Wanimo Véto

Thu18122014

Derniers ajouts

Back Vous êtes ici : Chiens Santé Reproduction du chien La mise-bas de la chienne

La mise-bas de la chienne

La femelle doit être au calme pour la mise-bas

Votre chienne est gestante ou vous envisagez de la faire reproduire. La mise-bas (accouchement) est un moment merveilleux auquel vous aurez peut-être l'honneur d'assister ! Afin de savoir s'il y a lieu ou non de s'inquiéter et de prendre les choses en main, il est fondamental de savoir préalablement comment se déroule normalement une mise-bas.

La mise bas

La mise-bas survient généralement 54 à 72 jours après la saillie. Si après 63 jours, la chienne n'a pas commencé le travail, il est souhaitable de consulter son vétérinaire, afin de vérifier le bon déroulement de la gestation.
La prise de progestatifs durant la gestation (pilule contraceptive) retarde la mise-bas et peut entraîner la mort des petits.

Les retards peuvent également être dus à une petite portée, ou à une inertie utérine primaire (voir la fiche Les complications de la mise-bas chez la chienne). Nous conseillons aux propriétaires de se faire le plus discrets possible pendant la mise-bas car les chiennes apprécient d'être seules et tranquilles pendant ce moment. De nombreuses complications sont dues à la présence trop insistante des propriétaires.

 

Les premiers signes de la mise bas

Quelques jours avant la mise-bas, la chienne se met à fabriquer un « nid », pour s'isoler du bruit et de l'agitation. Son changement de comportement est assez sensible pour la plupart des propriétaires.
Il n'est pas rare que les chiennes aient moins d'appétit juste avant la mise-bas. On peut également observer un écoulement clair à la vulve, qui est gonflée. Il arrive que certaines chiennes vomissent.

Un autre signe facilement contrôlable est la chute de la température rectale : elle descend facilement à 37-38°C (alors qu'elle est normalement de 38.5°C environ). Suite à cette chute de température, la mise-bas a lieu généralement sous 24 heures.

 

Le déroulement de la mise-bas

Le travail se divise en trois étapes essentielles, plus ou moins longues. Pour la naissance de chaque petit, la chienne subit ces trois phases. L'expulsion des chiots se fait environ toutes les 30 minutes à une heure.

  • ETAPE 1 : Le début du travail

La première phase de la mise-bas correspond à la préparation de l'utérus et à l'ouverture du col. Au cours de cette période, les chiennes sont inquiètes, agitées. Elles se regardent le ventre, tournent en rond, se lèvent et s'assoient, se mettent à haleter. Ce comportement est dû à la douleur des premières contractions utérines (non visibles) et de la dilatation du col de l'utérus. Cette phase a une durée très variable, de 4 à 36 heures.

  • ETAPE 2 : L'expulsion des chiots

Elle se caractérise par une augmentation des contractions utérines, accompagnées de contractions abdominales visibles. Les poches fœtales se percent et les premières eaux sont libérées. La chienne se lèche fréquemment la vulve.

Lorsque la tête du fœtus apparaît, les contractions abdominales augmentent en intensité. Les petits peuvent sortir la tête ou le bassin en avant. Toute autre position est anormale et risque de conduire à un blocage. La durée de l'accouchement après la sortie du premier chiot est très variable une fois encore. Les chiots naissent généralement toutes les demi-heures à une heure.

Si la chienne fait des efforts et qu'aucun chiot ne sort, il y a peut-être un chiot coincé. Il faut alors appeler le vétérinaire au plus vite. La chienne ne doit pas rester plus d'une heure avec des contractions sans expulser de chiot. La chienne ne doit également pas rester plus de deux heures sans présenter de contractions, tant qu'il reste des chiots.

Lorsque les chiots sortent, ils sont soit entourés de leur poche fœtale, soit « nus », simplement attachés par le cordon ombilical. Dans le premier cas, la mère doit déchirer la membrane qui entoure le chiot et le lécher afin qu'il respire ; si elle ne le fait pas, vous devez le faire à sa place rapidement. Si le chiot ne respire pas, il faut stimuler la respiration en frottant vigoureusement le chiot dans une serviette.

  • ETAPE 3 : L'expulsion des annexes fœtales

Comme nous l'avons vu, les chiots ne naissent pas forcément avec leur placenta et il arrive que ce dernier reste dans l'utérus. Les placentas restant peuvent être expulsés à n'importe quel moment de la mise-bas, entre ou après les naissances suivantes.

La chienne mange généralement ces annexes (poches et placentas), et il est couramment admis que cet acte favorise l'involution de l'utérus (après la mise-bas, l'utérus se vidange et diminue de taille, une mauvaise vidange peut entraîner une infection) et la production de lait. Il est donc préférable de ne pas intervenir et de la laisser les manger. Si la portée est trop importante, il ne faut toutefois pas la laisser tout manger, car elle risque de vomir ou d'avoir de la diarrhée. A la fin de la mise-bas, la chienne se relaxe et les chiots commencent à téter.

Des écoulements appelés lochies sont normaux après la mise-bas et durent 2 à 6 semaines. Ils sont de couleur rouge-brun et ne présentent pas d'odeur particulièrement désagréable.Tout autre écoulement (couleur, odeur) accompagné d'une baisse de forme de la part de la chienne peut être le signe d'une infection.