76 colliers antiparasitaires retirés du marché

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire par l’Agence Nationale du Médicament Vétérinaire a décidé après une réévaluation des risques de retirer l’autorisation de mise sur le marché de plusieurs colliers antiparasitaires. Voici quelques explications.

 

La principale raison de cette décision est que ces colliers antipuces pourraient, sur le long terme, après une très forte exposition et un contact étroit avec l’animal, présenter un risque pour les propriétaires de l’animal et notamment les enfants.

En effet, les enfants ont de plus en plus tendance à vivre proche de leur chien ou de leur chat : ils dorment parfois avec, le caressent beaucoup, l’embrassent… C’est l’évolution du comportement humain vis-à-vis de l’animal de compagnie qui a conduit à l’imagination du « scénario du pire ». Ce « scénario du pire » correspond à des cas d'exposition maximale qui engendreraient les risques les plus élevés pour les utilisateurs (symptômes nerveux, tremblements, vomissements…).

L’Agence Nationale du Médicament Vétérinaire a donc réalisé des tests, notamment avec un gant que l’on frottait sur un animal traité contre les puces, comme le ferait un enfant qui le caresse, puis la quantité de produit antipuce a été mesurée sur le gant. Il s’avère que le risque est plus important avec les colliers qu’avec les autres types d’antiparasitaire.
Le rapport bénéfices/risques de ces colliers a donc été évalué comme défavorable. Et il a été conclu qu’il valait mieux les retirer de la vente.

L’ANSES a publié la liste des 76 colliers qui se sont vus retirer leur AMM définitivement ou suspendus en attente d’études complémentaires.

Les vétérinaires de Wanimo vous conseillent d’utiliser les pipettes antiparasitaires qui sont également très efficaces. Vous trouverez tous les produits antiparasitaires en vente sur notre site wanimo.com.