Conseils pratiques pour l'alimentation du chaton

Bien nourrir son chaton
Privilégiez plusieurs petits repas répartis dans la journée

Nourrir un jeune chaton tout juste sevré n'a rien de compliqué ! Mais cela nécessite néanmoins l'acquisition de quelques pré-requis, afin de combler ses besoins tout en respectant au mieux la nature de votre compagnon félin.

 

La quantité de nourriture

La quantité de nourriture journalière dépend de l'âge et du poids du chaton. Elle varie aussi en fonction du type d'aliment utilisé et de la qualité de celui-ci : en effet, un aliment de bonne qualité est plus riche et plus digeste qu'un aliment bas de gamme.

Le chaton a un estomac de petite taille donc nous vous recommandons de lui donner plusieurs petits repas répartis dans la journée.

L'aliment devra être très énergétique (riche en calories). Si vous avez choisi des croquettes, vous pouvez les donner en libre-service. Le chaton consomme la plupart du temps la quantité de nourriture dont il a besoin.

L'obésité est rare chez le chaton qui est souvent très actif lors de ses heures d'éveil. En revanche, si votre chaton est stérilisé au moment de la puberté vers 7 mois, ce qui est généralement recommandé, il faudra surveiller son alimentation. En effet, le métabolisme du chat stérilisé est modifié, ses besoins énergétiques diminuent et il risque de prendre du poids surtout s'il est peu actif (vie en appartement).

Découvrez notre sélection d'aliments de qualité pour chaton.

 

Les compléments

L'alimentation doit être équilibrée. Les restes de tables, les petits morceaux de viande ou de fromage, les friandises risquent de déséquilibrer le régime alimentaire et de faire grossir votre chaton. Par ailleurs, votre chaton risque de prendre des mauvaises habitudes et ces suppléments peuvent l'inciter à réclamer de plus en plus souvent ou à refuser son aliment quotidien.

Les compléments en vitamines et minéraux ne sont pas utiles si le chat est en bonne santé et reçoit une alimentation industrielle équilibrée de qualité.

Seuls les compléments alimentaires pour la peau et le poil (à base d'Acides Gras Essentiels) peuvent parfois être recommandés en cures car ils améliorent la qualité du pelage et la santé du derme. Les compléments stimulant l'immunité peuvent également être indiqués dans certains cas.

En revanche, si vous lui préparez vous-même ses repas, cet apport en vitamines et minéraux est indispensable. Votre vétérinaire pourra alors vous conseiller.

 

Le rythme des repas

Les chats sont des grignoteurs qui apprécient de faire de nombreux petits repas tout au long de la journée et même la nuit. Vous pouvez donc laisser sa nourriture en libre service à votre chaton surtout s'il s'agit de croquettes. Si votre chaton est glouton et qu'il avale toute sa gamelle en quelques minutes, vous pouvez lui donner plusieurs repas à heures fixes qu'il saura vite réclamer lorsque vous êtes en retard. Le Pipolino est également un distributeur idéal pour occuper votre chaton en votre absence, combler son instinct de chasseur tout en respectant le mode de distribution alimentaire idéal pour le chat.

 

Le coin repas

Celui-ci doit être installé dans un endroit propre et calme où le chaton ne sera pas dérangé.

Ne mettez surtout pas sa caisse à déjection à proximité. Votre chaton est un animal très propre : soit il refusera de manger, soit il n'utilisera pas sa caisse et fera ses besoins ailleurs.

Le chat est très sensible aux odeurs, il faut donc laver régulièrement les gamelles de votre chaton.

 

Le refus de la nourriture

Vous devez renouveler chaque jour l'aliment de votre chat (il ne mangera pas un aliment rance). Il n'apprécie pas non plus que ses croquettes soient mouillées contrairement au chien. De plus, le chat préfère une boîte ou une pâtée à température ambiante ou tiède plutôt qu'un aliment qui sort du réfrigérateur.

Conseil expert Royal Canin :

Si le chaton reçoit des croquettes, la taille, la forme et la texture sont importantes : il faut qu’elles soient adaptées à son âge et à ses dents pour lui permettre de saisir les croquettes facilement et les croquer sans se faire mal.
Le chat se méfie parfois de la nouveauté : habitué à manger un type particulier de croquettes, il peut refuser de manger un aliment qui perturbe ses habitudes. Renseignez-vous sur ce qu’il mangeait avant d’arriver chez vous…
Le chat possède une attirance très nette pour les aliments riches en protéines, en relation avec sa nature de carnivore. En revanche, le chat ne s’intéresse pas aux aliments sucrés car il n’est pas équipé pour détecter leur goût.

Si votre chaton a été malade en consommant un aliment particulier, il peut développer rapidement une aversion pour cet aliment. De même, un chaton hospitalisé chez le vétérinaire peut associer ce stress avec l’aliment qu’il a reçu. Mieux vaut en changer au retour de la clinique !

L’odeur de l’aliment est le critère le plus important. Un chat est capable de repérer très vite une odeur de rance, indétectable pour nous ! La fraîcheur de l’aliment est donc importante. Pour nourrir un chaton qui refuse de manger, proposez-lui un aliment humide et réchauffé à 40°C environ. (S’il sort du réfrigérateur, l’aliment sera moins apprécié.) Mettez un peu de nourriture sur les doigts et faites-la lécher au chaton…

Découvrez les aliments pour chaton Royal Canin sur Wanimo.com

Si malgré cela il ne mange pas, il faudra choisir un autre aliment et si ce refus de se nourrir persiste, il est conseillé de faire contrôler son état de santé par votre vétérinaire.

 

L'herbe à chat

Certains chatons l'apprécient beaucoup surtout s'ils vivent en appartement. Certains la consomment fraîche et verte, d'autres plutôt sèche. Certains chatons s'en désintéressent totalement et préfèrent les plantes d'appartement, mais soyez vigilants car certaines sont toxiques. Il faudra donc faire tester l'herbe à chat à votre petit compagnon.

 

Notre sélection Boutique chaton vous aidera à choisir les produits indispensables pour votre chaton.

 

Crédit photo Bénédicte Hivin.