est recommandé de commencer l'apprentissage si possible après une balade à la campagne ou après que votre jeune chiot ait fait un gros effort : lorsque votre chiot se sera dépensé, il sera plus réceptif à la leçon. De plus, choisissez un lieu peu fréquenté, afin qu’il soit attentif et non pas déconcentré par tous les stimuli extérieurs (enfants qui jouent, personnes qui veulent venir le caresser, nombreux bruits, chiens qui se baladent à côté….). Pour les chiens très réactifs à leur environnement, il est parfaitement possible de les habituer à marcher en laisse d'abord chez vous, à l'intérieur, ou dans un jardin fermé, avant de les emmener ensuite à l'extérieur, dans des lieux où ils seront confrontés à plus de stimulations.

Mettez-le alors en laisse, en laissant la laisse flottante, et non pas tendue. Ainsi, à chaque fois qu'il tire trop, vous pourrez donner un petit coup sec sur la laisse (petite traction brève et légère) pour le ramener vers vous, en disant (d'un ton ferme) « au pied ».

Si votre chien a trop tendance à tirer vers l’avant ou sur les côtés, une technique consiste à changer de direction : s’il votre chien tire devant, faites demi-tour ; s’il tire vers la droite, partez vers la gauche et inversement.

Petit à petit, il va comprendre que s’il avance tranquillement et ne tire pas sur la laisse, il n’y a pas de traction sur la laisse, ce qui est beaucoup plus agréable pour lui ! Il va ainsi apprendre que la marche en laisse, ce n’est pas si désagréable lorsqu’il vous suit sans tirer!

S’il ne veut pas avancer ou tire vraiment en arrière, vous pouvez utiliser des friandises au départ pour l’attirer : présenter lui les friandises et dès qu’il commence à avancer, déplacez vous de même, en lui disant « au pied, c’est bien au pied », et en lui donnant régulièrement des friandises dès qu’il obéit. Petit à petit, vous pourrez réduire les friandises au profit des récompenses verbales.

Il est également important d’apprendre au chiot à marcher toujours du même côté par rapport à son maître, afin d’éviter qu’il change sans arrêt de côté, et enroule la laisse autour de son maître.

Il est dans tous les cas très important, à chaque fois que votre chiot obéit, de bien le féliciter : alternez les friandises, les caresses et récompenses verbales ! Associez systématiquement ces récompenses avec le même ordre « au pied ». Votre chiot associera ainsi progressivement cet ordre au fait de marcher en laisse à votre côté. Ces récompenses constituent un renforcement positif, et vont permettre au chiot d’associer l’apprentissage de la laisse à quelque chose d’agréable. Les ballades en laisse seront ensuite un vrai moment de plaisir pour votre chien, signes de complicité avec son maître.

A l’inverse, il est important de ne pas tirer sur un chiot qui ne veut pas avancer en laisse, et de ne pas le punir, car il associera ensuite la laisse à quelque chose de désagréable : tout cela constitue du renforcement négatif (punitions). Peut-être finira t-il pas marcher en laisse, mais il le fera par peur de la réprimande et non pas par plaisir.

Petit à petit, vous pourrez augmenter les difficultés en vous promenant dans des lieux de plus en plus fréquentés, bruyants…

Certains chiens sont trop réceptifs à tous ce qui les entoure. Si votre chiot ne peut pas ses concentrer plus de quelques minutes et semble très actif, n’hésitez pas à en parler avec votre vétérinaire. Il pourra déterminer s’il souffre d’un trouble du comportement le rendant hyperactif et hypersensible. Agir précocement permettra de régler le problème plus rapidement. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre fiche sur Le syndrome Hs-Ha : Hypersensibilité-Hyperactivité chez le chien.

 

Et ensuite ?

Votre chiot va rapidement comprendre qu’il doit marcher sans tirer « au pied ». Toutefois, si vous ne le baladez pas en laisse pendant plusieurs mois, il risque de perdre cet apprentissage. Ainsi, il est important de le renforcer en continuant à le promener ainsi très régulièrement, même si vous avez la possibilité de le lâcher.

Il faudra ensuite lui apprendre le rappel, vous pourrez ainsi le laisser libre dès que possible et le reprendre en laisse dès que nécessaire.

Vous pouvez aussi lui apprendre à marcher au pied sans laisse, dès qu’il connaitra parfaitement la marche en laisse et le rappel.

L’apprentissage de la marche en laisse est donc indispensable et le pilier de tous les autres apprentissages à l’extérieur ! N’oubliez pas que la meilleure méthode à utiliser reste l’éducation en douceur.

 

Crédit photo Anyka iStockPhoto.