Wanimo Véto

Thu17042014

Derniers ajouts

Back Vous êtes ici : Chiens Santé Pathologies de l'appareil locomoteur du chien L'arthrose du chien

L'arthrose du chien

Vieux chien

Les chiens peuvent fréquemment souffrir de boiterie. Les causes de ces boiteries sont très nombreuses mais on entend fréquemment parler d'arthrose, et pas seulement chez les chiens âgés ! Alors, qu'est-ce que c'est ?

L'arthrose est une affection des articulations très fréquente chez le chien quel que soit son âge. Cette maladie est caractérisée par la destruction progressive du cartilage articulaire qui recouvre les os au niveau des articulations et permet d'amortir les chocs un peu comme un coussin. La formation de tissu osseux anormal au niveau de l'articulation est généralement observée lors de l'évolution de l'arthrose.

L'arthrose se traduit par de la douleur et à long terme par de la difficulté à se déplacer. Les articulations perdent leur souplesse et les mouvements sont difficiles. L'arthrose est l'évolution systématique d'une articulation qui souffre ou qui vieillit.


Les différents types d'arthrose

L'arthrose primitive

C'est l'arthrose qui touche le chien âgé. Elle est due à l'usure des articulations. Plus l'animal vieillit, moins le cartilage se répare facilement. Dans certains cas graves, le cartilage disparaît peu à peu. Dans cette arthrose due au vieillissement, plusieurs articulations sont généralement atteintes en même temps.


L'arthrose secondaire

Elle se développe sur une articulation qui fonctionne mal. C'est le cas lorsqu'une articulation est mal formée donc instable, par exemple dans la dysplasie de la hanche des chiens de grande race. De même lorsqu'une articulation a été le siège d'une fracture, le risque d'apparition d'arthrose à ce niveau est plus élevé.


Les lésions dues à l'arthrose

Le cartilage qui recouvre les surfaces des os au niveau des articulations se détruit progressivement. Le rôle d'amortisseur des chocs de ce cartilage va disparaître. C'est pour cette raison que les mouvements deviennent douloureux.
Comme l'animal souffre lorsqu'il mobilise son articulation malade, il va éviter de faire des mouvements qui mettent en jeu cette articulation. Les muscles vont alors s'atrophier : on parle souvent de « fonte » musculaire.
L'articulation peut aussi se modifier du fait d'un dépôt d'os anormal et d'un épaississement de la capsule articulaire.

 

Les symptômes

Elle peut toucher une ou plusieurs articulations d'un même chien. Comme le chien est un quadrupède, l'arthrose touche surtout les articulations qui soutiennent le corps : les hanches, les genoux, les épaules et les coudes.

Au début, stade I

Le chien va refuser progressivement de sauter, de faire de l'exercice, de courir. L'animal va éviter de s'appuyer sur le membre malade et il va reporter cet appui sur les autres membres. Il peut alors boiter.
La démarche du chien arthrosique est raide après une période de repos, lors du relever de la position assise ou coucher. On parle de « douleur à froid ». Le chien ressent une douleur chronique au niveau de ou des articulations atteintes.

A un stade plus avancé, stade II

Le chien va gémir lors de certains mouvements et parfois essayer de mordre. Un vieux chien qui souffre d'arthrose, même s'il est gentil au départ, peut mordre lorsqu'on le bouscule ou que l'on appuie sur ses articulations douloureuses. Il faut faire attention aux réactions du chien surtout en présence de jeunes enfants. Les symptômes s'aggravent quand il fait froid, quand le temps change brutalement ou après un effort physique intense. Le chien présente alors des crises « aiguës » très douloureuses avec une boiterie nette.

Dans les cas d'arthrose ancienne, stade III

L'évolution conduit à un blocage de l'articulation (ankylose). Cela permet de réduire la douleur mais certains mouvements ne sont plus possibles.


Le diagnostic

Pour diagnostiquer l'arthrose chez un chien, un examen approfondi de l'animal est nécessaire. Les articulations seront manipulées l'une après l'autre. Cet examen est parfois douloureux pour l'animal. Des radiographies sont souvent indispensables. Le vétérinaire pourra à l'aide de l'examen clinique et des radiographies juger de la gravité de l'arthrose et proposer le traitement adéquat.

 

Le traitement

Il a pour but de soulager l'animal car l'arthrose ne disparaît pas. Le traitement généralement proposé par les vétérinaires consiste à diminuer l'activité physique de l'animal pour soulager les articulations (sorties en laisse, promenades courtes, pas d'efforts importants, éviter de descendre et monter les escaliers). Le traitement médical est basé sur l'administration d'anti-inflammatoires.
Quand c'est possible, nous vous conseillons de faire faire au chien un exercice quotidien modéré (marche plusieurs fois par jour au rythme du chien, nage). Il gardera ainsi une certaine musculature.

Votre vétérinaire pourra aussi vous proposer des protecteurs du cartilage articulaire qui semblent avoir un effet bénéfique chez certains chiens. Il existe aussi des injections d'acides gras qui ont des effets très bénéfiques dans certains cas.

Le traitement diététique existe aujourd'hui grâce à des aliments qui aident à soulager les articulations et améliorent la mobilité chez les chiens arthrosiques.

Quand l'arthrose atteint le stade III, la seule possibilité, mais elle ne concerne que certaines articulations, est d'avoir recours à une arthrodèse, c'est-à-dire un blocage chirurgical de l'articulation qui s'accompagne de la disparition de la douleur.

Il n'existe pas vraiment de moyens de prévenir l'arthrose quand elle est due au vieillissement.
Cependant chez certains chiens, il est important de rechercher précocement les anomalies articulaires qui favorisent le développement de l'arthrose. C'est le cas dans la dysplasie de la hanche qui touchent certains grandes races de chien (le labrador, le golden ou encore le rottweiller). Les articulations mal formées peuvent faire l'objet d'une correction chirurgicale pour limiter les dégradations ultérieures.

Il est aussi bénéfique pour un chien arthrosique de ne pas être trop lourd. Une surcharge pondérale va accélérer « l'usure » des articulations et il faut donc veiller à nourrir correctement votre chien. Souvent le chien âgé bouge moins donc grossit et les risques d'apparition d'arthrose augmentent.
On peut donc associer au traitement médical de l'arthrose un régime afin que les articulations déjà fragiles n'aient pas à supporter un poids trop important.

 

Crédits photo : © Trevor Smith