Le réglementation concernant les reptiles

L'achat d'un reptile doit être un acte réfléchi. En effet, ce sont des animaux sauvages qui nécessitent des conditions d'entretien particulières, et pour lesquels il existe une réglementation européenne et internationale très stricte.

L'espèce que vous désirez acheter ou adopter est peut être protégée, son importation ou son achat sont donc réglementés.

 

Il est également possible que cette espèce soit inadaptée à la vie en captivité, que les besoins de l'animal et vos possibilités ne s'accordent pas, ou bien qu'il y ait un risque de transmission de maladie de votre animal à vous-même ou votre famille.

Parmi les reptiles, vous pouvez trouver de nombreuses espèces différentes, qui ont des morphologies et des caractères très variés.

Cette variété vous permet de choisir le reptile qui vous convient le mieux.

Pour cela, il est judicieux, avant tout achat, de vous renseigner, auprès d'un vétérinaire s'intéressant aux reptiles ou auprès d'un vendeur du magasin.
Posez-leur des questions sur l'espèce qui vous attire, sur les équipements nécessaires, pour lui offrir un cadre de vie agréable; sur sa longévité, sur son caractère, le type d'alimentation à lui fournir, les maladies qui touchent souvent cette espèce, les maladies que votre animal peut vous transmettre…

Les reptiles sont des « animaux sauvages » : ils ne font pas partie des animaux domestiques (comme le chien, la vache, le cochon d'Inde, le canard…).

Les animaux sauvages sont protégés par la Convention de Washington ou CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction).

Au sein de cette convention les différentes espèces d'animaux sauvages sont classées en plusieurs catégories, les 2 principales sont :

  • Les espèces menacées d'extinction. Leur commerce est interdit.
  • Les espèces dont le commerce et la détention sont possibles mais strictement réglementés.

En Europe, la convention de Washington est appliquée avec quelques variations au sein des catégories. Un nombre plus important d'espèces sont protégées en Europe: soit parce que leur commerce est interdit, soit parce que leur détention est soumise à l'obtention d'un certificat de capacité.

Si vous souhaitez des informations sur la réglementation, contactez-nous et posez votre question à nos vétérinaires.