Les intoxications chez le chien

Chien risque une intoxication
Une intoxication est si vite arrivée. Soyez vigilant !
Les intoxications sont très fréquentes chez le chien ! Les molécules incriminées sont nombreuses, c’est pourquoi nous vous présentons une liste non exhaustive des causes d’intoxications chez le chien les plus observées. En cas d'intoxication, les symptômes sont assez nombreux. Il est important de toujours bien surveiller votre animal. En effet, comme il ne peut pas s'exprimer, c'est par l'observation de ses symptômes que vous pourrez déceler une intoxication au plus tôt, ce qui peut lui sauver la vie.

 

Comment reconnaître une intoxication ?

Les symptômes généralement constatés sont :

  • un abattement important,
  • des tremblements et des convulsions,
  • la perte de l'appétit
  • une paralysie,ou raideur des membres,
  • de la fièvre,
  • une salivation importante,
  • des diarrhées et des vomissements,
  • une pâleur des muqueuses,
  • des difficultés respiratoires,
  • il peut tomber dans le coma.

Si votre chien présente un ou plusieurs symptômes, appelez votre vétérinaire IMMEDIATEMENT.

 

Découvrez les dangers qui sont présents chez vous et qui peuvent être à l'origine d'intoxications pour votre animal sur le site internet de TVM lab : Empoisonnements et intoxications : le coupable peut se cacher chez vous !

 

Les pesticides et raticides

Chez le chien, ce sont les destructeurs de nuisibles anticoagulants qui sont le plus souvent mis en cause. L’animal présente alors un syndrome hémorragique  avec des hématomes, des pertes de sang dans les urines, dans les selles qui s’accompagnent d’une anémie et d’efforts respiratoires. Il faut réagir vite car le vétérinaire peut injecter un antidote. Plus il est administré rapidement, meilleur sera le pronostic !

On observe aussi des intoxications à d’autres destructeurs de nuisibles : au chloralose, aux convulsivants mais aussi à des insecticides, anti-limaces, des acaricides, des herbicides et des fongicides.

Malheureusement, grand nombre de chiens sont tendance à avaler tout ce qui leur passe sous le croc ! Dans ce cas, le chien présente plutôt des troubles neurologiques, des convulsions associés à des troubles digestifs.

 

Les médicaments humains

On parle souvent d’intoxications volontaires car le propriétaire, voyant son animal malade, lui administre un médicament destiné aux humains ! Il s’agit principalement des anti-inflammatoires tels que l’Ibuprofène ND  mais aussi du paracétamol : Doliprane ND. Les symptômes sont alors digestifs : anorexie, vomissement mais aussi des troubles sanguins. Ainsi, comme le sang ne parvient plus à transporter correctement l’oxygène aux différentes parties du corps, l’animal compense en respirant plus vite ! Il devient rapidement « bleu » par manque d’oxygène. Le pronostic est alors très réservé.

Les chiens sont aussi très doués pour visiter l’armoire à pharmacie et en manger son contenu ! Dans ce cas, ils peuvent ingérer toutes sortes de médicaments !

A savoir : Si cela devait arriver à votre chien, rendez-vous directement chez le vétérinaire ou à un service d’urgence en prenant soin d’emporter la (ou les) boîtes des médicaments  que votre chien a pu ingérer !

 

Les produits ménagers et polluants

Il s’agit de produits industriels divers : eau de javel, antigel (toxicité faible mais appétent !), peinture, piles, huile de vidange… mais aussi le White Spirit qui est toxique pour les chiens même ceux qui se sont roulés dans la peinture !

Les symptômes dépendent donc du produit ingéré. Généralement,  les symptômes digestifs et neurologiques sont les plus nombreux. Le vétérinaire pourra tenter d’évacuer le toxique de l’estomac  soit en faisant vomir le chien soit en effectuant un lavage d’estomac. Ensuite un traitement symptomatique pourra être mis en place.

Le pronostic peut être très réservé en fonction du toxique et du délai de prise en charge de l’animal.

 

Les métaux

Cela peut paraître anecdotique mais il arrive que certains chiens mangent des thermomètres à mercure, des soldats de plomb, lèche de la peinture… Dans tous ces cas, un métal est mis en cause.

Les symptômes sont divers. Le cas du plomb par exemple peut être aigu ou chronique dans le cas des peintures au plomb par exemple. On observera alors, après plusieurs jours voire plusieurs semaines, des diarrhées noirâtres, des vomissements, des convulsions, une modification du comportement… Difficile de faire un diagnostic précis si les propriétaires n’ont pas vu que leur chien avait pu ingérer une telle substance.

