La dermatite atopique chez le chien

La dermatite atopique chez le chien
La dermatite atopique est la deuxième cause de démangeaisons chez le chien.
Tous les propriétaires ont déjà observé leur chien se gratter. Il existe une affection, la dermatite atopique, entraînant d’importantes démangeaisons chez le chien. Cette maladie ne se guérit pas : les traitements visent à calmer les démangeaisons. Nous vous proposons de découvrir à quoi correspond la dermatite atopique et les traitements permettant de limiter les symptômes.

 

Qu’est-ce que la dermatite atopique ?

La dermatite atopique, ou atopie, est une maladie inflammatoire chronique provoquant d’importantes démangeaisons (prurit) chez le chien. C’est la deuxième cause de prurit chez le chien après la dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP).

La peau saine empêche normalement la pénétration des allergènes grâce à la barrière cutanée. Chez les chiens souffrant d’atopie, la barrière cutanée est fragilisée : la peau devient « perméable » et des allergènes peuvent y pénétrer.

Il existe une prédisposition génétique à la dermatite atopique chez le bouledogue français, le labrador, le west highland white terrier, le shar-peï, et le boxer.

 

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes apparaissent généralement entre l’âge de 2 mois et 3 ans.

La dermatite atopique peut avoir un caractère saisonnier en début d’évolution, avec des améliorations spontanées, mais l’affection tend à s’aggraver au cours du temps et les symptômes s’expriment ensuite toute l’année.

Les principaux symptômes rencontrés lors de dermatite atopique sont des démangeaisons et de l’érythème (rougeurs). Des lésions secondaires au grattage peuvent ensuite apparaître : chute de poils, croûtes, épaississement de la peau, etc…

Les symptômes sont essentiellement présents sur la face (lèvres et paupières), les oreilles (otites cérumineuses chroniques), les membres et le ventre.

Les symptômes de la dermatite atopique peuvent être aggravés par des facteurs tels que :

  • une sécheresse cutanée : certains chiens présentent une prédisposition génétique responsable de sécheresse cutanée.
  • une infection secondaire (bactérienne ou fongique) fréquente lors d’atopie.
  • une infestation parasitaire (puces)
  • l’alimentation : le chien peut déposer des particules alimentaires sur sa peau en se léchant
  • l’anxiété
  • un aéroallergène correspondant à l’acarien des maisons Dermatophagoides Farinae.

Bon à savoir : ne grondez pas votre chien lorsqu’il se gratte car cela peut être à l’origine d’anxiété et donc d’une aggravation des démangeaisons !

 

Quel sont les traitements préconisés lors de dermatite atopique ?

Il n’existe pas de traitement permettant de guérir la dermatite atopique. L’objectif est donc de soulager au maximum le chien en calmant les démangeaisons.

Le traitement de la dermatite atopique vise donc à diminuer toutes les sources d'inflammation de la peau  et à traiter les surinfections bactériennes et fongiques afin de diminuer le prurit. Il comprend principalement :

  • des shampooings qui apaisent la peau ou des shampooings antiseptiques lors d’infections de la peau. Après chaque shampooing, il est recommandé de vaporiser un réhydratant qui aide à reformer la barrière cutanée. Des médicaments (antibiotiques, antifongiques) par voie orale peuvent aussi être nécessaires.
  • une alimentation spécifique que le chien n’a jamais mangé (canard, cheval, etc..) ou un aliment hypoallergénique (sur prescription vétérinaire).
  • un traitement antiparasitaire régulier.
  • un traitement contre l’anxiété (phéromones apaisantes, thérapie comportementale, etc…). N’hésitez pas à consulter notre fiche conseil sur le stress du chien pour en savoir plus.
  • une immunothérapie spécifique (« désensibilisation ») pour diminuer les réactions du chien vis-à-vis de l’acarien des maisons.
  • un traitement antiprurigineux si nécessaire (lors des crises par exemple).

 

Le traitement de la dermatite atopique est long puisqu’un chien atopique peut présenter des symptômes toute sa vie. Des contrôles réguliers devront être réalisés pour ajuster le traitement.

 

Crédit photo Fotolia.