Gérer la peur du chat

Proposez des cachettes à votre chat
Habituez votre chat au manier de transport !
Si la peur est un état émotionnel normal qui permet de détecter et éviter un danger, elle peut dans certaines situations et avec certains chats, générer des comportements démesurés et aboutir à une scène dramatique. Lors de situations répétées, le chat peut développer une véritable phobie, aussi traumatisante pour lui que son propriétaire…

 

Au quotidien

De manière générale, pour améliorer le bien être de votre chat dans son environnement, il est fréquent de recourir aux phéromones apaisantes. Souvent d’une aide précieuse, elles correspondent à celles que le chat dépose en se frottant sur les lieux connus (coins de murs, meubles, …). Ces phéromones existent en sprays et diffuseur à brancher dans la pièce où vit le chat. Si cela ne suffisait pas, le vétérinaire peut conseiller divers compléments alimentaires apaisants, voire prescrire un véritable traitement lors de troubles du comportement majeurs.

Il existe aussi des diffuseurs et sprays à base de plantes qui peuvent diminuer le stress du chat.

Une des clés pour aider le chat anxieux (et le chat vivant à l’intérieur, en général !) est d’enrichir son environnement au maximum, tout en privilégiant le calme (limitez les bruits, adoptez une gestuelle douce avec lui, expliquez aux enfants comment se comporter en douceur avec leur ami-chat,…). Ainsi proposez un griffoir, des postes d’observation en hauteur, multipliez les jouets et les cachettes (à tout moment le chat doit pouvoir se réfugier dans un endroit calme qu’il affectionne), proposez plusieurs points d’alimentation.

Il est intéressant également de penser à habituer le chaton très tôt à toute une multitude de situations. Le sociabiliser jeune permet de le mettre en confiance en le rassurant et lui apprendre à rester serein. Aussi, présentez le à vos invités, à toute situation insolite, et rassurez le par vos caresses et des récompenses, afin qu’il associe ce moment à quelque chose d’agréable. Si votre chat est adulte ou très peureux, ne le forcez pas pour autant, vous risquez d’augmenter son angoisse, le temps et la curiosité auront raison de sa peur petit à petit !

 

En situation ponctuelle : la consultation vétérinaire

Quel propriétaire de chat n’a pas vécu ou entendu parler d’une visite laborieuse auprès du vétérinaire ? En effet cet événement suppose de mettre le chat dans une caisse de transport, de se rendre à la clinique vétérinaire, et réaliser un examen et des soins : de nombreuses sources de stress pour le chat !

Afin d’éviter une véritable bagarre avec le chat qui associe rapidement la caisse de transport à cet événement et les blessures qui peuvent en résulter, il est important de l’habituer à cette manipulation. Laissez le l’explorer souvent à la maison, en y disposant à boire et à manger, comme si c’était une seconde maison pour lui, et n’hésitez pas à recourir aux phéromones apaisantes et autres sprays anti-stress. Rendez la boite confortable et essayez, si vous en avez le temps, de réaliser de petits « transports-factices » afin que le chat n’associe pas « caisse = vétérinaire ».

 

Enfin si votre chat est très peureux, dites le à son vétérinaire qui saura réunir les meilleures conditions possibles pour l’examiner en toute sécurité et le soigner au mieux (limiter le temps en salle d’attente et les bruits anxiogènes, adapter ses gestes au tempérament de votre chat, voire préférer une anesthésie de courte durée à une contention musclée pour la réalisation d’examens complémentaires).  N’hésitez pas à échanger avec son vétérinaire, qui saura vous aider et vous conseiller. Un bon suivi de santé et une prévention efficace sont importants et il serait dommage que son comportement soit un frein à cette médicalisation.

 

Crédit photo 08-27-09 © Allkindza.