 

Les plantes

Lors de ballades en extérieur, ne laissez pas votre chien manger les plantes qu'il peut rencontrer. Certaines sont toxiques (on peut citer le laurier rose, le laurier cerise, l’if, certains champignons, la digitale, les narcisses…).

A l’intérieur, les chiens mâchonnent moins les plantes que les chats mais… c’est toujours possible ! Il faut donc être toujours vigilant et se renseigner sur la toxicité des plantes.

En cas de doute, si votre chien a ingéré une plante, coupez une feuille (et éventuellement une fleur et un fruit), allez voir le vétérinaire le plus proche. Il vous renseignera sur sa toxicité.

Découvrez le tableau Pinterest de Wanimo.com regroupant les images des principales plantes dangereuses pour nos animaux.

 

Les animaux

Les animaux dangereux par contact ou ingestion sont les crapauds et les chenilles processionnaires :

  • Les chenilles processionnaires constituent un risque important d'intoxication. Elles descendent des arbres, à la queue leu-leu, au printemps (de mars à mai), pour aller s'enfouir dans le sol. Elles aiment particulièrement les conifères (pins du Sud de la France). Un chien qui en avale présentera un œdème de la langue, une hypersalivation voire des difficultés respiratoires.Les séquelles peuvent être importantes parfois la langue se nécrose, c'est-à-dire qu'une partie plus ou moins importante de la langue meurt et tombe ce qui peut éventuellement empêcher le chien de se nourrir.

  • Les crapauds se trouvent au bord des mares pendant une grande partie de l'année. Certains chiens jouent avec et peuvent même les avaler. On ne le sait pas toujours mais les crapauds ont des glandes sur tout le corps qui sécrètent du venin. La pression qui s’exerce sur le crapaud, lors de morsure par exemple, provoque l’éjection du venin.
    Les signes cliniques sont d'abord une salivation immédiate et importante qui peut rétrocéder spontanément en cas d’envenimation minime. Mais si ce n'est pas le cas, il apparaîtra des vomissements,  de l’abattement, puis éventuellement de signes nerveux :  démarche anormale, tremblements et convulsions.

A savoir : Le venin de crapaud ne traverse pas la peau : il n’y a pas de danger à prendre un crapaud dans la main. Mais lors de contact avec la muqueuse de la bouche, il pénètre dans le sang, et il a principalement une action toxique sur le cœur et le système nerveux.

Quel que soit l'animal que votre chien ait rencontré, les principaux symptômes que vous pouvez observer sont un abattement et une salivation importante, et parfois une atteinte des yeux (paupières enflées, yeux rouges, larmoyants…), ou de la langue. Si vous pensez qu'il est possible que votre chien soit entré en contact avec un de ces animaux, consultez au plus vite votre vétérinaire.

Attention ! Si votre chien a pris un crapaud dans sa gueule, il faut rincer lui la bouche immédiatement et, si des symptômes apparaissent, contacter rapidement un vétérinaire.

A savoir : Faîtes attention, des petits cocons sur les pins sont synonymes de chenilles processionnaires dès le printemps : il faut absolument les détruire !

 

Les toxiques « humains »

Certaines substances utilisées par les humains peuvent être ingérées par nos chers compagnons.

On pense principalement à l’alcool et, de plus en plus, au cannabis. Si un chien a pu avoir accès à du cannabis sous n’importe quelle forme et qu’il paraît soudain amorphe, présente des troubles de l’équilibre, des pupilles dilatées…, réagissez vite et consultez votre vétérinaire.

 

Autres intoxications

On ne peut pas parler des intoxications chez nos animaux sans parler du chocolat ! Plus il est noir et contient de la théobromine, plus il est toxique. Tout d’abord, le chien présentera des signes digestifs puis nerveux.
Découvrez le tableau Pinterest de Wanimo.com regroupant tous les aliments dangereux ou toxiques pour nos animaux.

De plus en plus nombreux et pour finir sur une petite anecdote : les intoxications dues au produit phosphorescent contenu dans les objets distribués dans les soirées dansantes et autres fêtes foraines. Leurs conséquences sont bénignes mais le chien glouton qui mâchonne ces objets et donc, avale du produit peut présenter des troubles tels que hypersalivation, vomissements, agitation…  Il est alors important de rincer la bouche de l’animal et de le nettoyer s’il y a eu contact avec la peau.

 

En conclusion, les toxiques dangereux pour les chiens sont très nombreux. Pour certains, le pronostic est très défavorable. Il faut donc rester vigilant et garder à l’esprit les principaux symptômes qui peuvent être observés (hypersalivation, troubles digestifs, troubles neurologiques…) afin de réagir très rapidement en cas de doute.

Rappelez-vous que c'est de la rapidité d'intervention que dépend souvent la survie de votre chien.

 

Crédit photo Olaf Speier iStockPhoto.