Les kystes ovariens chez le cobaye

Kystes ovariens du cobaye
75% des femelles cobayes présentent des kystes ovariens au cours de leur vie
Si vous avez une femelle cobaye, qu'elle soit reproductrice ou non, il est fort probable qu'elle développe un kyste ovarien au cours de sa vie. Que sont ces kystes ovariens, quelles sont leurs conséquences, que provoquent-ils et que peut on faire pour les soigner ?

 

Qu'est ce qu'un kyste ovarien ?

Un kyste est une cavité remplie de liquide dans une membrane. Les kystes ovariens chez la femelle cobaye peuvent être de 3 types :

  • séreux : ils contiennent un liquide clair et feraient partie du cycle ovarien normal, c'est leur augmentation de taille par dysfonctionnement de la membrane qui est anormale. C'est le type le plus fréquent.
  • folliculaires
  • para-ovariens (rare)

Les kystes ovariens sont très fréquents chez les femelles cobayes, ils touchent jusqu'à 75% des femelles pubères, qu'elles aient déjà eu des petits ou non.

Ils apparaissent en général après l'âge d'un an. Plus la femelle est âgée, plus elle a de risque d'en avoir et plus les kystes sont de grande taille. Ils peuvent mesurer jusqu'à 8 cm et sont souvent présents sur les deux ovaires.

A noter : ces kystes peuvent toucher également les hamsters et gerbilles femelles.

 

Comment se rendre compte d'un kyste ovarien chez le cobaye ?

Dans la majorité des cas les kystes ovariens ne se remarquent pas : ne causant aucun symptôme et disparaissant spontanément...

La présence de symptômes n'est pas liée à la taille du kyste : on peut découvrir de manière tout à fait fortuite un kyste de plusieurs centimètres chez une femelle cobaye qui ne présente pas de symptômes alors qu'une autre présentera des symptômes avec un petit kyste de quelques millimètres seulement...

Les symptômes pouvant être observés chez une femelle cobaye qui a un kyste ovarien sont les suivants et peuvent vous permettre d'y penser et de consulter votre vétérinaire traitant :

  • une alopécie (perte de poils) symétrique, sans démangeaison, sur les flancs et le tronc (si le kyste sécrète des hormones)
  • apathie (baisse de forme)
  • dysorexie (appétit fluctuant et diminué)
  • abdomen dilaté, gonflé
  • diminution de la fertilité en élevage

Il peut y avoir une pathologie utérine associée : hyperplasie glandulo-kystique, métrite, etc... dans ce cas on pourra observer un gonflement vulvaire et des écoulements vaginaux.

Pour le diagnostic votre vétérinaire palpera l'abdomen de votre cobaye pour sentir le kyste, il pourra réaliser une échographie.

 

Que faire en cas de kyste ovarien chez le cobaye ?

On ne traite que les femelles qui présentent des symptômes.

Le traitement est chirurgical : il faut anesthésier le cobaye et intervenir pour retirer le ou les kystes et stériliser (retirer les ovaires et l'utérus). Dans certains cas votre vétérinaire pourra aspirer un peu de liquide pour diminuer la taille du kyste lors de l'échographie.

Les traitements médicaux (à base d'hormones) ne sont efficaces que sur les kystes folliculaires (c'est à dire pas sur la grande majorité des kystes).

 

Crédit photo istock.