Wanimo Véto

Wed22102014

Derniers ajouts

Back Vous êtes ici : Chats Santé Reproduction du chat La stérilisation de la chatte

La stérilisation de la chatte

la sterilisation

La stérilisation des animaux de compagnie est un sujet qui soulève souvent des discussions en France. De nombreuses idées reçues à ce sujet rendent certains propriétaires perplexes. Avantages et inconvénients de la stérilisation vous seront exposés ici.

Les fondements du débat

Beaucoup de propriétaires de chattes hésitent à faire stériliser leur animal, car ils n'en voient pas toujours l'intérêt surtout lorsque la chatte est encore jeune. De plus, les propriétaires considèrent la castration comme une mutilation, un acte irréversible qui va rendre l'animal malheureux car diminué.
En effet, les gens ont de plus en plus tendance à identifier leur chat à une personne, ils lui attribuent des pensées et des sentiments humains. Il faut toujours se rappeler qu'un chat est un animal, qui réagit en tant qu'animal et qui ne ressent pas du tout les choses et les évènements comme nous.

Un chat est en grande partie guidé par son instinct et ses hormones. Ceci est notamment vérifié dans son comportement sexuel : une chatte a des périodes d'activité sexuelle en rapport avec un taux d'hormones sexuelles élevées. En dehors de ces périodes (les chaleurs ont lieu deux fois par an en moyenne), tout intérêt reproducteur a disparu.

Il est donc faux d'imaginer qu'une chatte a besoin, pour son équilibre général, d'avoir été en contact avec un mâle ou d'avoir eu une portée.


Pourquoi faire stériliser une chatte ?

L'avantage principal de la stérilisation de la chatte est d'empêcher les naissances non désirées !
Si votre chatte a libre accès à l'extérieur, il est en effet très difficile d'éviter les gestations, car les chaleurs chez les chattes sont souvent précoces (dès l'âge de cinq mois parfois), irrégulières et passent inaperçues. Vous risquez alors de vous retrouver avec une famille nombreuse sans l'avoir prévu...
N'oubliez pas que des milliers de chatons sont chaque année abandonnés ou tués à la naissance par des propriétaires qui ne voulaient pas stériliser leur chatte. Lorsqu'on adopte une chatte, il est donc du devoir du propriétaire de se soucier du risque de naissance des chatons.

Les problèmes rencontrées chez les chattes non stérilisées sont à la fois d'ordre comportemental et d'ordre médical.

Principales caractéristiques du comportement d'une chatte entière :

Les chaleurs : En période de chaleurs, les chattes ont un comportement modifié, elles se frottent sur les meubles et miaulent de façon désagréable. Si elles ont accès à l'extérieur, elles oublient généralement de rentrer à la maison le soir… Ces fugues durent souvent plusieurs jours, et la minette revient généralement épuisée, couverte de puces et enceinte !!!

Les bagarres : Elles sont fréquentes pendant les amours, même pour les femelles ! Les bagarres entre chats ne sont pas bénignes, morsures et griffades ont souvent lieu au niveau de la tête ou des épaules. Ces blessures évoluent fréquemment en abcès nécessitant une visite chez le vétérinaire.

Les risques médicaux accrus chez la chatte non stérilisée

Les blessures et accidents : Outre les blessures et abcès suite à des bagarres, il ne faut pas oublier le risque (important) d'accident de la route ainsi que les risques de morsures de chiens, voire de décharges de plomb par un voisin exaspéré par le bruit (ceci est malheureusement fréquent dans nos campagnes).

La contamination par des virus mortels : Il existe deux maladies virales du chat, communément appelées la Leucose féline (FeLV) et le Sida du chat (FIV), qui sont mortelles et s'attrapent suite à des contacts entre chats (bagarres, copulation). Sachez aussi que les chats entiers présentent plus de risques d'attraper une de ces maladies que les chats stérilisés.

Le développement de maladies sous influence hormonale : Il a été prouvé qu'une sécrétion permanente d'hormones sexuelles ou un dérèglement dans la sécrétion de ces hormones est à l'origine de certaines maladies de la chatte adulte. Ces maladies sont généralement localisées à l'appareil reproducteur, mais elles peuvent atteindre parfois l'organisme entier.

En faisant enlever les ovaires à votre chatte, vous supprimerez les glandes qui sécrètent ces hormones sexuelles et diminuerez de façon importante le risque d'apparition de ces maladies.
Il s'agit notamment de kystes ou tumeurs ovariennes, ainsi que de tumeurs mammaires. Les chattes non stérilisés sont également exposées au risque de pyomètre, qui est une grave infection de l'utérus.

Notez que la contraception médicale (par piqûres ou comprimés) n'est en aucune manière une bonne méthode de stérilisation si la chatte n'est pas destinée à faire des petits dans l'avenir. En effet, les hormones contraceptives, si elles agissent effectivement sur les chaleurs en les supprimant, n'ont pas d'action sur les différents problèmes hormonaux liés à la présence d'ovaires. Et ce sont les dérèglements hormonaux qui peuvent entraîner des maladies plus graves.

 

Les inconvénients de la stérilisation

Une intervention irréversible

Il est certain que la stérilisation chirurgicale est irréversible. Vous devrez donc préalablement avoir la certitude que vous ne souhaiterez pas faire reproduire votre chatte à l'avenir.

Nous rappelons toutefois ici que la chatte n'a aucun besoin, pour son équilibre d'avoir eu une portée au cours de sa vie. Si l'on ajoute à cela le fait que des complications sont possibles au cours de la gestaion et de la mise-bas, la charge de travail que représentent les chatons (surtout en cas de problème) et parfois la difficulté de placer des chatons européens alors que bon nombre d'entre eux attendent des familles en refuge, n'est-il pas préférable de laisser la reproduction aux éleveurs ???

L'obésité et maladies associées au surpoids

La stérilisation entraîne des modifications dans la gestion des dépenses énergétiques chez le chat.
Une fois stérilisé, un chat a besoin de moins d'énergie (son métabolisme de base diminue). Par ailleurs, il est moins actif. Il faut donc restreindre son apport calorique, soit en diminuant la quantité de nourriture distribuée, soit en lui donnant une alimentation allégée. Découvrez notre sélection d'aliments pour chats stérilisés.

Les 2 à 3 mois qui suivent l'ovariectomie sont cruciaux. C'est pendant cette période critique que votre chatte risque de prendre du poids.

De plus, l'obésité augmente les risques pour le chat d'être atteint par certaines affections :
- les pathologies cardiaques (insuffisance cardiaque)
- les boiteries: l'excès de poids sur les articulations augmente le risque de lésions de celles-ci
- les problèmes cutanés (allergies...)

Les effets sur la croissance

Contrairement à une idée reçue, la castration n'entraîne pas de retard de croissance. Sachez que dans certains pays (aux Etats-Unis notamment), tous les chats sont stérilisés à l'âge de trois mois, c'est-à-dire avant d'être adoptés ou vendus, et leur taille n'en est pas du tout affectée.

 

Crédits photo : © Stephen McWilliam Fotolia