Présentation du cobaye

Présentation du cobaye
Le cobaye est un animal très affectueux qui ne supporte pas la solitude
Le cobaye est un petit animal de compagnie qui fait partie des NACs (Nouveaux Animaux de Compagnie). Il est très fréquemment rencontré dans les familles, ce petit compagnon étant très apprécié des enfants. Découvrez toutes les informations utiles sur le cobaye ou cochon d’inde.

 

Origine et classification

Le cobaye, ou cochon d’Inde, fait partie des rongeurs caviomorphes, ce qui signifie que c’est un rongeur à dominante herbivore.

Le Cochon d'Inde est originaire d'Amérique du sud où il a été domestiqué par les Incas, il y a près de 3000 ans. Les premiers spécimens ont été importés en Europe par des colons espagnols au XVIe siècle, pour l’agrément des enfants.

Le nom scientifique du Cochon d'Inde est CAVIA PORCELLUS.

Il existe plusieurs grandes variétés de cochons d'Inde domestiques et plusieurs coloris : les variétés à poils courts, qui portent une rosette dite «couronne» sur le front (l'anglais, l'américain), les variétés à poils durs (l'abyssinien ou éthiopien, le teddy), les variétés à poils lisses (unicolores, agoutis, Himalayen, Hollandais, Ecaille de tortue), et les variétés à poils longs ou angoras (le texel, le shelty, le péruvien).

 

Caractéristiques physiques et biologiques

Le cobaye vit entre 5 et 8 ans.

Il pèse environ 1 kg à l’âge adulte, de 900 grammes pour une femelle à 1,1 kg pour un mâle.

Sa température corporelle varie entre 37,2 et 39,5°C.

Il a un mode de vie diurne.

Le cobaye fait partie de la famille des Caviidés, ce qui signifie que la queue est inexistante ou extrêmement réduite, qu’une seule paire de mamelle est présente, et qu’il possède quatre doigts aux membres antérieurs et trois aux membres postérieurs.

Il possède 20 dents qui poussent en permanence. Il faut donc surveiller qu'elles ne poussent pas de travers, ce qui pourrait empêcher l'animal de manger. Et surtout, le cobaye doit toujours avoir du foin à volonté et de quoi ronger afin qu'il puisse user ses dents.

Il est important de savoir que le cobaye ne peut pas synthétiser la vitamine C. Elle doit donc être apportée par son alimentation pour éviter les carences. Pour plus d’informations, consulter notre fiche sur les besoins nutritionnels du cobaye, et sur la carence en vitamine C chez le cobaye.

Le cobaye doit toujours avoir du foin à volonté. Ce foin sera accompagné de légumes introduits progressivement, et de granulés en quantité limitée.

Le cobaye boit beaucoup. Ses besoins en eau s'élèvent à 100mL par kilo de poids par jour. Il faut donc lui fournir de l'eau propre en permanence.

Pour plus d’informations, consultez notre fiche sur l’alimentation du cobaye.

 

Reproduction

L'âge adulte est atteint entre 6 et 10 semaines : 6 semaines pour une femelle, et 10 semaines pour un mâle. Il semblerait que le poids soit un indicateur fiable de la puberté : celle-ci surviendrait à un poids de 300 à 400 grammes chez le mâle, et 200 grammes chez la femelle.

Les chaleurs chez le cobaye femelle apparaissent tous les 15 à 17 jours et durent quelques jours.

Il n’y pas de période spécifique de reproduction : elle peut donc avoir lieu toute l'année. La gestation dure en moyenne 68 jours (mais avec des variations allant de 59 à 72 jours).

Les portées comportent 2 à 4 petits pesant environ 100 grammes (entre 60 et 110 grammes). Les nouveau-nés sont nidifuges (c’est-à-dire qu’ils quittent rapidement le nid après leur naissance), ils ont des poils et les yeux ouverts.

Le sevrage intervient vers 3 à 4 semaines, l’idéal étant de sevrer les petits quand ils ont atteint un poids de 300 grammes.

Il est important d’éviter la mise à la reproduction des femelles obèses et âgées, car il y a alors un risque de toxémie de gestation, qui est très grave. Pour plus d’informations, consultez notre fiche sur la toxémie de gestation chez le cobaye.

Par ailleurs, si une femelle n’a pas eu de portée avant l’âge de 9 mois, il ne faudra alors plus la mettre à la reproduction, et bien la séparer du mâle. En effet, par la suite (entre 9 et 12 mois), la symphyse pubienne va s’ossifier, et le bassin ne pourra alors plus s’écarter suffisamment pour laisser sortir les petits lors de la mise-bas.

Il est possible de castrer les cobayes à partir de l’âge de 3 mois, même si l’opération est plus aisée à partir de l’âge de 5 à 6 mois. La castration présente plusieurs avantages : elle permet d’éviter les gestations non désirées lors de la cohabitation entre mâle et femelle, mais également de réduire l’hyperexcitation.

Bon à savoir : le mâle doit être séparé de la femelle pendant au moins 15 jours après la castration, car il peut rester des spermatozoïdes résiduels, et un risque de gestation est donc présent.

 

Comportement et mode de vie

Le Cochon d'Inde est le compagnon idéal des enfants car il ne mord pas et ne griffe pas. C'est un animal très affectueux qui ne supporte pas la solitude. En effet, dans la nature, les cobayes vivent en groupe. Il aime être caressé et choyé, de ce fait il s'apprivoise assez facilement.

Le cochon d’Inde est un animal qui a besoin de compagnie. Vous pouvez faire cohabiter un mâle avec une ou plusieurs femelles, mais évitez la présence de plusieurs mâles dans la même cage. Par ailleurs, si vous faites cohabiter un mâle avec des femelles, il faut faire castrer le mâle, afin d’éviter les gestations répétées qui sont néfastes pour les femelles.

Si vous ne les adoptez pas ensembles, les présentations devront se faire progressivement.

Le cobaye tolère également très bien la compagnie des lapins nains.

Il faut cependant faire attention lors de la cohabitation entre un cobaye et un lapin, car le lapin est porteur sain (c’est-à-dire qu’il ne présente pas de symptômes), d’une bactérie dangereuse pour le cochon d’Inde : Bordetella Bronchiseptica.

Le Cochon d'Inde sait très bien se faire comprendre par des cris dont les sons sont différents: le sifflement pour exprimer la joie (en particulier à l'approche de son maître), des cris aigus et répétés (couinements) pour exprimer une peur ou une douleur...

 

Vaccinations et maladies

Les cobayes sont très sensibles aux affections respiratoires et aux entérotoxémies (affections digestives dues au développement anormal de bactéries, les clostridies).

Cependant, il n’existe actuellement pas de vaccins spécifiques pour les cobayes.

 

Consultez nos fiches santé sur le cobaye.

Crédit photo Istock.